Catégories
Fournisseurs d'accès Internet Free

Comment renta­bi­li­ser la mauvaise qualité

Que faire quand le réseau sature et qu’on livre un service de mauvaise qualité ? Les geeks irres­pon­sables diront qu’il faut inves­tir dans l’in­fra­struc­ture réseau. Les commer­ciaux de nos four­nis­seurs d’ac­cès sont bien plus astu­cieux : Il suffit de faire payer un accès prio­ri­taire à quelques heureux élus.

La solu­tion est mira­cu­leuse : Au lieu de dépen­ser on gagne des sous. Pire, on peut affir­mer à ceux qui subissent la mauvaise qualité, que c’est fina­le­ment de leur faute – ils ne payent pas l’op­tion – et pas celle du four­nis­seur.

C’est encore Free qui fait parler de lui en imagi­nant faire payer un accès prio­ri­taire au catch-up TV. Pour­tant il est clair que sur ce chapitre seul Free est respon­sable des éven­tuels ralen­tis­se­ments. Ce n’est pas une nouveauté, les diri­geants de Free ont très bien compris la stra­té­gie du pour­ris­se­ment et l’idée qu’une mauvaise qualité c’est une source de revenu. La seule diffé­rence avec l’his­toire de Youtube c’est qu’elle concer­nait l’autre côté du réseau (les four­nis­seurs et non les clients).

Il serait peut être temps que nos régu­la­teurs mettent leur grain de sel pour défi­nir ce qui est le niveau de qualité attendu (ou au moins impo­ser une mesure de qualité publique pour que chacun fasse son choix en connais­sance de cause).

2 réponses sur « Comment renta­bi­li­ser la mauvaise qualité »

Attention: les régulateurs sont toujours liés à des intérêts, principalement nationaux. Un FAI sert un territoire, un pays (Free -> France). Youtube (Google) fournit un service mondial. Demander aux régulateurs de mettre leur grain de sel risque de tendre à donner raison aux intérêts locaux (Free) ce qui serait pire (normalisation du catchup payante / pass « prioritaire »)

Thomas, concernant les intérêts nationaux face aux intérêts mondiaux (Google …), je comprends.
Mais la catch-up TV, c’est bien un service national, surtout pour Pluzz qui est le service de catch-up du service public …

J’ai fais l’expérience (ou connerie, question de point de vue) de tenter l’abonnement « prioritaire » pour les services de catch-up chez Free… Et bien ça ne fonctionne pas bien mieux avec que sans :/

Client Free depuis 6 ou 7 ans, ça fait plusieurs mois que je suis obligé de passer par des proxy et autres tunnels SSH pour accéder correctement à de nombreux sites. Intérêts nationaux ou pas, je ne trouve pas ça normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *