Un peu d’élec­tri­cité


J’ai acheté un table de cuis­son à induc­tion. Fran­che­ment le confort est appré­ciable, c’est indé­niable. J’ai toute­fois quelques tracas élec­triques.

Inver­ser les fusibles au tableau élec­trique

La docu­men­ta­tion me demande un fusible de 32 Ampères, ce qui est confirmé par la puis­sance de la table (7 kW / 230 V = 30 A). Au tableau j’ai un fusible de 16 A, et un porte fusible trop petit pour y insé­rer un fusible de 32 A. Le fait que le bran­che­ment se fasse via une prise de force me laisse à penser que les fils pour­raient suppor­ter ces 32 Ampères (je véri­fie­rai quand même que la section au mur fait bien 6mm avant de faire les bran­che­ments) et que c’est juste une histoire de mettre le bon fusible en face.

À l’in­verse je me suis rendu compte que d’autres prises vers la cuisine ont un fusible de 32A pour y bran­cher des appa­reils plus stan­dards. De mémoire c’est dange­reux parce que le fusible risque de ne pas sauter avant de déclen­cher un incen­die en cas de court circuit.

Du coup, puis-je ouvrir le tableau élec­trique et inver­ser quelle prise va vers quel fusible / porte fusible pour faire arri­ver la table de cuis­son vers le 32A et les appa­reils stan­dards vers les 16A ou 20A ? Quelles sont les pré-requis à véri­fier ? Puis-je me conten­ter d’in­ver­ser les fils ?

Conver­tir une prise de force en prise stan­dard

J’ai une autre prise de force dans la pièce atte­nante. J’ai­me­rai pouvoir y bran­cher des appa­reils stan­dard (un réfri­gé­ra­teur).

Ce n’est pas du triphasé à priori (vu que la prise n’a que 2 pôles + terre) mais j’ai­me­rai quand même véri­fier que ce n’est pas du 380/400V. Comment faire ?

Pour la trans­for­mer en prise stan­dard, me suffit-il de mettre un fusible plus faible au tableau élec­trique et de chan­ger le plas­tique au mur ? Dois-je forcé­ment mettre un porte-fusible plus petit aussi ?

Si vous pouviez m’ai­der

J’au­rai bien fait tout ça (inver­ser les connexions fils <-> porte-fusible en ouvrant le tableau et chan­ger le plas­tique de l’autre pour la trans­for­mer en prise stan­dard) mais ça reste des choses qui dans mon esprit peuvent être dange­reuses si c’est mal fait. Du coup je cherche :

  • soit confir­ma­tion que mes idées sont correctes et que je ne prends pas de risques sérieux (qu’il n’y a rien d’idiot ou dange­reux, qu’il ne manque aucune bonne pratique dans ce que j’ex­pose) ou qu’on contraire il me faut passer par un pro
  • soit quelqu’un de sympa sur Lyon qui s’y connait assez pour me confir­mer les choses sur place un soir (quitte à fina­le­ment me dire « je ne sais pas »)
  • soit les coor­don­nées d’un élec­tri­cien honnête qu’on pour­rait me conseiller sur Lyon si jamais il faut faire faire ça par un pro
  • Vu que dans les commen­taires on me dit que d’après les photos suivantes mon tableau pour­rait ne pas être aux normes (dans le sens « il y a obli­ga­tion pour le bailleur de mettre à jour », pas dans le sens « les règles des nouvelles instal­la­tions sont plus strictes »), pouvez-vous me le confir­mer (ou infir­mer) avec certi­tude ? Ça voudrait dire que de toutes façons il faudra faire venir un élec­tri­cien aux frais du proprié­taire, ce qui résout mes problèmes
Quelques photos du tableau :
,

17 réponses à “Un peu d’élec­tri­cité”

  1. Il y a également un problème de section de fil associé à celui de l’ampérage. tes fils vers ta tables ne doivent pas être de la même section que d’autres fils. De mémoire il te faut des dils de 6mm² vers ta table de cuisson et, effectivement, un 32A. Tes fils passent dans une goulotte ? Un tube ? En applique ?

    • Oui, c’est ça pour la section. Ça je vérifierai au mur avant d’ouvrir le tableau, et pour confirmation au tableau avant de tout modifier. C’est plus sur la potentielle ouverture du tableau et l’inversion des porte-fusibles que j’aimerai ne pas faire de bêtises.

      Pour où et comment passent les fils, j’avoue que je sèche. Ça part dans le mur, après… Il faut que je regarde quoi ? ça a quelle influence ?

      Merci pour ton passage.

  2. Oui, c’est ça pour la section. Ça je vérifierai au mur avant d’ouvrir le tableau, et pour confirmation au tableau avant de tout modifier. C’est plus sur la potentielle ouverture du tableau et l’inversion des porte-fusibles que j’aimerai ne pas faire de bêtises.

    Pour où et comment passent les fils, j’avoue que je sèche. Ça part dans le mur, après… Il faut que je regarde quoi ? ça a quelle influence ?

    Merci pour ton passage.

  3. Il me semble que ta facture EDF (ou le contrat d’ouverture) indique le type de raccordement. À mon avis c’est du mono-phasé, le tri-phasé est largement plus cher et inutile pour les particuliers. Dans ce cas, tu n’aurais que du 230V. Tes prises de force ne sont là que pour supporter plus de puissance (ou amperage, c’est pareil).

    Par contre, si un fusible est mal raccordé, c’est dangereux. (d’ailleurs, je trouve l’usage des fusibles dépassé et trop dangereux)

    Normalement tu peux changer l’emplacement tout seul, après avoir coupé l’arrivée principale. Tu n’es pas obligé de valider tes branchements auprès d’un professionnel (sauf dans le cas d’une nouvelle installation électrique, le pro doit s’assurer que tu n’as pas fait de bêtises avant de te raccorder. Par contre si ça crame ou qu’il y a un accident, ça devient ta responsabilité…

    En espérant avoir aidé.

    • Usage des fusibles dépassé ? je veux bien plus de détails là. C’est toujours ce que j’ai eu, on fait autrement maintenant ? (c’est par curiosité, étant en location je ne ferai pas de frais au point de changer toute l’installation de toutes façons)

    • C’est vrai. Je ne sais pas si c’est la norme ou simplement un effet de mode mais les tableaux aujourd’hui sont construits avec des disjoncteurs différentiels plutôt que des fusibles (et encore moins des plombs).

      L’avantage est qu’ils ne grillent pas, ils se coupent simplement lorsque le courant devient supérieur à leur limite. Si la coupure vient d’un « simple » court circuit venant d’une mauvaise manip ou simplement d’une trop grosse demande (trop d’appareils branchés), il suffit de résoudre le problème et réarmer le disjoncteur. Si le problème est résolu, il se réenclenchera et tout ira bien.

      L’inconvénient est qu’un disjoncteur différentiel coute beaucoup plus cher qu’un fusible, changer intégralement le tableau revient donc très cher.

    • On ne dit pas « ampérage » mais « intensité ». De plus, la puissance et l’intensité sont deux notions différentes. La puissance électrique (exprimée en Watts) est égale au produit de la tension (exprimée en Volts) par l’intensité (exprimée en Ampères).

    • Bravo pour la leçon de chose qui n’apporte aucune information utile.

      Donc pour répondre, on parle de courant domestique à tension constante, donc dans ce cas là si, l’intensité et la puissance c’est kifkif.

      Quant au terme d’ampérage, il est répertorié dans le dictionnaire
      comme dérivé synonyme d’intensité, ça depuis depuis 1965 (parce que oui, je suis allé vérifier au cas où). On est loin du néologisme ou de la dérive de langue récente quoi.

  4. Si c’est en tube, tu peux acheter un tire fil dans un magasin de bricolage et ensuite tu peux « tirer » des fils de bonne section jusqu’à la prise. Sinon ca va être coton. Passer du 32A avec la puissance d’une plaque dans une section 1.5 ou 2.5mm² peut être dangereux. C’est une vieille installation ?

    Pour la modification de fusible, cela pose un autre soucis c’est le type d’Interrupteur différentiel qui se situe en amont de chacun.
    Tu pourrais faire une photo de ton tableau ? résolution maxi sans réduction si possible :)

    • Je viens d’ajouter les photos, en général, et un détail du seul endroit où il y a des inscriptions. Les photos ont un lien vers la version en haute résolution.

  5. Ok, c’est absolument pas aux normes, je doute fort que la section de fil soit adaptée et donc c’est vraiment potentiellement dangereux. Vu la tête du tableau, il est même possible que des épissures aient été faites… Et là c’st carrément hyper trop risqué de tenter le diable.

    Tu loues ? Tu es proprio ?

    Si tu loues ; Tu appelles ton propriétaire et tu lui demande un certificat de conformité électrique que ton assureur te réclame. Ca devrait l’obliger a tout déposer pour tout remettre aux normes.

    Si tu es proprio, malheureusement, je pense qu’il serait pas mal de tout déposer et d’installer un tableau neuf. il y’en a des pas trop cher en magasin de bricolage, il faut juste relier les fils. C’est pas sorcier si on est méticuleux.

    Un bon bouquin que je recommande : http://livre.fnac.com/a2647268/Thierry-Gallauziaux-L-installation-electrique

    A partir de ça et d’un peu d’huile de coude tu peux t’en sortir.

    • Ok, au moins c’est clair. Je loue, donc je vais tenter d’aller voir un électricien avec une photo pour qu’il me confirme que ce n’est pas aux normes et demander au proprio de me confirmer la venue d’un électricien qui me refasse ça comme il faut.

      Juste que ça va me prendre des semaines et en attendant je ne pourrai utiliser qu’un seul feu sur ma plaque, sinon ça sera trop gros pour le fusible (et éventuellement les fils)

  6. N’hésites pas a appeler le propriétaire en précisant qu’un arc électrique s’est dégagé de ton tableau et qu’un de tes coûteux appareil informatique a grillé. Que tu as demandé a ton assureur de le prendre en charge et que celui-ci t’as demandé la visite d’un expert pour la conformité de l’installation.

    Ca devrait le faire réagir.

  7. Sur les fusibles, effectivement ce n’est plus la norme. De nos jours on met des disjoncteurs différentiels (en gros ça fait la même chose, mais pas de fusible a changer en cas de problème, il suffit de réarmer).

    Ton post est plein de questions, surement trop pour que tu te lance seul la dessus.

    Je connais un peu le dossier pour refaire faire l’électricité de ma maison juste en ce moment.

    En gros, chaque ligne dédiée (hors cas particulier des éclairages et des prises standard) doit faire l’objet d’un câblage spécifique, dont la section est fonction de la puissance nécessaire (et bien sur avec un disjoncteur/fusible adapté au tableau).

    Comme tu le soulèves, il est possible que certains fusibles soient sur dimensionnés dans ton installation, mais ce n’est pas une raison pour faire des switch à l’arrache. Par exemple (surtout si l’install est ancienne), un fil peut partir en 6 carré du tableau et avoir été patché en beaucoup plus petit à l’arrivée ou en cours de chemin.

    Bref, mon message reviens finalement à la plupart des conseils ci-dessus : fait appel à un pro. Seul un vrai électricien saura diagnostiquer les actions à mener et il dispose de l’outillage nécessaire pour procéder aux vérifications.

    Comme tu es en loc, n’oublie pas que la conformité de l’installation électrique est le cauchemar des propriétaires. Si tu fais venir un électricien et que l’installation n’est manifestement pas aux normes, un recommandé à ton proprio devrait le faire réagir rapidement (en cas de problème il n’est pas couvert, n’hésites pas à le lui rappeler)

  8. salut eric,

    non tu changes pas le fusible: si les câbles ne supportent pas le 32, tu peux provoquer un court circuit dans tes murs.

    le temps que tu trouves, tu dois par contre pouvoir brancher tes plaques sur du 16. faut juste que tu n’allumes pas toutes les plaques en même temps (tu dois avoir la puissance nominale de tes plaques, et eventuellement en fonction boost si tu as ca, tu dois pouvoir calculer avec u=ri quelles sont les plaques que tu peux faire fonctionner en même temps).

    par contre, utilise un professionnel – avec facture. ça te déchargera en cas de risque d’incendies.

    il existe des sites pour faire faire des devis en ligne avec des artisans, (je me souviens plus du nom du site, désolé), mais c’est eux qu’ils te font une proposition et du coup, tu sais qu’ils sont motivés pour vernir bosser chez toi déjà.

    bon courage en tout cas, j’ai moi aussi des problématiques d’électricité à régler en ce moment :)

  9. Pour le débat fusible/disjoncteur, c’est avant tout un ressenti personnel. Outre le coût, c’est avant tout la sécurité qui me semble pas suffisante avec des fusibles.

    Le courant passe à travers ton fusible, qui n’est en fait qu’un petit filament prévu pour fondre à partir d’une certaine intensité. Donc, tout ce qui est derrière ce fusible est protégé pour une certaine intensité.

    Un disjoncteur ça ne fonctionne pas de la même façon. En gros, il mesure la différence de potentiel entre ce qui rentre et ce qui sort. Si tu as un appareil qui a un problème, comme un court circuit, du courant va « s’échapper », ce qui arrivera en sortie de ton disjoncteur sera inférieur à ce qui rentre, il va couper (un circuit électrique c’est une boucle). C’est pour ça que ça s’appelle un disjoncteur différentiel.

    Je simplifie et probablement que le fonctionnement est un peu différent, mais ça me donne le sentiment que ça protège plus. En gros si tu as un appareil défectueux (ou pire, quelqu’un qui s’électrocute), ce n’est pas dit que ton fusible fonde, alors qu’un disjoncteur (s’il est assez sensible) de coupera.

    Tu as raison de te poser des questions, il ne faut pas rigoler avec la sécurité. J’ai emménagé dans un appartement qui avait des plombs, en en touchant un il y a eu un arc électrique sur tout le tableau. J’ai demandé à mon proprio de refaire l’installation. Tu es encore plus dans ton droit si tu as beaucoup de matériel informatique, cher et sensible au moindre problème électrique.

    Surtout que l’intervention n’est pas très longue (2h grand max), et que ton proprio peut avoir une réduction d’impôts s’il effectue des travaux dans un bien.

    S’il faut changer des fils c’est une autre histoire, mais tant que tu n’as pas des fils en nylons (ça existe encore…) ou que la section est suffisante tu es tranquille (enfin, ton proprio).

  10. Bonjour !

    Juste pour préciser clairement la différence entre le disjoncteur magneto-thermique et le disjoncteur différentiel.

    Le disjoncteur différentiel, généralement un par ligne de disjoncteurs magneto-thermique permet de protéger d’une différence de courant (genre t’as du courant qui « fuit » par la terre »). Tu en as un visiblement, il te protège à partir de 30mA (le gros tout à droite).

    Le disjoncteur magneto-thermique utilisé partout a 2 protections : une magnétique pour les courts-circuits : rapide, il coupe en cas de pointe de courant brutal. L’autre thermique plus lent, pour la surcharge, si jamais tu ajoute trop d’équipements qui seraient dangeureux pour l’ensemble du réseau électrique (surchauffe des fils, etc…).

    La grosse grosse différence niveau sécurité pour toi, c’est que les disjoncteurs coupent à la fois la phase ET le neutre. Un fusible coupe, pour le meilleur des cas, que la phase (oui oui, j’ai déjà vu des tableaux avec le fusible sur le neutre, du coup y’a toujours du jus dans ton fil même quand tu ouvres le porte-fusible).

    Donc effectivement la différence de prix est non négligeable, par contre niveau sécurité tu en prends un bon coup vers le haut. Pour avoir déjà changé un tableau complet chez un ami, c’est une opération assez simple (2h environ) et globalement pour une dizaine de disjoncteurs comme toi on peut s’en sorti pour moins de 100 euros.

    Mais n’hésite pas à faire passer le propriétaire pour le faire faire, niveau sécurité c’est presque vital, surtout vu la sensibilité des appareils électriques aujourd’hui ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.