Catégories
Geek Métiers du web Vie professionnelle

Clas­siques XKCD

Je me demande, sérieu­se­ment, si la connais­sance des clas­siques de XKCD ne doivent pas être vus comme un pré-requis à mes recru­te­ments. Je n’ima­gine pas qu’un déve­lop­peur puisse avoir la culture et la connais­sance du milieu web que je demande en étant passé à côté du #936 par exemple.

Mon propos n’est pas d’en faire un test de connais­sance, mais de voir si la culture est là, si la personne a vrai­ment exploré le réseau et si sa curio­sité web est aussi éten­due que je le cherche. Même pour ceux qui n’aiment pas, quelqu’un qui traine suffi­sam­ment sur les réseaux est forcé­ment tombé sur XKCD, plus d’une fois.

Ça ne veut pas dire que ceux qui ne connaissent pas XKCD sont mauvais, mais peut être juste qu’ils n’ont pas le profil « touche à tout et découvre tout » que je cherche, ou simple­ment que leur techno première n’est pas le web.

26 réponses sur « Clas­siques XKCD »

Hello,

Ceux qui me sont venus à l’esprit en voyant ton tweet (je ne connais pas les id pas cœur, j’ai triché avec google pour les retrouver) :
292 : goto = raptor ; en particulier parce qu’il est utilisé dans la doc de php ^^
327 : bobby tables (je l’ai toujours retenu sous ce nom là, mais c’est le exploits of a mom dont tu parlais)
149 : sudo make me a sandwitch

En réfléchissant un peu plus, j’ai aussi pensé à l’énorme d’il y a quelques semaines / mois, où on pouvait scroller / déplacer la vision du monde ; et qui a été largement repris sur le net, au-dela de ce qu’on pourrait peut-être considérer comme « cercles habituels ».

En regardant ceux dont tu parlais dans ton commentaire (j’ai rédigé cette réponse alors qu’il n’y en n’avait pas encore d’autre que la tienne), au cours d’une discussion, j’aurais été à même de dire « ah oui, bien sûr » sur celui de la faiblesse des mots de passe (936) et de someone is wrong on the internet (386) ; absolument pas de 792, par contre.

Après, « xkcd », ça peut être un élément qui montre un peu « d’ouverture d’esprit » ou de « culture générale » ; et donc, constituer un élément important dans un recrutement.
Je ne sais pas si j’en ferais un critère obligatoire, cela dit — dans le genre de boite où tu es maintenant, peut-être ; dans le genre de boite où nous étions avant, certainement pas (un candidat qui suivait des RSS / gens sur twitter qui parlent de développement ou de « web », c’était déjà un plus…)

hmmm…

XKCD fait partie d’une culture très nord-américaine du geek. J’aime beaucoup xkcd, mais je ne suis pas abonné, d’ailleurs ni à Dilbert, et tous les autres comics du réseau. Je ne connais pas les numéros par cœur. Je ne les connais pas tous. Et surtout je ne les apprends que parce que les autres en parlent.

À mon avis, ce n’est ni une condition nécessaire, ni suffisante comme critère d’évaluation pour la pertinence informatique. En revanche, cela donne une indication pour les possibles décontractions entre deux lignes de code ou la sociabilisation dans une équipe.

Le fait que tu aime, que tu sois abonné ou que tu en connaisses les numéros ne font pas partie de mon critère. Mon critère il est parfaitement exprimé par ce que tu dis toi même : « je ne les apprends que parce que les autres en parlent »

Ma réflexion c’est que si tu es curieux de beaucoup de choses sur le web, tu en entends forcément parler et tu en as vu quelques uns des principaux.

C’est un peu comme Star Trek. Je ne suis pas fan, je ne suis même pas certain d’en avoir vu un seul plus de 10 minutes, mais je vois très bien à quoi ressemblent les costumes, quelques unes des insultes et qui est M. Spock. Simplement parce que je n’ai pas pu ne pas l’entendre.

