Catégories
Livre numérique

Choi­sir sa liseuse numé­rique – Hiver 2013–2014

La sélec­tion de l’hi­ver 2013–2014 pour ache­ter votre liseuse élec­tro­nique et foncer dans le livre numé­rique.

–> Mis à jour pour Noël 2014 <–

Vous aimez lire ? Vous faites un cadeau à quelqu’un qui aime lire ? Les liseuses et les livres numé­riques commencent à sortir au grand jour. Pour ma part ça m’a permis de redé­cou­vrir la lecture.

Je lis des roman, des nouvelles, des séries

1 – Pocket­book Touch Lux
119 € via Cultura

Sans contes­ta­tion, il vous faut une liseuse à encre élec­tro­nique : Le confort de lecture sera bien plus proche du papier que celui d’une tablette LCD. Le poids est plus faible qu’un livre de poche et vous pour­rez lire plusieurs semaines sans vous soucier de l’au­to­no­mie.

Le sur-éclai­rage inté­gré vaut large­ment les quelques euros de diffé­rence avec le modèle de base. C’est ce qui vous permet­tra de lire avec une faible lumi­no­sité ambiante, ou dans le lit sans déran­ger votre conjoint. La lumière est géné­ra­le­ment douce et de faible inten­sité : Rien à voir avec votre smart­phone.

Évitez les Nolim de Carre­four. Les 20 € de diffé­rence sont loin de compen­ser la baisse de qualité subie. Évitez aussi les Kindle qui ne sont compa­tibles qu’a­vec Amazon et qui enfer­me­ront à vie vos conte­nus hors de votre portée.

2 – Kobo Aura HD
170 € via la FNAC

Le vrai choix est sur le format : Par défaut je propose une 6″. C’est fin, léger, et ça rentre dans les poches de veste. C’est proba­ble­ment le plus adapté si vous comp­tez lire dans la salle d’at­tente du méde­cin, dans les trans­ports, à la pause de midi, etc.

Dans cette gamme je vous conseille la Pocket­book Touch Lux (le lien est vers Cultura, elle est aussi dispo­nible chez Decitre et peut être chez votre libraire local ; les prix varient). Elle permet d’avoir plusieurs profils utili­sa­teurs, une synchro­ni­sa­tion par Drop­box, l’en­voi de livres par email, et une refonte ergo­no­mique profonde est en cours de déve­lop­pe­ment pour encore plus amélio­rer l’ex­pé­rience utili­sa­teur (les liseuses ache­tées aujourd’­hui y auront accès à la nouvelle version logi­cielle quand elle sortira). La Kobo Glo et la Kobo Aura sont aussi des bons choix, un peu plus chères.

Si vous ne lisez que des livres grand format depuis votre canapé, alors jetez un oeil aux liseuses grand format. Le choix se rétreint à la Kobo Aura HD (atten­tion à la mention « HD »), nette­ment plus chère toute­fois que les modèles 6″.

Si vous aimez faire vos propres choix, je vous recom­mande aussi de jouer avec l’outil de sélec­tion multi-critères pour trou­ver la liseuse la plus adap­tée à *vos* besoins. Quel que soit le modèle, je vous recom­mande une liseuse noire ou sombre, qui sera plus repo­sante à la lecture et aidera à avoir un meilleur ressenti sur le contraste de l’écran.

Je lis des bandes dessi­nées, des livres spécia­li­sés, des livres tech­niques, des PDF grand format, des docu­ments complexes

Pour la couleur et les docu­ments à mise en page fixe grand format : Point de salut encore cette année hors des tablettes LCD. C’est moins l’objet de ce billet mais si je devais donner quelques conseils :

  • Fuyez les modèles bas de gamme. C’est le meilleur moyen d’être dégouté ou de chan­ger sa tablette six mois après.
  • L’écran est le compo­sant prin­ci­pal. La réso­lu­tion n’est pas le seul critère mais elle donne une bonne indi­ca­tion de la géné­ra­tion de l’écran.
  • Évitez les modèles Android trop custo­mi­sés comme les Kobo et les Kindle, prenez une tablette géné­rique
Nexus 7 - 229€
3 – Nexus 7 – 229€ via Google

Pour un petit prix orienté lecture, vidéo, mail et quelques jeux clas­siques, les Pocket­book Surf­pad 2 me semblent plutôt bien. Je n’ai pas testé la Cybook Tablet de Bookeen mais elle devrait être simi­laire.

Si je devais recom­man­der quelque chose pour du multi-usage ce serait plutôt les Nexus 7 et Nexus 10. Le prix est nette­ment plus élevé mais c’est tout de même une gamme au dessus, avec un rapport qualité / prix imbat­table. Là dessus vous avez de la très haute réso­lu­tion, du GPS, une double caméra avant/arrière, etc.


Photo d’illus­tra­tion sous licence CC-BY-SA, par Alexandre Dulau­noy.

14 réponses sur « Choi­sir sa liseuse numé­rique – Hiver 2013–2014 »

Merci pour ces recommandations (et pour l’outil de sélection)!

Personnellement, j’hésite encore entre la Pocketbook Touch Lux et la Cybook Odyssey HD Frontlight. Ces deux liseuses me paraissent assez similaires (bien que le Pocketbook semble proposer davantage de fonctionnalités « annexes » comme la lecture audio).

Il me faudra les essayer pour me décider définitivement. Néanmoins, je serais donc curieux de connaître les raisons qui te font préférer la Pocketbook ?
(Je précise que je suis très sensible à l’ouverture et à la philosophie (?) des sociétés qui les produisent)

Merci par avance,
Benjamin.

Au niveau fonctionnalité : J’ai la synchronisation Dropbox et la possibilité d’envoyer des ebook sur ma liseuse directement par email. J’ai aussi (truc de geek) la possibilité de régler à peu près tout ce qui peut l’être sur la liseuse. J’aime aussi la capacité d’avoir le visuel de couverture quand la liseuse est en veille (c’est tout bête mais j’aime bien).
Au niveau plus personnel : C’est aussi la dernière qu’on propose à nos clients dans ma boite (donc à qualité égale j’ai forcément tendance à avoir envie de partager ce sur quoi je bosse). J’ai vu une boite à l’écoute qui nous prépare de belles choses, ça compte pour beaucoup (pas que Bookeen ne fasse rien, mais je n’ai pas d’info donc je ne peux pas juger). Entre autres je sais qu’ils écoutent beaucoup des utilisateurs et préparent une jolie refonte de firmware.

Sinon attention, je ne suis pas certain que la Frontlight HD soit encore en vente longtemps. Le site Bookeen met en avant la Frontlight (tout court, sans HD), avec écran basse résolution. Dommage de régresser sur l’écran qui est un peu la pièce fondamentale. Je n’en ai eu aucune dans mes mains mais la fiche technique semble exactement la même que la Nolim+ (couleur exceptée), sur laquelle tous les tests sont plutôt négatifs, donc ça refroidit un peu. Bref, si tu veux une Bookeen, regardes plutôt pour prendre les modèles HD qui trainent encore sur le marché.

Bonjour,
Concernant la liseuse, j’aime bien la Sony (je viens de passer de la T1 à la T2), même si on ne peut pas dire que ce soit un constructeur à l’écoute. Il y a l’affichage de la couverture et evernote pour mon côté geek.

Côté tablette, je viens d’acquérir une Samsung notes 8 et j’adore. Le style est super pratique, la dimension bien pensée. Des proches ont une notes 10 et une nexus 7. Quand j’ai vu une super promo pour la notes 8, j’avais tout les éléments en main pour me décider.

Question bête, pourquoi pas la Kindle ?

Je l’ai depuis quelques années. Un vieux modèle désormais, avec clavier Qwerty physique et puis… bah c’est tout en fait.

Elle lit les pdf, les fichiers longs, à peu près tous les formats de document ou alors ils sont faciles à convertir. Branchée à l’ordi, ça se comporte comme n’importe quel stockage de masse USB. Côté autonomie, je dois la recharger peut-être une fois par mois.

Et la collection Amazon est extrêmement riche en plus de proposer un nombre très intéressant d’excellente littérature gratuite (les Jules Verne, Dumas et d’autres notamment, et en français). Et ce n’est pas bridé à la collection Amazon, du coup vous pouvez vraiment tout lire.

L’appareil est bon. En fait ce n’est pas la question.
Le catalogue français est le même partout, donc pas d’avantage à Amazon là dessus, surtout pas côté gratuits / libres de droits.

