Cintre route

Dans la lignée des cuis­sards, le cintre route ce n’était pas pour moi. Je ne suis pas un vrai cycliste. Je fais des balades, des randos mais sur du plat et à faible vitesse, et des trajets du quoti­dien. Je suis inca­pable de main­te­nir une posi­tion penchée en avant et j’ai tendance à rele­ver ou sur-élever mes guidons plus que de raison.

Pour autant, j’ai mis des spir­grips et j’aime bien. Ça laisse encore la moitié des mains repo­ser sur le cintre et avoir une vraie posi­tion verti­cale me plai­rait.

Ça y est, tu es prêt pour le cintre route

Réflexion qu’on me fait en discu­tant des spir­grips à une pause

Depuis ça me tourne en tête. Je n’ai jamais testé de cintre route. Pas même sur 10 mètres. Et si, comme pour les cuis­sards, j’étais en train de faire un blocage idiot ?

P’t-être qu’il faudrait que j’es­saie quand même, surtout s’il y a un risque de chan­ger de vélo pour avoir un déve­lop­pe­ment plus adapté.

Si vous avez un vélo pour 1m80 sur Lyon, un truc plus gravel que route, voire un truc prévu pour un vrai porte-bagage (qui sera un de mes critères de choix si jamais), ça peut m’in­té­res­ser.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *