Appa­reil photo numé­rique petit budget

Je vois parfois passer la ques­tion et j’ai tendance à faire des réponses surpre­nantes alors je vais tenter d’ex­pli­ci­ter ici.

Oubliez l’ap­pa­reil photo, utili­sez votre télé­phone.

Oui, sérieu­se­ment.

Un bon smart­phone fait d’aussi bonnes photos que mon vieux reflex dans une grande majo­rité de situa­tions. Pour des photos plai­sir en amateur, entre 100 et 500 €, mieux vaut ajou­ter la somme à votre budget smart­phone pour en avoir un qui excelle en photo. Ce sera moins encom­brant, plus pratique, et de meilleure qualité. Les compacts ne me semblent plus avoir aucun inté­rêt par rapport au smart­phone, si ce n’est être moins cher donc pouvoir être trai­tés avec moins d’égards.

Si on parle de photos en vacances, même sur trépied, même en recherche artis­tique, rien ne battra un bridge avec un gros zoom. Sérieu­se­ment. C’est (rela­ti­ve­ment) léger, deux fois moins cher qu’un équi­pe­ment hybride ou reflex d’en­trée de gamme, et on a un truc qui peut travailler à une ouver­ture correcte du 20 au 800 mmm si ce n’est plus, avec une qualité tout à fait raison­nable.

On trouve encore des Pana­so­nic DC-FZ82 à envi­ron 300 €. Imbat­table.

Oui, on peut parler hybride ou reflex mais même en gamme amateur on parle de 1000 € l’équi­pe­ment avec un objec­tif correct. Le zoom pas cher proposé en kit ne vaut géné­ra­le­ment pas grand chose donc dans ce prix je compte à la place une focale fixe desti­née à un usage précis, une seule. Chaque usage supplé­men­taire impo­sera un objec­tif de plus, ajou­tant au prix, au poids et à l’en­com­bre­ment.

Sauf besoin spéci­fique, les hybrides APS-C sont la recom­man­da­tion de base. Les Fuji­film XT-20, XT-2, XT-30, XT-3 peuvent être les bonnes réfé­rences à regar­der en premier. L’objec­tif à prendre dépen­dra de l’usage ciblé mais dans tous les cas vous oubliez la compa­rai­son avec les longs zooms et le côté utili­sable-dans-toutes-situa­tions des bridges.

Même d’oc­ca­sion, un équi­pe­ment reflex ou hybride expert avec deux ou trois objec­tifs pas trop mauvais on fait faci­le­ment doubler voire tripler le budget précé­dent. Vous pouvez écono­mi­ser sur le boitier en prenant un vieux boitier d’oc­ca­sion mais le vrai prix est dans les objec­tifs et ça ne se dépré­cie pas tant que ça. On peut parler reflex ou hybride expert mais en amateur on parle confort et plai­sir, pas qualité ou raison. Dans ces cas là vous savez proba­ble­ment déjà quoi prendre sans avoir besoin de me lire.

Oui, je dis ça et j’ai tapé dans la dernière caté­go­rie pour mon propre maté­riel. Je n’ai pas dit que j’ai privi­lé­gié la raison au plai­sir.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Un autre point à prendre en considération qui va dans le sens du smartphone pour la plupart des gens. On me pose la question souvent de quoi choisir comme bon appareil photo, ma réponse est toujours la même : « un bon appareil est celui qui est dans ta main au moment où tu veux prendre une photo. »

    Pour moi, c’est essentiel, surtout si le style de photos de la personne est la photo spontanée, instantanée. Si l’appareil (reflex par exemple) est dans un sac, une sacoche, un placard, c’est déjà trop tard. La démarche et l’effort de s’engager dans la photo seront déjà perdus.

    Cela exige de bien définir sa personnalité par rapport à la photo. Studio ? Rue ? Endroits discrets ? Endroits publics ? Voyages ? Maison ? À pied, à vélo, en voiture ?

    Ensuite, il y a aussi le temps de gestion de la photographie. Celui de l’après-prise. La classification, la modification, la communication de cette image avec d’autres contextes et/ou personnes.

    Et pour la plupart des personnes qui ont déjà un smartphone, cela ne fait en effet aucun sens d’acquérir un autre appareil numérique. « Convenience beats quality » très souvent pour les non-professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par Scaleway, ONLINE SAS, joignable par téléphone au +33 (0)1 84 13 00 00 et joignable par courrier à l'adresse BP 438 - 75366 Paris Cedex 08.