Bouygues condamné à 25.000 euros d’amende pour travail dissi­mulé


Le groupe Bouygues a été condamné mardi par le tribu­nal de Cher­bourg (Manche) à 25.000 euros d’amende pour avoir recouru à l’em­ploi de travailleurs dissi­mu­lés sur le chan­tier du réac­teur nucléaire EPR de Flaman­ville. Quatre autres socié­tés, Atlanco, Elco, Quille Cons­truc­tions (une filiale de Bouygues), et Welbond Arma­tures ont elles aussi été condam­nées pour le même motif par le tribu­nal correc­tion­nel de Cher­bourg, à des amendes allant de 5.000 à 70.000 euros.

— via Les Echos

On parle de 460 employés, donc une amende d’un peu moins de 55 € par travailleur dissi­mulé.

Ça va clai­re­ment leur faire peur, remettre dans les rails tout le monde, et dissua­der d’éven­tuelles fraudes à venir, non ? non ? vrai­ment ? même pas un peu ?

Sérieu­se­ment, je ne comprends même pas qu’on ait pu envi­sa­ger de tels montants ridi­cules. Ou plutôt…

Le syndi­cat s’est en revanche réjoui que le groupe Bouygues ne soit pas privé de l’ac­cès aux marchés publics, ce qui aurait été auto­ma­tique­ment le cas si une amende supé­rieure à 30.000 euros lui avait été infli­gée.

Bref, l’im­pact serait trop impor­tant alors on préfère glis­ser tout ça sur le tapis. Le too big to fail des banques US n’est pas très loin. Loin d’être un motif de réjouis­sance, on est juste en train de dire qu’on n’osera pas les embê­ter réel­le­ment quoi qu’ils fassent parce que ça aurait trop de consé­quences. Oups…

,

Une réponse à “Bouygues condamné à 25.000 euros d’amende pour travail dissi­mulé”

  1. Cherbourgeois d’adoption, je ne sais même pas comment Bouygues a pu être poursuivi.
    Ici, tu touches au nucléaire (et ses boîtes genre Bouygues, Areva, etc.), tu vas te faire taper !
    Même nos écolos n’en parlent pas.
    Donc je suis surpris de la condamnation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.