Verba­lisé (parce que)

Préam­­bule : J’in­­clus dans cet inven­­taire des PV arbi­­traires ou abusifs, mora­­le­­ment ou léga­­le­­ment. Au delà de la subjec­­ti­­vité dans l’ap­­pré­­cia­­tion, ce n’est qu’une collec­­tion de liens publics, qui ne se veut même pas exhaus­­tive. Je me contente d’évi­­ter ce qui me parait contes­­table ou liti­­gieux. Mes critères de base sont soit une cita­­tion dans la… Pour­suivre la lecture de Verba­­lisé (parce que)

Publié le
Catégorisé comme Police

« la poli­tique raison­nable et humaine que nous menons »

Oui, nous souhai­­tons travailler avec les asso­­cia­­tions. Nous pour­­sui­­vrons le dialogue. Sur le sujet de l’hé­­ber­­ge­­ment d’ur­­gence, comme sur les autres. Les Français comprennent la poli­­tique raison­­nable et humaine que nous menons. ?#RTLMa­­tin pic.twit­­ter.com/Bb2E3pj1BE — Gérard Collomb (@gerard­­col­­lomb) 18 décembre 2017 J’avais commencé à lister un histo­­rique de ces dernières années mais je vais vous dire… Pour­suivre la lecture de « la poli­­tique raison­­nable et humaine que nous menons »

Votez infor­més

Nous avons choisi une consti­­tu­­tion où le président ne contrôle pas le parle­­ment, où les pouvoirs s’équi­­librent. Il s’agit de voter en fonc­­tion de ce qu’on croit, et pas simple­­ment en fonc­­tion du président. J’as­­sume tota­­le­­ment avoir voté pour Emma­­nuel Macron mais ça n’oblige pas à signer un chèque en blanc aux légis­­la­­tives. Le prési­dent… Pour­suivre la lecture de Votez infor­­més

Il est temps d’en parler

J’ai du mal parce qu’on parle encore de Aulnay et de Théo. Oui, Théo s’en sort avec 60 jours d’ITT et une perfo­­ra­­tion anale faite à l’aide d’une matraque par un dépo­­si­­taire de l’ordre public et c’est gravis­­sime. Cepen­­dant parler de cet homme fait croire qu’il s’agit juste d’une bavure et d’une poignée de person­nes… Pour­suivre la lecture de Il est temps d’en parler

Publié le
Catégorisé comme Police

Contrôle au faciès

Quand on parle de contrôle au faciès, il y a toujours quelqu’un pour dire que tout ça n’est pas très factuel, que les récits sont partiaux et que je suis surtout l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. Sauf que non, pas tout à fait. La réalité c’est que je n’ai pas souve­­nir… Pour­suivre la lecture de Contrôle au faciès

De la violence légi­time

On m’a inculqué dès mon jeune âge que la violence doit être le dernier recours. Encore plus la violence physique. Encore plus celle qui se fait contre des indi­­vi­­dus. De mon éduca­­tion j’ai tiré une aver­­sion impor­­tante pour toute forme de trans­­gres­­sion, moi qui n’en ai jamais eu besoin. « La violence des oppri­­mé·e·s » par @Ker­­ri­­ganNuNue… Pour­suivre la lecture de De la violence légi­­time

Nous nous habi­tuons, et c’est grave

L’ac­­cep­­ta­­tion gran­­dis­­sante de l’op­­pres­­sion quoti­­dienne me fait peur. ( J’ai vu une vidéo (*) il y a quelques jours où la police a demandé à un mendiant de défaire ses deux prothèses aux jambes, posé toutes ses posses­­sions devant lui, lui qui n’avait déjà plus qu’un bras. La vidéo montre la police qui s’en va… Pour­suivre la lecture de Nous nous habi­­tuons, et c’est grave

Publié le
Catégorisé comme Police

Comment Halim A. a convaincu le Conseil d’État de suspendre son assi­gna­tion à rési­dence

« Si les services de rensei­­gne­­ment ont écrit tout ça, c’est que c’est vrai. Ils ne se lèvent pas le matin pour écrire de fausses notes blanches (…) Que faut-il attendre, un nouvel atten­­tat ? » Voici l’unique argu­­ment du repré­­sen­­tant du minis­­tère de l’in­­té­­rieur, avec comme unique pièce une note blanche, c’est à dire docu­­ment word de 5… Pour­suivre la lecture de Comment Halim A. a convaincu le Conseil d’État de suspendre son assi­­gna­­tion à rési­­dence

Liens sur les déra­pages de l’état d’ur­gence

Tout ça me déses­­père et j’ai envie de prendre chaque lien pour le commen­­ter. D’or­­di­­naire mes cita­­tions sont aussi un peu là pour me permettre d’éva­­cuer, de dire ce que j’ai sur le cœur. Sur le sujet ça s’ac­­cu­­mule telle­­ment vite que non seule­­ment c’est vain mais procé­­der comme d’or­­di­­naire revien­­drait à ne parler que… Pour­suivre la lecture de Liens sur les déra­­pages de l’état d’ur­­gence

Beau­vais: les habi­tants refusent de les armer, les poli­ciers muni­ci­paux se vengent

Une vengeance au goût « d’amende ». Après les atten­­tats de janvier,  la ville de Beau­­vais, en Picar­­die, avait demandé à ses habi­­tants par voie de réfé­­ren­­dum si les poli­­ciers muni­­ci­­paux devaient être armés d’un pisto­­let de service. 67% des votants s’étaient décla­­rés hostiles à cette propo­­si­­tion. Mécon­­tents, les concer­­nés avaient fait tomber une pluie de PV sur les auto­­mo­­bi­­listes,… Pour­suivre la lecture de Beau­­vais: les habi­­tants refusent de les armer, les poli­­ciers muni­­ci­­paux se vengent

Publié le
Catégorisé comme Police