Dis tonton, pourquoi est-ce si cher un indépendant ?

Et moi généralement de faire les gros yeux parce que la plupart des indépendants français sont assez bas au niveau rémunération. Du coup j’ai fait formalisé pas mal de discussion que j’ai avec quelques uns depuis pas mal d’années. Tout ça est sur une grille en ligne. Ça évoluera en fonction des retours mais ça permet de dégager un ordre de grandeur d’équivalence financière entre un salarié et un indépendant :

Taux journalier Salaire mensuel net équivalent
300 € /jour 1100 € net / mois
400 € /jour 1825 € net / mois
500 € /jour 2550 € net / mois
600 € /jour 3250 € net / mois
800 € /jour 4700 € net / mois

Je m’attends à ce que les équivalents salaires baissent au fur et à mesure des corrections apportées par les lecteurs. J’ai certainement oublié des postes de charge.

Je suis preneur de tout commentaire pour améliorer cette grille, tout en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit que d’un ordre de grandeur uniquement financière, jamais d’une équivalence réelle. De toute façon les questions de liberté, avantages, environnement social, risque et sécurité sont tellement personnelles qu’elles empêcheront toujours toute comparaison directe.

J’ai ici considéré un indépendant qui :

  • travaille de chez lui (et pas sur Paris)
  • facture ses frais de déplacement en sus et au réel
  • facture au client ses journées blanches (journée non travaillée car en attente d’une validation client en retard par exemple)
  • n’a pas difficultés pour trouver du boulot (pas de jours « là je n’ai pas trouvé de client »)

Rien que la facturation des journées blanches n’est pas dans les habitudes en France, et si ce n’est pas le cas il faut augmenter le taux journalier en proportion pour compenser. Idem pour les frais de déplacement.

Dernière note : J’ai mis un ratio « charges taxes et impôts » à 40%. C’est bien plus qu’un auto-entrepreneur (donc la grille n’est plus valide si vous facturez en moyenne moins que 250 à 300 euros par jour travaillé), et c’est probablement là où j’ai besoin de chiffres concrets des indépendants pour détailler et sortir un ratio plus précis. N’hésitez pas à m’amener le détail précis de ce que vous payez à ce niveau. On me remonte des chiffres très différents, parfois 35% parfois 45%.

Dans tous les cas, je ne parle que de rémunération, et d’ordre de grandeur et rémunération. Il n’est en aucune façon possible de dire qu’à un quelconque niveau, l’indépendant est à équivalence avec le salarié : Il y a trop de différences, qui ne se chiffrent pas.

22 réponses sur “Dis tonton, pourquoi est-ce si cher un indépendant ?”

  1. Comme j’ai dû mal à comprendre la grille, quelques questions pour mieux comprendre.

    Questions :
    * Le nombre de jours travaillés par mois ?
    * Le nombre d’heures travaillées par jour ?
    * Le net mensuel est-ce après impôts (tous les impôts ? notamment les charges dites patronnales)

    Commentaires :

    * Le brut pourrait être intéressant. Ou différents niveaux de taxations. Au Canada, la taxation n’est pas la même.
    * Un de mes premiers boss m’avait dit pour dégager le revenu que tu veux réellement gagner, multiplie par trois ce revenu et facture le.

    1. Il faut suivre le lien, ça donne toutes les bases de calcul et les détails.
      Le net mensuel c’est ce qui arrive dans ton compte en banque après tous impôts charges et taxes sauf l’impôt sur le revenu.

      Je peux donner les bruts mais ça me semble trop risqué de comparer avec des pays différents. il faudrait parler de la sécu, de la gratuité ou non des hopitaux, des écoles, etc. Ce qu’on paye ou non est trop différent suivant les cas. Pour l’instant je pense que ce n’a de sens que pour la France.

      Sur le ratio je suis là entre 3 et 4 (en comptant : salaire mensuel souhaité / 21 jours dans le mois * ratio)

  2. « toutes les bases de calcul et les détails. » Houla, j’ai suivi le lien. Cauchemars. :)

    « ce qui arrive dans ton compte en banque après tous impôts charges et taxes sauf l’impôt sur le revenu. » Ah intéressant. Au Canada, comme au Japon, l’impôt sur le *revenu* est prélevé à la source (sauf bien sûr quand tu es indépendant). Donc ce que tu as sur ton compte en banque, ce que j’appelle le vrai net après tous les impôts est l’argent que tu gagnes vraiment. :)

    Pour les travailleurs autonomes au Canada donc sur la somme brute reçue, il est perçu tout compris de 30 à 45%. Cela ne tient pas en compte qu’il faudra surement contribuer à ta retraite toi-même (donc à ajouter) et également à une complémentaire santé si le système provincial ne te suffit pas (relative bonne couverture de base).

    1. Voilà : Au Canada ou au Japon, ta sécu, ta retraite et ta mutuelle sont payées par le salariés après réception du salaire net sur ton compte en banque aussi (contrairement en France ou c’est pris à la source). Du coup entre un truc intégré, l’autre non, le troisième oui mais qui recoupe un périmètre un peu différent, les comparaison entre pays sont trop casse gueule pour que je m’y risque.

      Merci pour le retour cependant, ça donne un peu de vision sur ce qu’il se passe ailleurs.

  3. Rappel : J’ai pris comme base arbitraire un nombre de jours de congés équivalent à un salarié au forfait (5 semaines de congés plus jusqu’à 10 jours de RTT suivant les années et la position des jours fériés). L’idée c’est de comparer du comparable.

    Les indépendants prennent rarement autant de congés. De ce que j’en vois c’est déjà bien s’ils prennent 5 semaines. Comme il y a beaucoup de coûts fixes à faible TJM, 10 ou 20 jours travaillés en plus ça peut tout changer sur le montant mensuel restant.

    Bref, en travaillent plus on gagne plus (non, ce n’est pas un message politique de ma part), mais dans ce cas c’est bien l’effort personnel qui est plus important, pas le statut qui « gagne bien ».

  4. Indépendant en micro-bnc ou bnc classique. sI équivalent salaire
    Prévoir charges Urssaf/RSI/Cipav à minima 56% à 70% (Paliers) après un abattement de 34%.
    Tu prévois 218J mis rare sont les indé qui arrivent à vendre un volume de 218J/an donc prévoir un abattement de 10% au moins (10jrs non facturés ou à imputer en formation/R&D).
    Si tu compares avec un salaire tu dois réintégrer en impact/ les charges patronales car en indé tu cotises full (Un salarié cadre à grosso modo 27% en charges salariales, 50% en patronales soit pour un salaire de 4400 : 1600 eur env de charges salariales soi tun net à payer de 3200 env + 2200 de patronale soit une enveloppe de 4400+2200 =6600 autrement dit pour avoir 3200 euros mensuel net il faut au moins avoir 6600 à consacrer à se payer , s’il faut 1000 euros de frais fixes entreprise i lfaut alors facturer au moins 8000 euros mois HT). A moins de 400euros jours et placer 15J/mois 11mois/an pas d’intérêt d’être indé , il vaut mieux un portage salarial.

    1. Merci.

      Pour les charges, 56 à 70% après un abattement de 34%, ça donne entre 37 et 46% au final. J’ai pris 45%, donc je suis dans la tranche haute. Je vais donc regarder si je rebaisse un peu pour rester plus en milieu de fourchette.

      Pour la formation/r&d j’ai effectivement pris 10 jours (pris sur les 218 initiaux). Le volume vendu après la totalité des abattements est de 144 jours, ce qui est je pense effectivement nettement plus réaliste.

      Pour la comparaison avec le salarié je compare justement le net – ce qui reste à la fin du mois – et pas le brut, sinon on entre dans d’autres problématiques pour comparer ce qui est payé d’un coté ou de l’autre. On pourrait effectivement orienter ça autrement en comparant ce que ça coute à un employeur de payer X ou Y, mais c’est un autre calcul, qui dépend beaucoup de la structure de la société qui emploie le salarié.

      Quant à savoir s’il vaut mieux être indépendant, porté ou salarié, c’est une question que je ne pose pas ici et qui nécessite beaucoup d’autres critères, essentiellement subjectifs. Souhaites as tu besoin de sécurité ou de liberté ? souhaites tu assurer un fixe constant ou être capable de moduler en fonction de ton effort ? souhaites tu être indépendant et tranquille dans ton coin ou souhaites tu être dans ton équipe ? refuses tu d’être dirigé par un patron ou souhaites tu que d’autres d’occupent de la compta, administratif et des clients ? etc.

  5. Les frais fixe sont très nettement surestimés d’après moi, certains sont facultatifs voir inutiles, et dépendant du métier exercé. Par exemple : 2000€ pour acheter un siège et un bureau (on ne peut pas trouver moins cher ?), 1800€ de comptable, 500€ d’assurance pro, 800€ de juriste (c’est indispensable ?).
    Au final ça fait un total de frais fixes exorbitant, qui correspond plus à une tranche (très ?) haute et qui du coup fausse un peu l’ensemble de l’étude selon moi. Je facture 300€/jour et, heureusement, je gagne plus de 925€ net/mois pour vivre !

    Par ailleurs je n’arrive pas à comprendre à quoi corresponde les 45% de charges, taxes et impôts.
    En reprenant vos chiffres pour un TJM de 300€ pour 144 jours travaillés et 12715€ de frais on arrive à 300×144 -12715 = 30485€ brut.

    Pour une EI BNC en profession libérale il faut compter :

    – RSI Maladie-maternité = 6.5%

    – URSSAF Allocations familiales = 5.4%
    – URSSAF CSG –CRDS = 8%
    – URSSAF Formation professionnelle = 0.25%

    – CIPAV Régime de base = 190€ + 9.75%
    – CIPAV Régime complémentaire = 1184€
    – CIPAV Régime invalidité décès = 76€

    Soit un total des charges de 10565€, ce qui correspond à environ 35%. A quoi correspondent les 10% manquant ?

    Sur cette base là on arrive à 1660€ net / mois, bien loin des 925€ que vous évoquez !

    1. On peut trouver moins cher, nettement, oui. Tout ça dépend beaucoup des gens. J’en connais qui sont bien au-dessus mais à l’opposé on doit pouvoir s’en sortir à 50 de siège et 150 de bureau à confo. Personnellement, 2000 euros sur 5 ans, ça fait quelques dizaines d’euros par mois pour un truc sur lequel je vais être 1/2 de mon temps éveillé par jour et qui peu impacter ma santé sur le long terme, ça ne me paraît pas cher.

      Mon objectif étant de regarder l’équivalent par rapport à un salarié, il est bien évident que si tu rognes sur le matériel tu peux gagner bien plus, mais tu rognes explicitement sur quelque chose.

      Après il y a des frais qui sont des choix assumés. Non le juriste n’est pas obligatoire mais ça me semble indispensable pour au moins faire valider ses contrats et cgv. Sinon c’est un risque énorme si un client souhaite te faire porter une responsabilité. Même chose pour l’assurance pro: si la batterie de ton portable flambe et met le feu à l’immeuble tu as le risque que ton assurance habitation te réponde « ah mais en fait vous travaillez chez vous professionnellement, je ne couvre pas ça » et que tu sois personnellement redevable de quelques millions.

      Bref, je veux bien discuter de tout mais je te propose de signaler explicitement ce que tu modifierais pour qu’on en parle point par point.

      Pour les taxe c’est une vrai question. J’entends de tout, entre 35% et 55%. Ce qu’on me remonte le plus est entré 40 et 45. J’étais parti à 40 et beaucoup m’ont demandé de relever. Tes chiffres vont permettre d’avancer sur du concret, merci. Je note qu’il manque cependant que moins la cfe par exemple. Je vais peut être déjà remettre 40% en attendant

      1. « Mon objectif étant de regarder l’équivalent par rapport à un salarié, il est bien évident que si tu rognes sur le matériel tu peux gagner bien plus, mais tu rognes explicitement sur quelque chose. « 

        Est-ce que, en moyenne, un salarié travaille sur un bureau et un siège à 2000€ ?

        « Bref, je veux bien discuter de tout mais je te propose de signaler explicitement ce que tu modifierais pour qu’on en parle point par point. »

        Je te donne les frais qui changeraient dans mon cas, pour un métier de développeur Web front-end, en EI. A toi de voir si c’est cohérent avec ton étude ou pas :

        > Bureau = 150€ chez Ikea (quatre pieds, une planche, un bureau à 1000€ n’impactera pas plus ma santé)
        > Siège = 250€ chez Ikea (là je conçois que ce soit important d’investir dans un siège de meilleur qualité, mais c’est facultatif)
        > Poste informatique = 1500€
        > Ecran = 1000€ (un grand écran me permet de gagner en productivité)
        > Nas = 300€ (un NAS deux disques de 1to en RAID)
        > Consommables = 50€ (je n’utilise quasiment plus mon imprimante)