Le truc c’est justement si : c’est bridé. Certains titres ne sont simplement pas dans le catalogue parce qu’ils gênent Amazon. Il y a eu des livres critiques sur Amazon qui n’ont pas pu passer, et ça me gêne pour une boite qui a un accès majoritaire à la culture. Pour les autres il faudra au minimum les extraire et les convertir avant de les lire (ou inversement convertir tes epub avant des les envoyer sur ta Kindle). Malheureusement ça ne fonctionnera pas pour ceux qui sont sous DRM, et justement Amazon ajoute des DRM par défaut – y compris sur des titres pour lesquels l’éditeurs ne le demande pas et qui sont accessibles sans DRM ailleurs.

Là dessus tu rajoutes qu’Amazon a déjà par le passé utilisé le bouton rouge pour retirer des titres achetés légalement directement sur les liseuses Kindle des utilisateurs (pour l’anecdote ils ont fait ça avec 1984 d’Orwell, ce qui est on ne peut plus illustratif). Ajoutes encore que la dernière fois que j’ai regardé les annotations que tu fais sur ton Kindle appartiennent à Amazon et que globalement ils ont toujours tout fait pour augmenter le lock-in sur le domaine du livre.

Lire entre autres :
* https://n.survol.fr/n/kindle-or-not-kindle
* https://n.survol.fr/n/kindle-vide
* https://n.survol.fr/n/bragelonne-et-la-drm-amazon

Oh, et ça ne semble pas évident pour tous : Les prix des livres sont fixés par la loi en France. Ils sont identiques chez Amazon et ailleurs, y compris les promotions.

Bonjour,

Il me semble qu’une partie des critiques vis-à-vis du Kindle ne tient que si on considère que l’utilisateur achète uniquement ses livres chez Amazon. Je ne sais pas si c’est si répandu que ça, mais pour tous les livres sans DRM, j’ai accès aux versions .mobi et .epub chez mon libraire numérique habituel (et il me semble que les livres libres de droits sont assez souvent disponibles dans les deux formats).

Pour les livres avec DRM, j’en limite le nombre au maximum et j’ai plutôt tendance à chercher une version « pirate » (quitte à quand même acheter le livre à côté pour rémunérer l’auteur) pour être tranquille : j’ai déjà perdu l’accès à des fichiers à cause des DRM et je n’ai pas du tout envie d’avoir à subir de nouveau ça.

Au niveau du matériel, je ne peux pas comparer avec les modèles actuels, mais j’avais fini par me laisser tenter par la Paperwhite de première génération parce que j’avais trouvé le plastique plus agréable au toucher et l’éclairage un poil plus homogène que sur la Kobo Glo et surtout dans une teinte plus chaleureuse et capable de descendre plus bas en intensité (je dépasse rarement le troisième niveau quand je lis le soir avant de m’endormir).

Je regrette quand même l’interface de ma Sony PRS-650 qui gérait nettement mieux les séries que ce que propose Amazon (qui est vraiment mauvais à ce niveau), et je regrette que Sony ne propose pas sa PRS-T3 directement avec la couverture lumineuse.

Une remarque, par rapport aux tablettes : pour les bandes dessinées, je trouve le format 4 / 3 plus adapté que le 16 / 9 ou le 16 / 10. J’ai eu l’occasion d’essayer la Nexus 7 dernière génération quelque temps. J’en ai gardé une très bonne impression mais pour les BD, j’ai trouvé ça encore trop limite en résolution pour pouvoir lire toutes les BD en affichant la page entière. Le problème c’est que le 4 / 3, hormis Apple, je n’ai pas l’impression que beaucoup de monde en fait et l’iPad Mini Retina coûte beaucoup plus cher (mais pour le tester actuellement, il est vraiment nickel pour les BD).

Oui, une grosse partie des critiques ne sont valables que si tu utilises l’environnement de vente ou le cloud Amazon. En même temps l’essentiel des avantages de la Kindle viennent aussi de là. Si tu n’utilises ni le cloud ni la vente, le Kindle n’est pas une mauvaise liseuse, mais elle n’a pas forcément grand avantage non plus. Elle a même un gros désavantage vu qu’il faut trouver des .mobi ou convertir (sur l’ensemble de l’édition, très peu proposent des .mobi hors d’Amazon), ce qui sort du standard largement établi désormais.

