Catégories
Démocratie et institutions

Vote blanc pour tirage au sort

Je n’aime pas le vote blanc, et encore moins l’illu­sion que lui donner plus de valeur résou­dra quoi que ce soit. Je n’ai pas non plus grand chose pour ou contre le tirage au sort, c’est un outil tech­nique qui peut être inté­gré dans une solu­tion qui est déjà démo­cra­tique à la base, mais pas une solu­tion en soi.

Par contre pour les aficio­na­dos de l’un ou de l’autre, j’ai vu une propo­si­tion passer qui ne me semble pas déli­rante, qui donne une voie inté­res­sante aux deux parties et qui semble même assez logique au final :

Le vote blanc repré­sente un élu ou une liste tirés au sort parmi les élec­teurs (éven­tuel­le­ment autant de fois que néces­saire pour trou­ver quelqu’un qui accepte).

Ça donne un sens au vote blanc sans en faire un vote de refus (parce que sinon il est toujours plus simple de dire « non » que de dire « oui »). Danger : gérer le tirage au sort pour qu’il ne puisse être faussé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *