Minis­tère des déten­teurs de droits


Parce que la culture se réduit à son exploi­ta­tion écono­mique, le minis­tère devient celui de déten­teurs des droits.

Neil Jomunsi

Une simple phrase qui donne un telle­ment bon éclai­rage sur le pourquoi des excès au nom du droit d’au­teur et sur la règle­men­ta­tion qui n’avan­tage ni la masse des auteurs ni les citoyens dans leur ensemble.

,

Une réponse à “Minis­tère des déten­teurs de droits”

  1. Hypocrisie des-dits détenteurs de droits puisqu’ils sont les premiers à revendiquer une Exception Culturelle selon laquelle la Culture ne peut se réduire à son aspect économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.