Second point : Tu prends ta Kindle, crois moi tu finiras par utiliser le cloud et la vente. Parce que les expériences y sont très bien faites, parce que c’est plus simple. Bref, il y a de la lumière et c’est vachement attirant. Tout le monde y cède, moi compris.

La question est à se poser avant : Pourquoi prendre ce matériel si tu sais que tu ne veux pas en utiliser les avantages et que tu regretteras si tu le fais ? Question que je me suis posé pour l’iPhone (même problème), et j’ai jeté en faveur d’Android. Question que je me suis posé pour le laptop et je suis resté sur Macbook Air parce que le matériel en lui-même a beaucoup d’avantages et qu’il est plus facile de ne pas s’enfermer dans l’écosystème avec ce matériel. Sur le Kindle on est entre les deux, mais quand même bien plus proche de l’iPhone.

Côté tablette c’était moins l’objet du billet, et j’ai trop peu lu de BD sur numérique pour avoir un avis tranché. Toutefois le format 8″ (qui est présenté en 4/3) se généralise de plus en plus. Il est très porté par l’entrée de gamme, mais se voit aussi sur des Galaxy Note par exemple. C’est peut être le plus adéquat à date pour de la BD et du Web (un peu moins pour de la littérature ou de la vidéo).

Maintenant des planches faites pour de la BD papier grand format ça sera encore petit sur des tablettes inférieures aux 13″. On fait comme on veut mais il y aura sinon soit du défilement soit du dézoom. À date je ne suis pas certain que la BD soit prête pour le numérique, ce d’autant moins qu’une part majoritaire du catalogue n’est disponible qu’en streaming (si tu n’aimes pas les DRM, le streaming n’est pas vraiment mieux).

C’est sûr que j’ai eu la chance que mon libraire habituel décide de proposer du .mobi à peu près à l’époque où j’ai décidé de garder la Kindle et de revendre la Kobo Glo à un ami.

Pour le cloud, je ne l’utilise pas pour stocker mais j’utilise le programme Send To Kindle, qui me permet d’envoyer les fichiers .mobi que je récupère chez mon libraire (il propose aussi l’option de stocker ses documents dans le cloud mais Amazon sait déjà assez de chose sur moi comme ça…). Côté achat, hormis pour les livre anglophones en tout dernier recours (i.e. parce que je n’ai pas réussi à trouver un libraire américain acceptant de me le vendre), je ne l’utilise pas.

La question à laquelle j’ai répondu en choisissant la Kindle est : quelle est la liseuse qui me procure l’expérience de lecture la plus agréable parmi celles à ma disposition pour un test (i.e. en vente en ligne pour utiliser le délai de rétractation offert par la loi). Je n’ai pas recherché une expérience d’achat (je suis satisfait de mon libraire, je ne vois pas de raison d’en changer), je n’ai pas forcément recherché une expérience Cloud (même si j’apprécie beaucoup Send to Kindle parce que ça m’évite de chercher mon câble USB), j’ai juste recherché la lecture la plus agréable. En face, Sony n’avait que les PRS-T1 et T2, je n’accrochais pas aux liseuses Bookeen et je n’ai pas forcément cherché des modèles d’autres constructeurs donc au final c’est Amazon qui l’a emporté.

Pour les BD, sur un iPad Mini Retina, je trouve ça tout à fait lisible, même pour des Blake et Mortimer blablateur. Je pense le renvoyer, parce qu’effectivement, pour le moment, c’est Fort Knox chez Izneo (je ne connais pas les autres, mais Immateriel ne fait que du streaming) et que je ne sais pas ce qu’ils ont prévu si un jour ils disparaissent. Et qu’hormis la BD, je n’ai pas vraiment d’usages pour une tablette (peut-être pour les livres techniques en PDF, mais j’ai un iPad 1 qui fait encore bien l’affaire pour ça).

Juste un point : Ce n’est pas ton libraire qui propose du .mobi, mais ton éditeur. Idem pour les BD : Que ce soit Immatériel ou un autre, tous les libraires ont grosso modo la même offre.

Hello merci pour cet article très clair. Perso je suis à fond kindle, même si on ne peut acheter que des livres sur amazon, la qualité est juste parfaite et on peut les télécharger en quelques secondes. En plus les prix des livres défient toujours la concurrence.

Après oui, la solution technique est parfaite. Aujourd’hui. Sauf que vous êtes enchaînés. Si demain vous voulez partir, vous abandonnez vos achats. Pour moi c’est juste impossible à envisager.

Sur le reste vous êtes malheureusement une victime du marketing trompeur d’Amazon : En France le prix des livres est fixé par la loi. *Tous* les revendeurs ont le même prix au même moment, que ce soit sur le livre papier (modulo les 5% de remises, mais qu’ils ne sont pas les seuls à faire) ou sur le livre numérique. Ils n’ont *pas* des prix qui défient la concurrence, ils ont les *mêmes* prix que la concurrence.

Si je peux me permettre : vous vous faites avoir par le marketing. Le prix des livres est fixé par la loi en France. Il est *exactement* le même chez *tous* les revendeurs. Le reste est du marketing qui vous fait croire à une offre promotionnelle spécifique.

moi, j’ai une kindle et j en suis ravie, de dire faut pas achete une kindle c est ton avis, oui on est lié a amazon quoi que certain sont convertible pour les mettre sur ta kindle.

il est vrai que en France les prix sont pareil sauf que pour certain livre en grosse quantité ou quand il en reste quelque un avec l autorisation de l editeur, ils peuvent faire une promotion afin que tout soit vendu ou qu il en reste presque rien. pour preuve ayant 2 liseuse une kindle et une kobo, j’ai cherché un livre dont je dirais pas le nom, et ben même si y avait que quelque centimes de moins Amazon avait le prix le plus bas sur les autres.

maintenant Amazon fait aussi le prêt (oui mais faut être prenium) oui c est vrai mais que te rapporte le prenium prêt d un livre par mois sans durée pour le rendre, ensuite livraison pour les article que tu achete chez eux ou que tu passe par eux livraison 1 jour ouvrée (quand cela est possible), et frais de port ben y en a pas vu que tu paye 45 euros par ans, donc le calcule est vite vue.

maintenant ce qui peut être le gros point noir est que si un jour Amazon ferme ou que tu veux changer de liseuse ben tu perd tes livres Amazon.

ma kindle la préfère pour lire car para port a ma kobo l’écran est plus lisible, éclairage uniforme et surtout le plaisir de lire.

Oui c’est mon avis. Bien entendu. Je n’exprime que mes avis et je n’ai pas plus « la vérité » qu’un autre.

il est vrai que en France les prix sont pareil sauf que pour certain livre en grosse quantité ou quand il en reste quelque un avec l autorisation de l editeur, ils peuvent faire une promotion afin que tout soit vendu ou qu il en reste presque rien.

Non. C’est vrai pour le papier, pour des raisons de gestion de stock. Il n’y a pas de stock sur le numérique (donc sur Kindle) et donc pas de promotion liée au stock.

Les seules promotions sont des promotions éditeur, pour des raisons purement marketing. Ces promotions ont l’obligation légale d’être réalisées chez tous les libraires au même prix au même moment. Kindle ne sera pas moins cher que Kobo.

pour preuve ayant 2 liseuse une kindle et une kobo, j’ai cherché un livre dont je dirais pas le nom, et ben même si y avait que quelque centimes de moins Amazon avait le prix le plus bas sur les autres.

C’est dommage de vouloir donner une preuve mais de ne pas citer le livre en question, son prix et sa date d’achat. Ce sont justement ces élements qui auraient permis de juger.
Après je ne peux donc pas juger ce cas, vu que tu ne le nommes pas, mais je peux dire sans aucune contestation que si c’est arrivé, c’est illégal.

maintenant ce qui peut être le gros point noir est que si un jour Amazon ferme ou que tu veux changer de liseuse ben tu perd tes livres Amazon.

Pas que. C’est aussi vrai si tu changes de pays (c’est arrivé à certains), si Amazon souhaite retirer le livre de ta liseuse (c’est déjà arrivé dans le passé pour quelques livres sur l’environnement Kindle), et factuellement tu n’es pas en contrôle.

C’est bien justement ce qui me fait déconseiller d’acheter là bas, car c’est pour moi une question essentielle. Ensuite tu n’es pas obligé de suivre mes recommandations, chacun est libre.

(et non, il est peu probable que ta Kindle soit vraiment plus lisible que ta Kobo : Il y a une différence très mineure sur les toutes nouvelles Kindle Paperwhite depuis quelques mois, mais auparavant l’écran est le même : même usine, même fournisseur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *