Partage de fichiers en PME


Comment parta­ger des fichiers au sein d’une PME d’une douzaine de personnes ?

J’ai mis mes réflexions ci-dessous mais je suis preneur de recom­man­da­tions. J’ai du Mac, du Windows et du Linux, des postes fixes comme des portables (régu­liè­re­ment hors site).

Un petit NAS

Point parti­cu­lier : Il est diffi­cile d’ex­clure des vols dans les locaux, donc il faut que la NAS puisse chif­frer le système de fichier et synchro­ni­ser avec un service à distance.

Je connais les Syno­logy, suivant la gamme on peut imagi­ner un DS213j et un disque unique synchro­nisé en rsync avec un serveur distant. C’est de l’ordre de 270€ mais ça me demande un disque en ligne donc empêche d’y mettre des To.

On peut aussi imagi­ner un abon­ne­ment crash­plan, ce qui permet­trait de mettre un gros disque sans risquer de perte si jamais il dispa­rait. Pour ça il faut sauter sur le DS413 afin d’avoir les 1Go de mémoire néces­saires. On monte à 600€ plus 50€/an.

On peut aussi imagi­ner un mini-PC avec un système d’ex­ploi­ta­tion dédié à un usage NAS, mais je n’ai aucun retour d’ex­pé­rience là dessus. Quelqu’un a déjà utilisé FreeNAS ou OpenMe­diaVault ? Au niveau prix, on risque de rester dans la même gamme que précé­dem­ment.

Le défaut de ces solu­tions c’est qu’on va avoir des fichiers désyn­chro­ni­sés, des conflits parce que chacun édite dans son coin, des retours en arrière de version, etc. Par expé­rience c’est une horreur à gérer.

Une synchro en ligne directe

Comme de toutes façons il me faut une synchro en ligne, autant étudier la perti­nence que tout le monde synchro­nise ses fichiers en ligne avec un système type Drop­box. Ça permet d’évi­ter que chacun risque d’avoir une version non à jour sur son poste, ou au contraire que la version modi­fiée ne soit pas copiée sur le serveur central.

Drop­box est clai­re­ment hors de prix pour le compte entre­prise. On parle de 1800 à 2000 € par an. Pour juste parta­ger des fichiers, ça me fait mal, quand bien même le service est très bon.

Box.net propose 13€ par utili­sa­teur par mois, donc 2400€ par an pour 15. Ils offrent 1 To, ce qui est confor­table à condi­tion qu’un fichier partagé à 15 utili­sa­teur ne compte pas 15 fois. Ça a l’air plus complet que Drop­box mais pas moins cher.

Wuala pour entre 10 et 15 personnes on parle de 600 € par an mais pour unique­ment 100 Go. Je ne sais même pas si un fichier partagé compte plusieurs fois.

SugarSync n’est pas clair sur ses prix, ils parlent de 550$ par an pour 3 utili­sa­teurs et il faut passer par un commer­cial pour plus de 10 personnes. Comme je n’ai en plus aucun retour d’ex­pé­rien­ce…

HubiC est disqua­li­fié, n’ayant pas de client Linux.

On me dit d’ajou­ter Google Drive, qui peut effec­ti­ve­ment synchro­ni­ser sur disque des fichiers divers. Un compte pro c’est 50 € par mois, donc 750 € par an pour 15 utili­sa­teurs et 25 Go par utili­sa­teur.

,

11 réponses à “Partage de fichiers en PME”

  1. 13 euros par mois par developpeur ça ne semble pas deconnant tout de même. Vu le service rendu qui me semble assez primordiale dans ton genre de start-up

  2. Suivant la qualité de la connexion internet de ta société, tu peux aussi imaginer un serveur dédié chez un hébergeur type Online/Dedibox avec un Linux configuré pour faire serveur de fichier, éventuellement redonné localement pour tout de même avoir une version des documents disponible localement lorsque l’hébergeur ou ta connexion est indisponible.
    Mais évidemment, ça suppose à mon avis à minima une SDSL suffisamment dimensionnée, donc onéreuse, ou bien un accès fibre encore assez peu répandu malheureusement.

  3. IKoula propose IKeepInCloud qui offre plusieurs protocoles de communication : WebDAV, Samba, FTP, FTPS, SFTP, HTTP et HTTPS et dispose de clients Windows, Mac et « répertoire » Linux. Par contre, ça a l’air d’être destiné à des utilisateurs particuliers. Je ne sais pas s’ils ont quelque chose pour les entreprises.

  4. J’aurais bien voulu plus d’explications sur l’histoire des vols dans les locaux. As-tu peur des cambriolages ? Des vols de matériel par les salariés ?

    Dans notre PME, nous utilisons un NAS Synology de 1 To répliqué via rsync sur un second NAS de même capacité. Il est également sauvegardé toutes les nuits par rsync sur un autre NAS situé dans la maison du boss à travers une connexion OpenVPN. La sauvegarde initiale a été faite localement. Contre les cambriolages, il y a une alarme, nous ne sommes pas non plus la NSA. Contre les vols internes, il y a la confiance.

    Maintenant, le NAS ne nous sert pas en permanence. Le code et la doc technique (en Markdown) sont partagé par Git/SVN. Le NAS ne sert finalement que pour les fichiers volumineux : installations de logiciels ; ISO OS ; VM ; gros dumps de données, donc pas si souvent. Vu son niveau élevé de redondance, il reçoit également toutes les nuits les backups des données de nos différents serveurs (un peu avant sa synchronisation distante).

    • Je parle bien de cambriolages, pas de vols internes. Et par cambriolages je ne pense pas à des cambriolages cibles mais simplement à « on prend tout ce qui ressemble à de l’électronique qui se revend ».

      Si ça arrive, je souhaite que ça reste une perte matérielle, donc récupérable. Si je perds les doc partagés ça ne le sera pas, d’où ma nécessité de voir plus loin.

  5. Perso, la solution d’un dédier chez OVH à 70€/mois pour 2To (en raid) me va très bien (enfin j’aurai aimé, mais on a un kimsufi à 30€/40€ sans raid…).

    Nous sommes 4 utilisateurs, le serveur fait même multi-fonction (NAS/Hébergement de site Web/Compte mail et Webmail/Jira/FTP pour des échanges client)
    Pour le NAS, un service Samba et une connexion en VPN sur le serveur directement (ça permet de le voir comme un NAS local). C’est un peu lent mais ça marche très bien.

  6. Bon, solution choisie pour cette année : Synology DS713+ avec un gros disque (seul), en rsync avec un espace libre sur un de nos serveurs. On verra plus tard.

    Par contre je suis preneur si quelqu’un a des outils qui savent synchroniser un répertoire distant avec un répertoire partagé en réseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.