What’s Your Geek Number? My Points System To Rate Soft­ware Engi­neers (without a full tech­ni­cal inter­view)


Recru­ter est diffi­cile. Les candi­dats que je reçois sont parfois surpris du fait que je fais passer peu de tests tech­niques. J’ai appris à m’en méfier et que la réponse à des ques­tions simples est beau­coup plus signi­fi­ca­tive. La curio­sité, la connais­sance de l’état de l’art, l’état d’es­prit, sont fina­le­ment beau­coup plus impor­tantes.

Et derniè­re­ment je tombe sur « What’s Your Geek Number? My Points System To Rate Soft­ware Engi­neers (without a full tech­ni­cal inter­view) ». La première impres­sion est de dire que c’est quand même irréa­liste comme façon de faire, puis en regar­dant de plus près et en tentant de forma­li­ser mes critères subjec­tifs, je me rends compte qu’ils n’en sont pas si éloi­gnés que ça.

J’ajoute d’autres choses sur l’état d’es­prit et l’in­té­gra­tion à l’équipe, mais fina­le­ment c’est peut être sur ce types de critères que je fais le premier filtre.


4 réponses à “What’s Your Geek Number? My Points System To Rate Soft­ware Engi­neers (without a full tech­ni­cal inter­view)”

  1. Personnellement, les questionnaires techniques que j’utilise ne sont qu’un prétexte pour échanger. Ils permettent de plus facilement passer ce moment délicat du début de l’entrevue où chacun ne sait pas quoi commencer.

    Je ne fais pas une bête addition pour évaluer un candidat. Ce qui m’intéresse surtout c’est son raisonnement, sa capacité d’adaptation à mes questions, son état d’esprit et surtout sa curiosité.

    C’est le critère auquel j’accorde le plus de poids car c’est ce qui permet de rester efficace sur le long terme dans notre métier. Sans cela on devient très vite un développeur moyen voire mauvais.

    • Oh, il ne s’agit effectivement pas de « compter les points ». Je vois ça juste comme un formalisme des critères que l’auteur considère comme plus ou moins important et dont l’accumulation dénote un « plutôt oui » ou « plutôt non ». Ici ça teste un peu la curiosité, mais aussi l’ouverture à plein de choses autre que le seul code, par exemple en partageant ce qu’il fait ou en découvrant plus de choses, voire en tripatouillant chez lui.

  2. Thanks for reading my article. My French is limited to a few years of high school training and Google translate is somewhat limiting, but I hope you had a positive impression. Good luck to you.

  3. Je n’ai jamais utilisé ce système comme un système tout à fait exact, mais je pense qu’il pourrait être utilisé pour différencier les grands ingénieurs. Merci pour vos commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.