Évolu­tion des reve­nus et inéga­lité crois­sante


Avant de crier aux impôts qui sont de plus en plus lourds voire confis­ca­toires, réou­vrir le petit pense-bête de Seb Musset :

niveauxdevieevolutionRappel : 46% des foyers fiscaux ne sont pas impo­sés sur leurs reve­nus (pour cause de reve­nus trop faibles). Il est donc assez facile de déduire que l’évo­lu­tion de l’im­po­si­tion sur le revenu ne compense même pas l’iné­ga­lité de l’évo­lu­tion des reve­nus : Si vous payez un impôt sur le revenu, il y a toutes les chances pour que vous fassiez parti de ceux qui y ont gagné entre 2008 et 2011.

Des pauvres de plus en plus pauvres (sans même comp­ter l’aug­men­ta­tion des prix) ; nous ne pour­rons pas dyna­mi­ser le tissu écono­mique à partir de ça, juste augmen­ter les profits de quelques uns. Rassu­rez-vous, la tendance change : ce sont de plus en plus les 1% les plus riches qui raflent toute la mise, non les 10%.

 

 


Une réponse à “Évolu­tion des reve­nus et inéga­lité crois­sante”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.