La dimen­sion cultu­relle du bonheur… et du malheur français


Les français sont des râleurs. Main­te­nant c’est plus ou moins prouvé scien­ti­fique­ment : Objec­ti­ve­ment nous ne sommes pas tant à plaindre, mais nous sommes parti­cu­liè­re­ment insa­tis­faits, sans lien avec la réalité.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.