Dead­line

Dead­line

La plupart du temps la dead­line est une manif d’une fausse urgence créée par une absence de déci­sion
Raphaël

Je ne saurais mieux dire. Esti­mer puis mesu­rer le niveau d’ef­fort est impor­tant pour pilo­ter la déci­sion. Parfois la date de livrai­son est un élément néces­saire, mais le plus souvent il ne s’agit que d’un élément arti­fi­ciel qui se veut moti­vant et qui ne vient que d’une inca­pa­cité à pilo­ter l’ef­fort en continu, à s’adap­ter aux situa­tions qui se présentent.

Qu’im­porte quelle était l’es­ti­ma­tion précé­dente, la date qu’on a pu maladroi­te­ment en déduire. L’im­por­tant est quelle est la déci­sion la plus perti­nente à prendre aujourd’­hui, en fonc­tion de la valeur produite, et du niveau d’ef­fort encore à four­nir pour ce qu’on envi­sage.

Le reste est simple­ment hors sujet, y compris savoir si on est « en avance »,  « en retard » ou même « parfai­te­ment dans le plan­ning » par rapport à la date prévue en direc­tion. Le pilo­tage par la date est juste une inca­pa­cité à prendre ce recul et à s’adap­ter au présent plutôt qu’aux plans passés. Tout envi­sa­ger en un bloc et sous forme de retard ou d’avance est juste telle­ment plus rassu­rant, plus simple… Ça n’ap­porte malheu­reu­se­ment aucune valeur.

Photo d’en­tête sous licence CC BY-NC-SA par João Almeida


3 réponses à “Dead­line”

  1. C’est un point de vue. L’autre c’est que la gestion par la date matérialise très souvent un pilotage par le budget. C’est sûr que c’est un point qui est souvent relégué en arrière-plan, comme si le coût devait être uniquement l’apanage du contrôle de gestion, et que tout le reste ne devrait que pur foisonnement d’innovations innovantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.