C’est quoi le délire avec les câbles USB-C ?


On y fait passer du courant pour la charge donc je m’at­ten­dais à avoir des compa­ti­bi­li­tés avec une puis­sance ou une inten­sité maxi­mum à faire passer dans le câble mais non… ça serait trop simple.

Donc le même câble sait parfois faire passer la charge rapide d’un télé­phone mais pas d’un autre. Vous allez me dire que le second a juste besoin de plus de puis­sance mais non : Pour certains câbles le support est inversé.

D’ailleurs, pour couper court, ceux qui savent char­ger les macbook ne savent souvent pas faire passer la charge rapide QC pour les télé­phones.

Bref, sur chaque câble il faut explo­rer une liste de télé­phones et de laptop compa­tibles en charge normale, en charge rapide, et en trans­mis­sion de données, et véri­fier dans les commen­taires que le vendeur ne raconte pas n’im­porte quoi.

Un vrai délire, pour un foutu câble en cuivre dont je m’at­ten­dais juste à devoir véri­fier la longueur et le diamètre.

Visi­ble­ment un câble aujourd’­hui c’est ça :

Il y a un vrai micro-proces­seur à l’in­té­rieur, avec de la flash et de la ram. J’en suis à un point où je ne serai même pas étonné qu’on me propose de mettre à jour un firm­ware dans le câble pour étendre sa compa­ti­bi­lité.

On nous a vendu « le câble unique qui fera tout » mais les emmerdes sont loin d’être finies en réalité. Elles ne font que commen­cer, car désor­mais on ne pourra jamais savoir ce qui va fonc­tion­ner ou non en ayant le câble en main.

,

3 réponses à “C’est quoi le délire avec les câbles USB-C ?”

  1. Et du coup je cherche un câble USB-A <> USB-C de 2m en bonne qualité capable de supporter le QC 3.0 d’un Samsung Galaxy A5 2017. Je cherche toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.