Apple won’t carry an ebook because it mentions Amazon


Voilà ce qui arrive quand on donne trop de liberté à un ou deux acteurs pour faire la police. Voilà que le passage obligé pour une part impor­tante de toute la publi­ca­tion litté­raire, après avoir banni ce qui lui semble immo­ral suivant ses propres critères, bannit les liens et cita­tions de son concur­rents. Apple won’t carry an ebook because it mentions Amazon

Si cela semble anodin, on entre de plein pied dans l’as­sujet­tis­se­ment des citoyens à la méga­corp de leur choix, qui créera un envi­ron­ne­ment « propre » avec les bonnes oeillères où il faut. Les romans d’an­ti­ci­pa­tion étaient très pessi­mistes et nous n’en sommes pas encore à les dépas­ser, mais nous en prenons la direc­tion.

Amazon lui-même n’est pas forcé­ment moins risqué. Le problème c’est bien le poids trop impor­tant d’un seul acteur, quel qu’il soit.


Une réponse à “Apple won’t carry an ebook because it mentions Amazon”

  1. Cette façon débile de procéder d’Apple ne va pas forcément pénaliser le lecteur. C’est au contraire Apple qui se pénalise tout seul puisque du coup l’achat sera effectué quand même, mais ailleurs… Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.