Sélec­tion­ner ce qui est à mettre en avant – 2015


Je n’ai pas d’in­dex alors je cède à la mode. Je vais faire mettre ici les quelques billets impor­tants pour moi sur cette année, en vrac :

Germany is about to start up a mons­ter machine that could revo­lu­tio­nize the way we use energy

nucleaireCe n’est qu’une brève, mais elle ouvre quelque chose d’im­por­tant au niveau de notre capa­cité éner­gé­tique. Au point que je me permets de la mettre en premier malgré ma posi­tion anti-nucléaire géné­rale. Elle ouvre aussi la voix à une utili­sa­tion du nucléaire diffé­rente, c’est à dire produire autre chose que de grosses cocottes-minutes.

Bref, j’ai besoin de vous

Jeux d'eau (5571)Je n’ai fait qu’ex­pé­ri­men­ter, une poignée de séances par ci par là, avec aussi très bonne expé­rience du work­shop Corps et âmes. Merci aux modèles qui m’ont permis d’avan­cer sur ce chemin et aux ex-collègues qui m’ont fait parti­ci­per à ce work­shop.

Il est temps que j’avance encore un peu plus, autre­ment.

Je vais tenter mais j’ai besoin de vous pour jouer avec moi, de quelques photos 20 minutes en exté­rieur à la vraie séance d’une demie-jour­née, sur Lyon ou sur Paris, qu’on se connaisse ou pas. Glis­sez-moi un message, orga­ni­sons une rencontre, même si c’est juste pour en discu­ter.

La réalité de ce que je sais

Parce ce qu’on le sait tous, mais on conti­nue encore tous à se faire avoir. Le rappe­ler n’a rien d’inu­tile.

Vous êtes légi­times, en toute occa­sion. Ne vous dites jamais le contraire.

The B Corp Decla­ra­tion

We envi­sion a global economy that uses busi­ness as a force for good.

Ça n’a l’air de rien, ça n’im­plique pas forcé­ment une asso­cia­tion non-lucra­tive ou une coopé­ra­tive, c’est composé de compro­mis tous les jours avec parfois des contra­dic­tions internes, mais c’est diable­ment impor­tant, au moins pour moi. Tout ça rejoint un peu ma rentrée des classes de cette année.

Des mili­taires dans les rues

Il y a des majeurs en France qui ont toute leur vie eu des mili­taires en patrouille dans les rues et dans les gares en France, et qui trouvent proba­ble­ment cela normal.

C’est effrayant quelque part. Surtout quand on en vient à poli­cer les opinions, ou la radi­ca­lité des opinions d’au­trui.

Rica­nons de 1984, mais de la guerre à la novlangue poli­tique en passant par la réha­bi­li­ta­tion de la pensée des déviants, nous en avons fait un présent

« Bigger threats to their popu­la­tions than terro­rism itself » disait Glenn Green­wald. Aujourd’­hui j’ai peur de mon pays, peur de ce qu’il devient ou peut deve­nir. Je ne mettrais pas ma main au feu que les droits de l’Homme soient encore là tels quels quand ma vie pren­dra fin. Je ne serais même plus étonné qu’elle prenne fin dans une guerre globale.

Nous ouvrons la porte à de possibles dicta­tures, au nom de la liberté. J’ai honte face aux géné­ra­tions futures, ça aura été fait de mon vivant.

L’ave­nir qui se dessine est très sombre, mais il est encore temps de nous réveiller, de faire revivre nos valeurs et de reprendre la main.

Les liseuses recom­man­dées – hiver 2015–2016

Parce que c’est encore une discus­sion que j’ai quasi­ment toutes les semaines. La liseuse est un des gadgets qui a eu beau­coup d’im­pact dans ma vie et ma rela­tion avec la lecture. TL;DR: Aujourd’­hui Kobo Glo HD et TEA Touch Lux 3 sont des valeurs sûres que je recom­mande. Lais­sez de côté l’en­vi­ron­ne­ment fermé de Kindle, vous risque­riez de le regret­ter un jour.

Reve­nir à la loi du plus fort

Permettre aux accords collec­tifs ou contrac­tuels de passer outre le code du travail c’est se remettre au rapport de force de la négo­cia­tion, et donc reve­nir à la loi du plus fort.

Parce que je n’en reviens toujours pas que le futur qu’on nous promet sur le code du travail ne déclenche pas une grève géné­rale durable dans toute la France. Rien que ça montre que le rapport de force est tota­le­ment écrasé, et que ce chan­ge­ment à venir en est encore plus dange­reux.

Le travail ne manque pas, c’est l’em­ploi qui est rare

Pour faire lien au précé­dent sujet, il est vrai­ment temps de repen­ser notre rapport au chômage, à l’em­ploi et au travail. Plus d’un mouve­ment tente de faire des propo­si­tions, voire des expé­ri­men­ta­tions. Toutes ne sont pas forcé­ment bonnes, mais il est temps de se poser et de commen­cer à réflé­chir à un après. Vite, parce que le problème ne peut que gran­dir. Seule la culpa­bi­li­sa­tion dans la valeur travail semble avoir voix au chapitre aujourd’­hui.

Ça vaut tous mes impôts

Ce n’est pas un billet d’ici. J’ai toujours quelque chose à publier à ce sujet mais en atten­dant, quelques carac­tères qui ont beau­coup d’im­por­tance pour moi :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.