Catégories
Emploi et travail Fiscalité

41 milliards

Oui la vidéo est parti­sane. Je m’ar­rête toute­fois sur le chiffre prin­ci­pal : 41 milliards par an pour le CICE / Pacte de respon­sa­bi­lité.

41 milliards. C’est de quoi donner le revenu médian à plus de 1 million de personnes (1 800 € net par mois, soit 3 300 € coti­sa­tions sociales incluses).

1 million de personnes. C’est pile 30% du nombre de chômeurs en caté­go­rie A. Oui, avec ça on aurait pu payer au revenu médian 30% de cette caté­go­rie de chômeurs, coti­sa­tions sociales incluses. Juste comme ça, en le déci­dant.

Sachant que ces 30% vont juste­ment coti­ser à l’as­su­rance mala­die, à la retraite, au chôma­ge… donc soula­ger la tension pour le finan­ce­ment de ces caisses sociales. Encore mieux : Ces 30% de chômeurs le Pôle Emploi va arrê­ter de les indem­ni­ser, ce qui va endi­guer le besoin de réduire les pres­ta­tions.

* * *

À la place on a choi­sit de réduire le coût du travail pour les entre­prises. Le gouver­ne­ment commu­niquait sur un espoir de 500 000 emplois créés ou sauve­gar­dés. C’est déjà moitié moins. Après coup on pense qu’on aura eu entre 80 000 et 120 000 emplois créés ou sauve­gar­dés à fin 2016.

Bref, 41 milliards pour 100  000 emplois… et pas forcé­ment payés 1 800 € nets par mois. Encore une fois, donner l’argent direc­te­ment aurait été litté­ra­le­ment 10 fois plus effi­cace. Rien que ça.

Par pure coïn­ci­dence, s’il y a eu peu d’em­plois créés, les divi­dendes crèvent les plafonds en France ces dernières années, malgré la crise. Sure­ment un hasard.

* * *

1 million d’em­ploi. Outre le problème du chômage lui-même, imagi­nez ce que la collec­ti­vité pour­rait faire avec 1 millions de personnes en plus, même à mi-temps.

Tout le monde ne peut pas être profes­seur, gref­fier ou person­nel soignant mais ce n’est pas comme s’il n’y avait rien d’autre à faire d’utile et que nos insti­tu­tions crou­laient sous la main d’œuvre.

Le problème c’est que l’idéo­lo­gie courante nous inter­dit de faire ça. Elle nous dit que le finan­ce­ment public est inef­fi­cace, malsain, et met à bas l’éco­no­mie.

Non, les programmes à droite prévoient de suppri­mer entre 100 000 (Macron) et 500 000 (Fillon) postes publics. En gros on annule exac­te­ment l’ef­fet posi­tif obtenu par le CICE et pacte de respon­sa­bi­lité. 41 millards partis en fumée.

2 réponses sur « 41 milliards »

En effet c’est assez triste et affligeant.

Le conseil constitutionnel ne permettrait pas de diriger ces réductions de cotisations vers une partie des entreprises (TPE, PME, start-up). C’est là le souci.

Ensuite il semble que le CICE ait permis de restaurer les marges des entreprises. Du coup il faudrait pouvoir avoir une vision de l’évolution de l’IS en parallèle.

Mais au fond totalement d’accord. On aurait pu en créer des postes pour améliorer la vie des gens avec tout cette argent.

Hum, je ne vois rien au niveau constitutionnel qui empêcherait de limiter l’effet aux PME, ou à un certain niveau de masse salariale, ou de nombre de salariés par entreprise, ou simplement plafonner en montant par entreprise. D’ailleurs aujourd’hui c’est bien plafonné au niveau des salaires concernés.

Restaurer les marges, ce que ça veut dire c’est qu’on a pris 41 milliards pour financer les actionnaires des entreprises. Je ne sais pas toi mais moi ça me gêne un peu. Vu l’explosion des dividendes sur la même période, on ne peut même pas dire que ça a servi à l’investissement. Une part significative est littéralement parti en dividendes exceptionnels.

On aura certainement un maigre retour au niveau de l’IS (mais n’oublions pas, les gros groupes payent en réalité très très peu d’IS en proportion).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *