Catégories
Uncategorized

Poste de télé­tra­vail plus raison­nable

Dans le billet précé­dent j’ai présenté les coûts d’un poste de télé­tra­vail, avec du maté­riel très haut de gamme.

Mais Éric, personne n’achète cette gamme de maté­riel en réalité !

En fait si. J’ai fait un petit sondage pour confir­mer et suivant les items il y a quand même 10 à 20% de gens qui répondent être finan­cés sur le haut de gamme. C’est abso­lu­ment non repré­sen­ta­tif mais ça suffit à dire que ça arrive.

Main­te­nant, même pour ceux qui ont ce haut de gamme, ce n’est pas forcé­ment sur toute la liste pour autant.

L’enjeu n’est pas tant de dire « c’est ça qu’il vous faut », même si ça pour­rait être légi­time, mais de pous­ser le curseur à fond pour montrer que même à ce niveau de gamme et en cumu­lant toute la liste, on arrive à une somme tout à fait raison­nable et accep­table (voire peu signi­fi­ca­tive).


Ok, c’est dit, main­te­nant on fait quoi si on veut être plus modéré ?

C’est là que je suis embêté parce que savoir sur quoi vous voulez appuyer est très person­nel.

Les deux vrais coûts de ma grille person­nelle sont le fauteuil de bureau et l’écran. Le reste est acces­soire. Le problème c’est que c’est aussi ceux sur lesquels j’ai envie de faire le moins de conces­sions.

Votre dos est le seul maté­riel qui ne se remplace pas

Un vrai fauteuil ergo­no­mique coûte cher mais on parle de votre santé. Même finan­ciè­re­ment, si sur les 10 ans de la durée de vie garan­tie du siège vous avez cinq jours d’ar­rêt cumu­lés pour mauvaise posi­tion (mal de dos, migraines ou douleurs cervi­cales, tensions au poignet), vous venez de repayer votre siège. Oups.

Les quatre réfé­rences que j’ai en tête sont toutes au-delà de 1000 €. On peut trou­ver moins cher en descen­dant en gamme mais je n’ai pas de réfé­rence à vous propo­ser. La solu­tion réel­le­ment recom­man­dée est souvent de partir sur de l’oc­ca­sion. On divise la facture par 2 ou 3 sans forcé­ment chan­ger la qualité.

À défaut, cher­chez un fauteuil de bureau réglable mais évitez les baquets gaming qui semblent confor­tables, ils vous tuent souvent le dos à petit feu sans que vous vous en rendiez compte parce qu’ils confondent confort et bonne posi­tion ergo­no­mique.

Inves­tir dans l’écran est vite rentable,
même finan­ciè­re­ment

J’ai pris un écran très cher. Juste en dessous il y a le Samsung 49G9 à 1150 € HT, qui corres­pond à 2x 27″ côte à côté. Pour faire bais­ser la facture vous pouvez aussi prendre effec­ti­ve­ment 2x 27″ qhd sépa­rés, ou même un seul 32″ 4k. Bref, on peut descendre entre 300 et 500 € HT sans être trop mauvais.

Pour autant, si vous avez un enfant en primaire, obser­vez-le faire ses devoirs. Le gros du temps il le passe à alter­ner le regard entre son cahier et le livre, et reprendre la posi­tion dans la page à chaque fois.

Vous c’est pareil chaque fois que vous bascu­lez entre des fenêtres qui ne sont pas visibles en même temps, ou que vous défi­lez verti­ca­le­ment sur une même fenêtre parce que tout ne s’af­fiche pas. On parle de milli­se­condes mais en perma­nence. Cumulé, en ajou­tant les quelques cas où vous mani­pu­le­rez effec­ti­ve­ment des tableurs ou des sche­mas extra­longs, ça finit assez faci­le­ment par justi­fier les 10 à 30 € de surcoût mensuel, c’est à dire un dixième de jour­née par mois.

Au final tu es en train de justi­fier le haut de gamme et dire que c’est quand même ça qu’il faut ache­ter ?

Un peu. Bon, pas sur tout.

Le bureau j’ai pris un assis-debout élec­trique. On peut se passer de ce luxe. Je tiens juste à la hauteur réglable, toujours pour des ques­tions ergo­no­miques et de dos. Un bureau réglable à mani­velle on peut descendre à 250 €

Le micro j’ai pris du très haut de gamme. On me dit que Tonor a une version sur bras arti­culé qui donnera quasi­ment aussi bien pour un quart du prix.

On peut en dire autant sur la webcam liée à l’écran externe. N’éco­no­mi­sez pas trop, il est impor­tant qu’elle sache bien gérer la faible lumi­no­sité, mais on n’a pas besoin de 1080p pour la visio. On doit pouvoir trou­ver moitié moins cher.

Je tiens cepen­dant sur le reste. Peut-être n’avez-vous pas besoin d’un casque audio à réduc­tion de bruit active, mais si c’est le cas alors il y a une telle diffé­rence d’ef­fi­ca­cité que le prix que j’ai donné se justi­fie. Peut-être rece­vez-vous déjà très bien le WiFi de votre box dans votre bureau, mais sinon il est indis­pen­sable d’amé­lio­rer ça.


Ok, ça mène à combien tout ça ?

Et bien ça dépend, juste­ment. Ça dépend de là où vous me faites confiance sur le « c’est justi­fié » et de là où vous avez déjà ce qu’il vous faut.

Mettons qu’on ne touche pas à la chaise, qu’on passe à la gamme en dessous en écran, en bureau, micro, webcam, qu’on garde casque et réseau CPL et qu’on prend un éclai­rage moins cher, on vient de reti­rer 30 % à mon prix précé­dent et on tombe à envi­ron 60 € HT mensuels sur 5 ans pour quelqu’un qui a besoin de toute la liste.

Mettons qu’on prenne un bon fauteuil Ikea simple, un écran unique, un casque correct mais sans anti-bruit, on peut tomber à ⅓ du prix et on tombe à envi­ron 30 € HT mensuels sur 5 ans pour quelqu’un qui a besoin de toute la liste.

Si on se concentre sur le fait qu’une partie non négli­geable des dev seront déjà très équi­pés et n’au­ront pas envie d’avoir tout en double, on va tomber sur des prix moyens quasi­ment insi­gni­fiants.

C’est même le message prin­ci­pal : J’ai fait une somme sur toute la liste pour l’exer­cice mais c’est peu repré­sen­ta­tif. En réalité il est probable que le coût moyen soit infé­rieur de moitié, et donc qu’il permette de conti­nuer à envi­sa­ger des choses de qualité sans avoir à affec­ter un budget mons­trueux.

Bonus : Ce sera proba­ble­ment rentable pour l’en­tre­prise. Le vrai message est celui qui suit.

Quelques milliers d’eu­ros amor­tis sur 5 ans ça n’est rien au regard d’une petite amélio­ra­tion d’ef­fi­ca­cité ou de moral d’in­gé­nieurs qui coûtent plus de 5 000 € par mois à l’en­tre­prise.

7 réponses sur « Poste de télé­tra­vail plus raison­nable »

Je ne sais pas trop quoi en penser. Je lis des revues extrêmement positives de ceux qui avaient un mauvais siège avant, mais des revues beaucoup moins sympa de ceux qui viennent de vrai sièges ergo reconnus

Sauf que pour mon cas perso, la boîte oppose que le télétravail est un choix personnel et que par conséquent ils n’ont pas à en supporter les conséquences, ils estiment faire déjà un effort en m’autorisant ça pas plus de deux jours par semaine.

C’est souvent ce qui semble répondu.

Alors déjà personnellement je refuse cette réponse pour le cas du télétravail total (tu n’as pas de bureau au siège) ou celui du flex office (tu n’as pas de bureau attitré et le nombre de bureau est cadré en fonction du nombre habituel de présents et pas au fonction du nombre de salariés total). Dans ces cas là, choix personnel ou pas, le télétravail ne doit pas devenir une source d’économie au détriment des conditions de travail. On ne peut pas jouer sur les deux tableaux.

Après oui, si on te paye déjà un équipement complet attitré au siège, je peux entendre que l’entreprise n’ait pas envie de payer double pour tes choix à toi. Après c’est comme tout le reste. Le télétravail devient une norme, à eux de le prendre en compte dans les coûts et les conditions de travail à financer. En gros dire « le marché évolue » un peu comme ils sont bien obligés de remonter régulièrement les grilles de salaires parce que le marché de nos métiers évolue lui aussi (et cette évolution des salaires elle coûte bien plus chère que de financer les conditions du télétravail).

Ensuite il y a aussi le rationnel. Même si c’est « en plus » et que c’est un choix du salarié, si effectivement payer un fauteuil ergo permet d’éviter des arrêts maladie, si payer l’écran se rembourse via les gains de productivité, si payer le micro permet de rendre les réunions efficaces… et bien rationnellement ça a du sens de le financer. Se dire « oui mais » c’est de l’idéologie. À la limite dire non au télétravail est plus cohérent.

De mon expérience, les problèmes liés à la santé sont à prendre au cas par cas.
Par exemple dans mon cas, j’ai des problèmes de hanches et il ne m’est pas du tout recommandé de prendre un fauteuil type Aeron ou tout simplement un fauteuil « trop » confortable. Un fauteuil de ce type va vous donner l’impression d’être très bien assis, vous allez donc prolonger le temps passé assis. Mais il ne faut jamais oublier que la position assise est tout sauf naturelle et physiologique pour le corps humain. Donc en gros, dans certains cas, ça peut être un bien pour un mal. Un mal qui s’installera sur la durée et sera d’autant plus vicieux.
Le pire des conseils que je pourrais suivre serait celui de prendre un ballon de gym… Fortement déconseillé vu l’angle de flexion de hanche. Les objets détournés de leur utilité première peuvent avoir beaucoup d’effets pervers et cachés.
Donc selon moi le plus important dans ces histoire d’ergonomies derrière un bureau c’est : cas par cas.

Les fauteuils que j’ai listé ne sont pas des fauteuils « confortables » mais des fauteuils « ergonomiques ». La différence est justement celle que tu pointes et c’est justement ce pourquoi j’ai fait une mention explicite pour rappeler de ne pas prendre un siège baquet type gaming (confortable mais très mauvais).

Les sièges ergo ont d’ailleurs le plus souvent une assise flottante ou dynamique, pour éviter la posture fixe que tu décris. Bref, c’est bien le sujet : avoir un siège adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *