Trajet boulot dodo


J’ai l’im­mense chance d’ha­bi­ter près de mon job, 20 minutes à pied. Pour contre-balan­cer je suis aussi un grand fainéant. Je cherche donc à éviter cette marche à pied de 40 minutes aller-retour, soit pour la réduire en temps de trajet soit pour la rendre plus confor­table.

Je prends souvent le tram sur deux arrêts, mais ça me laisse encore 10 grosses minutes à pied et plusieurs minutes d’at­tente. C’est plus par parce que je n’ai toujours pas rési­lié mon abon­ne­ment de trans­port en commun. Je ne gagne pas signi­fi­ca­ti­ve­ment en temps de trajet total et ça n’a d’in­té­rêt que parce que je suis assis un peu plus au chaud. Sauf très forte pluie, ça ne se justi­fie pas vrai­ment et même ma fainéan­tise ne sera pas assez forte pour que je consi­dère ça comme une solu­tion.

L’idéal pour ce type de trajet serait une bonne trot­ti­nette mais j’ai aussi une belle pente sur la moitié du trajet. Ce n’est pas énorme, dans les 5% au jugé, mais assez pour rendre la trot­ti­nette trop peu pratique.

Reste le vélo mais mon côté fainéant reprend le dessus consi­dé­rant la pente à 5% (la montée se ferait le soir, quand je suis crevé). Du coup je regarde l’as­sis­tance élec­trique. Ça coûte cher, surtout si je ne l’uti­lise pas tous les jours (le vélo sous la pluie ne m’at­tire pas), donc j’ai un peu de mal à vrai­ment l’en­vi­sa­ger.

Vous voyez un autre moyen de trans­port à envi­sa­ger ? Avez-vous des recom­man­da­tions ?

,

14 réponses à “Trajet boulot dodo”

  1. Déménager ? :) Marrant, moi c’est le contraire, j’habite à 6-7 minutes à pieds, en plus en traversant un parc. Mais j’aime bien marcher ou faire du vélo, ça me dérangerait pas d’avoir 20 minutes à faire !

    Sinon, pour la solution vélo, plutôt que l’assistance, tu peux aussi prendre un vélo plus léger comme le Strida par exemple, il pèse moins de 9kg donc ça facilite grandement les montées. Et il se plie, passe dans le tram ou métro ou coffre de voiture, prend pas de place au bureau ou chez soi dans un coin. C’est une solution « multi-modale » : il fait beau, tu fais tout en vélo, un peu fainéant, tu combines vélo et tram :)

    • +1 pour le vélo pliant, ça me parait idéal dans cette situation.

      L’assistance électrique est un investissement assez lourd, qui ne me semble pas justifié pour ~3 Km aller-retour sans charge particulière. Ça ne serait pas la même histoire s’il y avait un détour par la nounou ou ce genre de petite fantaisie ;)

      Il te faut une transmission qui te permette de bien mouliner, pour passer la côte. 300-400 M de côte en moulinette à 6-8 Km/h ça se fait très bien et sans trop transpirer. Une bonne session moulinette c’est bon pour le cardio ;P Surtout pas en force, sinon tu es sûr de te niquer les genoux et d’arriver trempé au boulot, c’est pour ça qu’il faudra vraiment faire gaffe au choix de la transmission [*].

      Il te faut un vélo léger, pour que tu puisses facilement le pousser si un jour tu as la flemme de faire la côte.

      Il te faut un vélo peu encombrant, pour dans l’idéal pouvoir prendre le métro avec (grosse flemme au retour, pneu crevé en cours de route…).

      Le vélo pliant semble être la solution qui couvre tous tes besoins. Si tu veux de la roll’s, tu peux taper dans le Brompton qui ont une excellente réputation, très robustes, et qui sont vraiment ultra-compacts une fois pliés (impressionnant !).

      Je rejoins Mère Teresa sur une chose : il faut tester ! Loue des vélos (chez Cyclable ils le font c’est sûr), pendant quelques jours/semaines amuse-toi à tester plein de modèles différents, tu discuteras de plein de choses avec ton bouclard et tu te feras ta propre idée :)

      [*] Côté technique pour la transmission, j’ai pas mal étudié les chiffres ^^ et a priori il faudrait un vélo autorisant un développement faible (genre entre 2.50 M et 2.80 M) pour pouvoir bien mouliner sans se défoncer les cuisses. Les cyclistes habitués te font ça sur des développement bien plus élevés, pour un débutant c’est vraiment très dur au début, moi j’en chie violemment sur un faux-plat de 2-3 % avec le vélo de ma copine (développement minimal 3.80 M).
      Genre pour donner un ordre d’idée, un Nexus 7 avec un pignon de 16 et un plateau de 32 ça donne ça : http://cyclurba.fr/braquet.php?Pignon%5B0%5D=12&Pignon%5B1%5D=13&Pignon%5B2%5D=15&Pignon%5B3%5D=18&Pignon%5B4%5D=&Pignon%5B5%5D=&Pignon%5B6%5D=&Pignon%5B7%5D=&Pignon%5B8%5D=&Pignon%5B9%5D=&Pignon%5B10%5D=&Pignon%5B11%5D=&Plateau%5B0%5D=50&Plateau%5B1%5D=&Plateau%5B2%5D=&pignon_bv=16&plateau_bv=32&moyeu=Shimano+Nexus+7+vitesses&circonference1=2225&circonference2=2140&cadence=60&Submit=Lancer+le+calcul+&SaisieValidee=1 regarde les explications, c’est la seule partie vraiment très technique, le reste c’est question de feeling ;P

  2. Je recommande le vélo sans assistance, au moins pour quand il fait beau. J’ai aussi une montée assez importante sur mon trajet au retour, les premières fois, sans avoir fait de vélo sérieusement depuis longtemps, c’était un peu difficile, mais c’est passé très vite. Je ne prends le vélo que quand il fait suffisamment beau et pas trop froid, mais même crevé, ça se fait tout seul avec l’habitude. Et ça maintient en forme :-)

  3. Le vélo sans assistance, c’est excellent pour la santé. Ceci dit, si mon job était à 20 mn à pied, je me ferai un plaisir de les faire, je n’ai malheureusement pas cette chance :-\

  4. En continuation de la discussion Twitter, l’assistance électrique c’est un confort.
    A mon avis et de mon expérience, avoir une assistance électrique permet de :
    – pédaler plus longtemps puisque moins de fatigue
    – de façon assez égale (l’effort supplémentaire est compensé par le moteur)
    De cette manière, soit tu vas plus loin, soit tu gagnes la possibilité de monter ta côte à 5%, soit tu n’arrives pas en sueur au boulot (donc pas besoin de changer de vêtements). L’assistance électrique te donne un coup de fouet au démarrage, bien appréciable en circulation urbaine pour démarrer devant les voitures au feu rouge sans se faire rouler dessus.

    Dis toi qu’un bon vélo (électrique ou non) fait que tu l’utiliseras tous les jours sans rechigner. Dis toi aussi que l’exercice physique est addictif, par la sécrétion d’endorphines et que tu te sentiras mieux les jours où tu rouleras.

    Je te conseille de faire le trajet en Vélo’V ou avec un vélo emprunté sans moteur pour évaluer la durée, la pente, et les passages ardus (les carrefours mals faits où tu dois traverser voies de bus/tram/voitures par exemple).
    Tu peux évaluer ta pente avec : http://www.openrunner.com
    Et ce que j’ai appris de quelques années de vélotaf à Paris : tu peux faire un détour pour éviter un passage foireux. Parfois faire plus de km pour éviter une côte raide ou un axe dangereux ne prend que quelques minutes en plus, compensées par l’anxiété/la fatigue ainsi évitée.

  5. un vélo léger et bien roulant viendra à bout de ta petite côte sans problème même sans condition physique.

    Bien sûr, les premières fois tu vas avoir l’impression de mourir mais rapidement tu trouveras le bon rythme et ça passera tout seul.
    Le secret est de bien mouliner, ne surtout pas forcer.
    Tu aurais un trajet plus long ou plus accidenté, je te dirais de partir pour l’assistance électrique mais vu ton trajet, économise ton argent pour investir dans un bon vélo.

  6. Il existe aussi des trottinettes à assistance, mais ça reste un investissement.

    Ceci étant, je considère que 20mn de trajet est le timing nécessaire pour rentrer chez soi en ayant mis de côté les soucis du boulot ! (Et à l’aller, ça permet de s’y préparer.)

  7. À ta place, je continuerais d’y aller à pied, et j’apprendrais à bouquiner en marchant. C’est le premier truc que j’ai appris en stage à Paris. :)

  8. Ce que je retiens des commentaires, c’est qu’il faut essayer de mettre à profit ce temps de trajet pour toi. A toi de voir si tu as plutôt besoin d’exercice (marche, vélo) ou mental (lecture, méditation). L’idéal étant de varier les plaisirs et de suivre ton instinct.

    Perso s’il fait mauvais temps, j’ai un coupe-vent dépérlant qui protège très bien et un surpantalon de pluie. Je m’en sers assez rarement sur Toulouse ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.