Part des coti­sa­tions patro­nales dans la valeur ajou­tée


À entendre certains chefs d’en­tre­prise, les « charges », c’est à dire les coti­sa­tions patro­nales, sont à un niveau inac­cep­table. Retour sur le passé :

BfV3iJHCIAE0l7-.png_largeIl y a eu un pic bas vers 2007 mais, à la vue du graphique, il faut bien se rendre compte que les coti­sa­tions patro­nales ne sont pas à un niveau histo­rique­ment très haut. Il a même été plus souvent plus élevé que plus bas. Ce qui grève les compte, c’est bien la rému­né­ra­tion des profits.

Note: Atten­tion au graphique dont l’échelle verti­cale commence à 15 et non à 0, ce qui peut donner une fausse impres­sion.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.