Tiens, pratique, je découvre que DuckDuckGo remonte le numéro du jour : https://duckduckgo.com/?q=XKCD
Sinon pour ma part XKCD n’est pas ma tasse de thé. Pas mon humour. Bon, en même temps je ne suis pas développeur :-)
Un critère ? mouais, pas sûr. Cela peut aussi faire un peu monoculture. De l’air dans les neurones, des différences, de la variété. Un développeur qui fait du tricot, « ça » c’est intéressant ! :-)

Pas ta tasse de thé, peu importe : Tu as assez traîné des guêtres pour savoir ce que c’est et avoir déjà croisé la chose plus souvent qu’à ton tour. Je me contente de ça.

Pour moi c’est l’opposé de la monoculture justement. Ce que je veux ce sont des gens qui ont fouillé suffisamment partout pour ne pas avoir pu louper ça (ou autre chose). Quelqu’un qui n’a pas croisé xkcd serait justement forcément monoculture :)

Une seule vrai référence xkcd : « je ne peux pas me coucher, quelqu’un a tort sur internet ». Je ne connais pas le numéro : je m’en tape (je vois en regardant dans les autres commentaires que c’est le 386, demain j’aurais oublié (ce qui est amusant c’est que nos amis vraisem. Après, je ne vois pas le rapport spécifique entre XKCD et le développement Web, tu aurais parlé de CSSquirrel et de la WHAT Task Force là j’aurais peut-être acquiescé…

« Ça ne veut pas dire que ceux qui ne connaissent pas XKCD sont mauvais, mais peut être juste qu’ils n’ont pas le profil « touche à tout et découvre tout » que je cherche, ou simplement que leur techno première n’est pas le web. »

XKCD ça n’est plus vraiment du « découvre tout », c’est plutôt du « geek de masse », le genre qui a un iPhone, comme Bloïc.

> XKCD ça n’est plus vraiment du « découvre tout », c’est plutôt du « geek de masse », le genre qui a un iPhone, comme Bloïc.
voilà, c’est en ce genre de sens que je trouve que c’est monoculture de développeur.

Bof, je me trouverais bien désarçonné si on me montrais un xkcd en entretien d’embauche. Même si je connais, c’est tout à fait possible que je ne retrouve pas le nom si je suis en condition de stress. J’en connais plusieurs parce qu’ils sont cité par les geeks, mais je n’ai jamais ri devant. Et surtout graphiquement, c’est horrible ! Je n’apprécie pas du tout ce « style » graphique dépouillé à l’extrème.

Ce qui je trouve gênant dans ton énoncé, c’est « la connaissance des classiques xkcd » Ca va quand même un peu plus loin que « j’ai déjà vu un strip xkcd »

Pour prendre mon cas, je suis totalement passé à coté du 936 que tu cite en exemple, et surement d’autre mais j’en ai déjà vu.

L’uniformisation d’une culture, cf: « voir si la culture est là » tu vises carrément qqun qui partage ta culture, c’est un peu se couper d’un certaine diversité / curiosité que tu as l’air de rechercher.

Et si ton taf, ta part de la mission en le recrutant, c’était de les lui faire découvrir ?

À chercher les perles rares, je pense qu’on oublie qu’on est avant tout là pour les faire se révéler.

un peu, peut être, effectivement

Mais en même temps je suis là pour enseigner les connaissances, éventuellement des compétences. Mais la curiosité et l’envie de découvrir je les veux plutôt en pré-requis.

C’est amusant car, j’allais te répondre comme beaucoup d’autres que non, connaître « les meilleurs » XKCD ne me paraissait pas pertinent. Essentiellement car je ne suis pas particulièrement XKCD. J’en vois passer en faisant de la veille, mais je passe très rapidement dessus.

Et puis j’ai regardé tout ceux cités et … je les connais (presque) tous, et les apprécie pour la plupart. Ce qui finalement te donne un peu raison.
Non dans le sens où connaître ces piliers de XKCD doit découler d’une démarche active, mais où quand on fait de la veille info (ce qui me parait essentiel pour un dev’), je ne crois pas qu’on puisse passer à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *