En finir avec la voiture à Paris

En finir avec la voiture à Paris

quand on payé une bagnole 10.000 boules, c’est bien la hausse du tarif pour 3m2 d’es­pace public occupé nuit et jour au prix exubé­rant de 9 euros par semaine qui décré­di­bi­lise l’hé­ri­tage de Jean Jaurès.

Oui, 9 euros la semaine pour 2 à 4m2 de surface occu­pée en plein Paris. Avenue Montaigne incluse. A la saison où les SDF gèle sur carton au pied de ton immeuble à double digi­code, ce loyer pour un gros bout de plas­tique laid priva­tif, avec air condi­tionné et GPS, est tout simple­ment le meilleur deal immo­bi­lier de France, province incluse.

Je n’au­rais pu mieux répondre que Seb Musset à ce délire cari­ca­tu­ral du chro­niqueur de Le Plus.

Sérieu­se­ment, à Paris, ne pas se rendre compte qu’on ne fait pas les poches aux auto­mo­bi­listes mais qu’au contraire ils sont subven­tion­nés… les infra­struc­tures de circu­la­tion auto­mo­biles et tout l’im­pact finan­cier de la surcharge de circu­la­tion – ne parlons même pas de la pollu­tion – coûte un fric qui ne sera jamais remboursé par un ticket de parking à 9 € par semaine.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.