[Lecture] How to Be Mana­ged


Extraits de The Mana­­ger’s Path

Deve­lo­ping a sense of owner­ship and autho­rity for your own expe­riences at work, and not relying on your mana­ger to set the entire tone for your rela­tion­ship, is an impor­tant step in owning your career and work­place happi­ness.

C’est l’in­tro­duc­tion de chapitre, mais avec un seul para­graphe il y a d’ors et déjà une phrase d’im­por­tance.

On tente d’ap­prendre aux mana­gers comment mana­ger, et on les rend respon­sables de ce qu’il se passe.

Je suis convaincu que la pyra­mide inversé du « servant leader­ship » est pour­tant essen­tielle ici. Il ne suffit pas d’avoir un bon mana­ger. Il faut aussi savoir être managé, et savoir gérer cette rela­tion. Le managé a un vrai appren­tis­sage à faire s’il veut que la rela­tion soit utile pour lui.

Coro­laire : Un des rôles du mana­ger c’est d’ap­prendre au managé à savoir être managé.

Dans mes grilles d’at­tentes et progres­sion de carrière j’ai ajouté des éléments spéci­fiques au compor­te­ment avec son mana­ger :

  • Fiabi­lité : Trans­pa­rence, ne pas cacher les infor­ma­tions. Lever les alertes, iden­ti­fier les diffi­cul­tés. Réali­ser les objec­tifs défi­nis, agir au plus tôt. Remon­ter de soi-même les sujets, rendre des comptes sur les objec­tifs et les actions, que le mana­ger n’ait pas besoin de poser la ques­tion et ne découvre rien ensuite.
  • Commu­ni­ca­tion : Être dans une optique de réso­lu­tion de problème plutôt que de signa­le­ment, arri­ver avec des propo­si­tions. Ne pas lais­ser de sujet dans le flou, d’in­com­pré­hen­sion, de points non expri­més. Arri­ver avec des éléments clairs, synthé­ti­sés, où les actions et les opinions sont bien diffé­ren­ciées.
  • Prépa­ra­tion : Prépa­rer les échanges à l’avance et par écrit. Noter les actions et les déci­sions, prises ou à prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.