117 milliards d’eu­ros

— La fortune de Bernard Arnault est esti­­mée à 117 milliards. Vous vous rendez compte de combien ça fait ? Ça permet de redis­­tri­­buer […] euros à […] pendant […] ans ! — Ça n’est pas compa­­rable ! Ça ne permet pas de manger. On ne mange pas des actions ! Diable ! Bien sûr que ça se compare. C’est… Pour­suivre la lecture de 117 milliards d’eu­­ros

Société Géné­rale et données person­nelles

Ma banque m’a forcé la commu­­ni­­ca­­tion de certaines infor­­ma­­tions person­­nelles que j’ai trouvé forte­­ment intru­­sives et à priori inutiles à l’exé­­cu­­tion du contrat ou des méca­­nismes anti-blan­­chi­­ment (entre autres détail de mes employeurs et de mes rému­­né­­ra­­tions, alors que mes salaires et comptes actifs sont gérés par une autre banque). Cette demande était accom­­pa­­gnée par… Pour­suivre la lecture de Société Géné­­rale et données person­­nelles

La fille et le taureau

  J’adore cette histoire parce qu’elle démontre merveilleu­­se­­ment qu’on peut voir tout et son contraire suivant le niveau d’in­­for­­ma­­tion dont on dispose. Il faut dire que la statue est superbe. Elle s’ap­­pelle « Fille sans peur » et est sous-titrée d’une plaque qui dit « Know the power of women in leader­­ship. SHE makes a diffe­­rence. » Clai­­re­­ment, quand… Pour­suivre la lecture de La fille et le taureau

[Lecture] Ghosn, Tavares : les raisons de l’ex­plo­sion des rému­né­ra­tions des grands patrons

[S]i le niveau absolu de cet écart peut légi­­ti­­me­­ment choquer, c’est bien son évolu­­tion au cours des dernières décen­­nies qui consti­­tue le phéno­­mène le plus surpre­­nant. En effet, cet écart n’était que de 1 à 20 aux États-Unis en 1965. C’était d’ailleurs l’écart maxi­­mal de rému­­né­­ra­­tion que recom­­man­­dait au début du XXe siècle le célè­bre… Pour­suivre la lecture de [Lecture] Ghosn, Tavares : les raisons de l’ex­­plo­­sion des rému­­né­­ra­­tions des grands patrons

Where even banks won’t take cash anymore: Sweden could become first cash­less society

But for an increa­­sing number of consu­­mers, cash is no longer a habit. At the Univer­­sity of Gothen­­burg, students said they almost exclu­­si­­vely used cards and elec­­tro­­nic payments. “No one uses cash,” said Hannah Ek, 23. “I think our gene­­ra­­tion can live without it.” — Natio­­nal Post C’est un peu exci­­tant. Depuis que le consor­­tium… Pour­suivre la lecture de Where even banks won’t take cash anymore: Sweden could become first cash­­less society

La monnaie dans tous ses états

Pour révo­­lu­­tion­­naire qu’elle paraisse, l’idée défen­­due – réser­­ver à la Banque natio­­nale suisse le droit de créer de la monnaie, autre­­ment dit mettre fin au crédit bancaire qui ne soit pas inté­­gra­­le­­ment couvert par de la monnaie centrale (billets en circu­­la­­tion et avoirs en comptes de vire­­ment) – est en réalité vieille sinon comme le… Pour­suivre la lecture de La monnaie dans tous ses états

Publié le
Catégorisé comme Banques

La Banque d’Es­pagne menace la Cata­logne d’une sortie de la zone euro

[Le gouver­­neur de la banque d’Es­­pagne] a ainsi déclaré que si la Cata­­logne se sépa­­rait de l’Es­­pagne, le nouvel Etat serait « auto­­ma­­tique­­ment exclu de la zone euro, car ce proces­­sus implique la sortie de l’Union euro­­péenne. » Et Luis Maria Linde d’al­­ler encore plus loin dans les menaces en dres­­sant le tableau cata­­clys­­mique d’un « Catexit. » « Les… Pour­suivre la lecture de La Banque d’Es­­pagne menace la Cata­­logne d’une sortie de la zone euro

Et si les banques centrales versaient de l’argent aux ménages ?

« en pous­­sant à la hausse le prix de certains actifs, les rachats d’ac­­tifs par la banque centrale ont boosté la richesse finan­­cière des ménages (hors pensions), mais seuls 5% des ménages possèdent 40% de ces actifs ». En résumé : le QE béné­­fi­­cie aux riches qui possèdent majo­­ri­­tai­­re­­ment des actifs finan­­ciers, et très peu aux pauvres. — Cita­­tion de… Pour­suivre la lecture de Et si les banques centrales versaient de l’argent aux ménages ?

Pourquoi la BPI fait fuir les capi­taux privés

En consta­­tant « la perti­­nence de l’in­­ter­­ven­­tion de la BPI dans de nombreux domaines, notam­­ment celui du soutien à l’in­­no­­va­­tion et le service rendu à des milliers d’en­­tre­­prises », les dépu­­tés commettent une double erreur. Ils oublient, d’abord, ce que devrait être la philo­­so­­phie géné­­rale de la BPI : pallier les défaillances du marché unique­­ment. En clair : Le… Pour­suivre la lecture de Pourquoi la BPI fait fuir les capi­­taux privés

If You Own a Pitch­fork, You Will Grab It When You See This Chart

Une image vaut parfois mille mots. La somme des bonus donnés à Wall Street en 2014 (unique­­ment les bonus, unique­­ment Wall Street), vaut à peu près deux fois l’in­­té­­gra­­lité des reve­­nus de tous les améri­­cains au salaire mini­­mum sur la même année. Dit autre­­ment : En reti­­rant les bonus unique­­ment à Wall Street, on pour­­rait tripler… Pour­suivre la lecture de If You Own a Pitch­­fork, You Will Grab It When You See This Chart