        > Serveur en ligne = 120€ (mutualisé OVH pour mon site perso + les tests/recettes)
        > Adresse email = 0 (compris dans le serveur en ligne)
        > Nom de domaine = 0 (compris dans le serveur en ligne)

        > Compte en banque pro = 50€ (compte pour particulier, je n’ai pas besoin d’un compte pro)
        > Assurance pro = 0 (à mon niveau une assurance pro est disproportionnée)
        > Comptable = 225€ (je n’ai pas de comptable mais suis membre d’une AGA)
        > Juriste + légal = 0 (je n’ai pas besoin de juriste à mon niveau)
        > Mutuelle = 0 (c’est une dépense perso, au même titre qu’une entreprise ne paye pas forcément la mutuelle à ses salariés)
        > Complémentaire retraite = 0 (pas de complémentaire en dehors de ce que je verse à la CIPAV)

        > Formation = 0 (aucune réalisée en 2 ans)

        Par ailleurs, tu indiques que tu héberges des petits sites sur le serveur en ligne, est-ce que tu comptabilises les recettes (abonnement/forfait) que ça engendre quelque part ? Pour rester le plus généraliste possible le plus simple serait peut-être d’enlever les frais correspondant.

        « Pour les taxe c’est une vrai question. J’entends de tout, entre 35% et 55%. Ce qu’on me remonte le plus est entre 40 et 45. »

        Dans ce cas il manque encore 10% dans les chiffres que j’ai donné.
        Pour la CFE, je l’ai oublié, mais comme le montant est défini localement ça va être difficile de l’intégrer dans la synthèse.

        1. Génial, merci.

          Je vais en effet baisser le siège de moitié. Je le laisse au dessus de ta marque, mais je connais quand même beaucoup d’indépendants qui se sont payés un siège à 1000 euros.

          Le reste de l’informatique je vais laisser tel quel. Tu es en dessous de moi pour pas mal de trucs mais tu montes tellement l’écran qu’au final tu dois être au dessus. C’est juste une répartition différente.

          Pour le serveur en ligne je conçois que c’est très spécifique aux besoins, mais ce sur quoi j’ai travaillé dans ma vie pro a toujours demandé X ou Y de spécial qui risquerait de ne pas être dispo sur mutualisé. Sans compter qu’avoir un terrain de jeu vraiment libre est assez utile pour expérimenter des choses. Pour l’email j’ai compté un Google Apps.

          Assurance pro, mutuelle, légal, tout ça dépend fortement des risques et de ta perception de ton travail. Pour moi ce sont les seuls postes indispendables de toute la grille. Ce sont ces trois postes qui peuvent faire que s’il arrive une merde tu peux ou non être redevable de plusieurs millions ou continuer à vivre avec ta famille.

          Formation c’est un parti pris, mais qui se retrouve assez bien chez les indépendant dans mon cercle proche. Il s’agit d’ailleurs plus de participation à des conférences que de formations. Je vais voir si d’autres me signalent un chiffre plus bas, en attendant je vais laisser à ce niveau.

          Pour les charges j’ai eu beaucoup de signalement à 45 mais comme tu es le seul à m’avoir vraiment donné le détail, jusqu’à ce que quelqu’un me pointe lui aussi un détail à 45%, je vais baisser à 40. On verra ce qu’en disent les gens.

          Je fais monter les salaires équivalents dans le billet mais le détail reste en ligne.

          Sinon : oui, un développeur a très souvent la mutuelle payée par son employeur en France.

  6. Bravo pour cet excellent travail de synthèse !

    Néanmoins, je pense que plus ton taux journalier est élevé, plus tu dois bosser ton commercial et tes propositions (donc tu y passes + de jours).
    Dans avec un taux journalier élevé, tu factureras moins de jours (mais tu seras peut-être plus heureux).

    De plus, on pourrait ajouter une pondération sur le nombre de jours travaillé en fonction de ton expérience dans le métier (et la reconnaisse de tes pairs) ainsi que ton réseau.
    Il ne faut pas oublier que les 3-5 premières années sont souvent difficiles et longues (on perd beaucoup de propositions commerciales parce qu’on ne nous fait pas encore confiance).

  7. Je trouve que tu as beaucoup de frais fixe, d’autant qu’indépendant travaillant de chez toi, ce type de matériel est soit déjà présent soit on peux considérer que payé par l’entreprise, tu peux être « moins payé » (tout intérêt d’ailleurs pour être moins « chargé » par les impôts)

    Mais je suis peu être un peu trop simple comme garçon (les 3200€ net cité plus haut, c’est relativement(sic) élevé en province)

    Mais après, dans tous les cas, il vaut mieux anticiper plus de charges que pas assez, c’est certain.

    Fabien

  8. Bien utile ce petit tableau. Chacun peut certainement adapter les chiffres à sa situation.
    Une suggestion d’amélioration : logiquement les charges diverses vont dépendre de mon TJM. Si j’ai un TJM élevé j’ai peut-être un « train de vie » plus dispendieux que quelqu’un à 300€/jour qui minimise drastiquement ses dépenses et optimise tout.

  9. Les chiffres et le mode de calcul sont parfaitement cohérents d’ailleurs il est rarissime de voir un indépendant facturer moins de 400 euros la journée. Le plus difficile étant de faire comprendre à un interlocuteur salarié que 400 euros jours ne représente pas 8000 euros par mois.
    Je me suis livré au même exercice, mais pour facturer cette fois les prestations d’un salarié dans le cadre d’une tpe: http://www.ma-boite.net/calculer-le-cout-salarie.html
    Si tu as des remarques ou suggestions je suis preneur

  10. Salut,
    Ce sont des chiffres très éloigné de ce que j’ai constaté pour mon métier (développeur). J’ai publié deux articles à ce sujet, un pour comparer les statuts EURL et SASU et l’autre pour comparer le salariat au freelancing

    http://www.eventuallycoding.com/index.php/freelance-salarie-les-chiffres/
    http://www.eventuallycoding.com/index.php/calculer-ses-revenus-entre-eurl-sasu-et-salariat/

    Concernant les différences, en regardant la grille en ligne, je vous que vous comptez bcp de jours à faire autre chose que de la production d’une part et que vous comptez des frais fixes très importants d’autre part.
    De plus le ratio de 40% d’impot est un peu floue. Je peux donc difficilement comparer avec ce que j’ai compilé comme info.

    Sur le nombre de jours, c’est propre à son métier j’imagine. L’effort commercial n’est pas le même pour tous. L’effort administratif pour ma part est largement moindre également.
    Sur les dernières années, j’arrive a 180/190 jours de production par an et c’est volontaire. J’aurais pu produire 217 jours si je l’avais souhaité.

    Concernant les frais, idem, c’est propre à un métier. J’ai eu 6k par an sur les 4 dernières années. En sachant que c’est souvent des avantages plutot qu’un problème. Puisque acheter un ordinateur, ses paniers repas, son téléphone en frais, c’est autant de charge en moins sur du salaire non versé. Une grosse partie de ces frais, je les vois donc comme revenu « caché ».

    Bref, au final pour ma part, voici plutot ce que j’ai observé :
    500€/jour => équivalent 6080 net mensuel
    300€/jour => équivalent 3600 net mensuel

    Mais c’est sur qu’il faudrait plutot comparer le CA annuel plutot que le TJM qui ne permet pas de savoir le nombre de jours travaillé.

    1. Pour impôts + taxes + cotisations : oui, ce chiffre est flou. J’invite à donner du détail. J’ai des réponses entre 35 et 45% du total. Ceux qui me donnent moins de 30% on finit toujours pas se rendre compte qu’il y a eu des oublis. C’est effectivement forcément dimensionnant. N’hésitez pas à dupliquer la feuille de calcul et jouer avec vos propres chiffres.

      Sur le nombre de jours c’est effectivement très différent pour tous, mais après en avoir discuté avec beaucoup de monde, je suis probablement dans une fourchette réaliste (le dernier avec qui j’ai discuté aujourd’hui m’a dit pointer dans les 120 jours effectifs). Ceux qui se vendent pour des contrats longs de 6 mois ou 1 an ont forcément des chiffres très différents.
      Oui, tu peux faire 217j de production si tu n’as pas de problèmes à te vendre, mais ma base c’était de prendre autant de CP qu’un salarié (un développeur syntec c’est 218 jours travaillés, soit 5 semaines de CP et 10 jours de RTT). Comme je suis quand même certain qu’entre les grippes, le RSI, l’URSAFF, les échanges avant-vente, les emmerdes pour se faire payer, la compta et les potentiels intercontrats, tu fais plus de 8 heures… je me dis que tu ne compares pas la même chose que moi.
      190 jours de production c’est possible mais d’après ce que je vois autour de moi, tu serais visiblement dans une moyenne très haute si c’est bien sur 218 jours ouvrés hors congés que tu comptes.

