Jonglage de noti­fi­ca­tions


Je jongle. Ouvrir une noti­fi­ca­tion c’est le risque de la voir dispa­raitre. Ne pas la trai­ter en urgence c’est risquer de l’ou­blier ou ne pas réus­sir à remettre la main dessus. La lais­ser c’est l’avoir en atten­tion perma­nente et risquer de ne pas voir quelque chose qu’on aime­rait trai­ter immé­dia­te­ment.

Le système est haute­ment défaillant, même au-delà du prin­cipe d’in­ter­rup­tion d’at­ten­tion.


Je prends du plai­sir avec Slack depuis que je fais un usage inten­sif de la fonc­tion « me rappe­ler dans … ». Je n’hé­site plus à lire mes noti­fi­ca­tions parce que je sais que je peux simple­ment les renvoyer à plus tard.

Gmail et Android ont un système de mise en sommeil avec rappel mais le message ou la noti­fi­ca­tion concer­née dispa­raissent jusqu’au rappel. Si je finis ce que j’avais en cours, je ne peux pas retrou­ver la noti­fi­ca­tion Android avant l’heure prévue (mais il semble que ce soit possible dans d’autres versions).


Je veux que chaque appli­ca­tion ait un onglet « noti­fi­ca­tions » dédié avec toutes les noti­fi­ca­tions et alertes, qu’ils aient été lus ou pas.

Je veux pouvoir ajou­ter un rappel arbi­traire sur n’im­porte quelle noti­fi­ca­tion et n’im­porte quel message échangé, soit depuis le message ou la noti­fi­ca­tion eux-mêmes, soit depuis cet onglet qui archive les noti­fi­ca­tions.

Ça me parait telle­ment évident, je ne comprends pas qu’on n’ait pas ça partout comme fonc­tion de base, à la fois au niveau de l’OS et au niveau des appli­ca­tions elles-mêmes, quitte à ce que ça fasse doublon.


3 réponses à “Jonglage de noti­fi­ca­tions”

  1. Pour Slack, j’ai pris l’habitude de mettre un emoji spécial (:waiting: pour moi), puis de faire la recherche « hasmy::waiting: » pour retrouver tout les messages sur lesquels j’ai mis cet emoji.

    Cela me permet de ne pas avoir trop de reminder, tout en donnant l’information « J’ai vu, je traiterais plus tard ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.