[Lectures] Trai­ning and Career Growth


Extraits de The Mana­ger’s Path

Je suis resté sur ma faim sur ce chapitre. Je ne sais pas s’il y avait vrai­ment plus à dire que ces quelques pages vides de contenu mais ça ne repré­sente pas l’im­por­tance du sujet.

Les mana­gés n’osent géné­ra­le­ment pas parler carrière ; d’autres n’ont pas le courage de faire l’in­tros­pec­tion de leur moti­va­tion à ce niveau. Le résul­tat c’est qu’on n’en parle souvent qu’a­près les entre­tiens annuels, quand le niveau obtenu ne satis­fait pas l’égo.

C’est dommage parce qu’on perd tout un outil de progres­sion dont chacun devrait se saisir. Main­te­nant qu’il est d’usage de chan­ger régu­liè­re­ment d’em­ployeur, celui qui saura nous amener les bonnes compé­tences et le bon posi­tion­ne­ment pour notre futur employeur devrait être un critère de choix.

À défaut je peux conseiller mon autre bible, Radi­cal Candor, qui a un proces­sus que j’ai éprouvé avec succès pour parler carrière et guider l’in­tros­pec­tion néces­saire.


When you are inter­es­ted in being promo­ted, it’s very impor­tant to ask your mana­ger for speci­fic areas to focus on in order to get that promo­tion.

Le mana­ger n’est pas un juge indé­pen­dant, c’est d’abord votre coach person­nel. Il est là pour vous amener plus loin, dans la direc­tion que vous choi­si­rez vous. Il connait les attentes et là où vous en êtes.

At more senior levels of work, oppor­tu­ni­ties for promo­tion are much more rare

J’ai encore un peu de mal à faire accep­ter ce point, sans savoir ce qui bloque. La courbe de passage des niveaux est plutôt loga­rith­mique. Les attentes changent et elle dépend aussi de plus en plus d’une volonté consciente et d’ef­forts spéci­fiques de la part du managé. Il ne s’agit plus de simple­ment progres­ser tech­nique­ment, de dire qu’on est meilleur qu’il y a quelques années ou que le collègue de droite qui est senior lui aussi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.