      6000 net mensuel, même à 30% de cotisations diverses et moitié moins de frais fixes que moi (sachant que je n’ai pas prévu de locaux) ça fait déjà 9500€/mois de facturé. Si tu travailles 190j/an, ça fait 600€/jour (et non 500€/jour). Et là les hypothèses sont quand même toutes prises dans le cas le plus favorable.

      Maintenant il y a autant d’exemples de vécus que de personnes. Comme j’ai fait pour ma part une étude plutôt qu’un vécu, je prends ton retour avec plaisir.

  11. Bravo pour ce travail. C’est souvent complexe à faire comprendre à des clients-partenaires-collègues qui ne sont pas familiers des coûts « réels » du travail.

    Quelques données de mon côté :

    – En termes de compta, je m’en sors plutôt sur 1000-1200 HT annuel. 1800 sur la comptabilité me semble élevé pour un indépendant.

    – Tu fais le choix de n’inclure aucune journée non-facturée, ni pour creux de rentrées, ni pour débordement sur un projet. Dans mon cas, c’est pourtant quelque chose qui arrive régulièrement. Ca me semble important parce que c’est aussi ce qui est acheté à un indépendant par rapport à du salariat : les baisses d’activités sur un poste sont aux frais de l’indépendant, alors que pour un salarié elles sont aux frais de l’entreprise.

    Une idée une lisant les différents commentaires… : peut-être donner une légère fourchette d’équivalence salaire, plutôt qu’une équivalence absolue ? Ce serait peut-être plus ouvert à ce que chacun puisse s’y reconnaître.

    1. Pour la fourchette : C’est l’objectif. Pour moi ça ne représente qu’un ordre de grandeur. Trop de choses sont subjectives ou dépendantes de chacun pour prétendre même à une fourchette à 10% près.
      D’ailleurs, du coup, entre 1200 et 1800 € HT annuel pour le comptable, réparti sur l’année moins les impôts, taxes et cotisations diverses, ça n’est pas vraiment significatif.

      Pour les journées non facturées c’est très difficile à évaluer. Ça dépend de ta position de force, de tes types de contrats, de ton pipeline commercial, de ta capacité à paralléliser… Mais au final j’ai prévu uniquement 140 jours de travail effectif hors commercial et administratif, donc tu devrais je pense t’y retrouver. Ça m’intéresse d’ailleurs d’avoir ton estimation là dessus parce que c’est peut être le critère le plus influent sur le calcul.

      1. Si on en reste sur les paramètres qui ont influence vraiment significative, dans mon cas il y en a essentiellement deux : le loyer, le nombre de jours facturés.

        Sur le nombre de jours facturés je suis nettement en dessous actuellement des 140 jours, je dois plutôt être à la moitié, et j’ai nettement plus que les 33 jours en prospection et communication, peut-être le double. Mais bon, ce n’est que ma situation à un instant T.

        Sur l’équilibre jours facturés / jours de prospection, il y a beaucoup de facteurs qui entrent en compte : les prestations ne demandent pas toutes autant de prospection, l’ancienneté joue aussi, etc… ça me parait difficile de positionner un curseur « standard », mais l’idée y est pour donner une idée de la tendance générale.

  12. Il y a une toute petite chose qui n’est pas prise en compte, je ne suis pas certain que ça en vaille la peine, mais je vous laisse juge. En temps qu’indépendant, j’ai la possibilité de défrayer certains achats (ex : matos électronique) qui sont achetés HT et réduisent mon CA. Sur l’année, cela peut finir par représenter une certaine somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'utilise encore les commentaires mais je ne garantis pas qu'ils seront en ligne de façon permanente.

Vous êtes incités à lier et commenter ce billet depuis votre propre espace. Si votre outil gère les Web mentions votre publication sera automatiquement référencée ici au bout d'un moment. À défaut, vous pouvez poser le lien ci-dessous.