100 € de plus par mois en 2019

Notre président annonce que les salariés au SMIC auront 100 € de plus par mois dès janvier 2019. Je prends la plume par ce que cette histoire me met hors de moi.

Alors déjà je conchie très fortement tous les éditorialistes et politiques qui disent que 100 € par mois ce n’est rien. 100 € par mois pour quelqu’un au smic c’est juste énorme. Vu le niveau de dépenses contraintes, ça peut être la différence entre une fin de mois difficile et une fin de mois où on épargne un peu. Ça peut aussi ne pas couper le chauffage ou pouvoir faire un cadeau sympa au gamin à Noël. Critiquer 100 € par mois montre une déconnexion que même Emmanuel Macron n’a jamais affiché.

Le problème est ailleurs. Attention c’est long mais ça fait mal.

Mise à jour : Quand on se plante il faut le dire. C’est donc dit (et je me suis bien planté, d’autant en plus ça a beaucoup été diffusé rapidement sans que personne ne me corrige).
Il y a un joli effet d’annonce qui ne me plait pas de la part de l’Élysée mais ce n’est pas malhonnête au point que j’ai initialement décrit. Pas plus que d’ordinaire dans les communications politiques quoi (*) 

Il reste que très peu de gens vont voir cette augmentation de 100 €. Entre autres :

  • 20 € concernent l’augmentation légale du SMIC pour rattraper l’inflation, sans coup de pouce. Oui il y aura 20 € nets de plus sur la fiche de salaire de janvier 2019. Non ça ne représente aucun pouvoir d’achat supplémentaire par rapport à janvier 2018 (en fait c’est le contraire, c’est tous les autres mois de 2018 où il y a eu une perte de pouvoir d’achat à cause de l’inflation).
  • 20 € concernent la baisse des cotisations salariales. Ce ne sera pas valable pour tout le monde (coucou mes amis du public 👋)
  • Enfin 30 + 20 + 20 € viennent d’une anticipation d’augmentation de la prime d’activité. C’est le montant maximum de la hausse avant application des coefficients pour les personnes à charge. Si vous gagnez plus que le SMIC ou si le conjoint a aussi des revenus, ça peut vite baisser ou passer à zéro. 
    L’augmentation était déjà actée et on ne fait que l’anticiper. C’est surtout qu’elle était en échange d’un gel de l’alignement sur l’inflation sur 3 ans. J’ai toujours considéré qu’annoncer un planning de hausse de la main droite tout en gelant l’alignement sur l’inflation de la main gauche était de la communication malhonnête, même si le solde est positif. À une inflation de 2% par an vous pouvez considérer que vous perdrez ensuite quelque chose comme 4 € par an à euros constants.

Annoncé
À € constant
Nouveau ?
SMIC + 1,8%
+ 20 €
0 €
non
baisse cotisations sociales
+ 20 €
+ 20 € pour le privé
non
hausse prime activité
+ 70 €
+ 70 € gelés 3 ans
anticipé

On me signale toutefois que la prime d’activité est prise en compte dans le calcul des APL donc que pour ceux qui bénéficient d’APL (généralement ce sont les mêmes) l’augmentation réelle pourrait donc être en partie compensée par une diminution des APL.
À vérifier, je veux bien une confirmation sourcée de quelqu’un qui connait le sujet.

(*) L’erreur de calcul était sur la prime d’activité (ceux qui ont exploré les modes de calcul de cette prime comprendront). L’augmentation d’octobre a été plus faible en ce qu’elle comprenait en même temps un changement de taux. J’ai (bêtement) reproduit ce même calcul pour toutes les années alors que le taux ne change évidemment qu’une seule fois.


L’effet kiss cool c’est toutefois qu’on continue dans l’idéologie de la « valeur travail » : On ne cible que les gens avec un emploi. On préfère continuer à croire que s’il y a du chômage c’est parce que les gens ne veulent pas travailler, et donc qu’il faut récompenser ceux qui ont trouvé un emploi.

On ne change rien à la répartition travail/capital vu que ce qu’on donne sera pris sur le budget public et donc les impôts (et pan les gilets jaunes qui militaient en grande partie contre la pression fiscale et le trop de taxes), mais aucun effort particulier n’est demandé aux entreprises. On (nos impôts) est en train de sponsoriser les travailleurs bons marché auprès des entreprises.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ton analyse et tes recherches. Je me permets juste, pour faire l’avocat du diable, que les 3 % de revalorisation du smic en Janvier prochain concernent effectivement l’inflation mais aussi un petit « coup de pouce » (de l’ordre de 1.2 % en plus des 1.8 de l’inflation mais j’ai peur de dire des bêtises).

    Cordialement

  2. Francetvinfo a une autre analyse sur la prime d’activité. D’après aux, l’augmentation de 70€ (30+2*20) est bien sur le montant que va toucher un célibataire sans enfants (les 155€), pas sur le montant forfaitaire (les 550€).

    Par contre, ils font aussi valoir que la prime d’activité n’est pas prise en compte dans le calcul de la retraite.

    Source : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/quatre-questions-sur-la-prime-d-activite-dont-macron-veut-se-servir-pour-augmenter-les-salaries-au-smic_3094947.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par OVH SAS, joignable par téléphone au +33 (0)9 72 10 10 07 et dont le siège social est au 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix, France.