10 ques­tions posées lors d’en­tre­tiens d’em­bauche chez Apple


Heureu­se­ment que personne ne me fait passer d’en­tre­tiens d’em­bauche de ce type. Je crois que je ne quali­fie­rai jamais. Voici ce que je me senti­rais réel­le­ment capable de répondre en face à face.

Heureu­se­ment, on ne m’a jamais, mais alors jamais, posé de ques­tions de ce type. Je trouve ça bien à côté de la plaque quand c’est pensé au premier degré, et assez aléa­toire si c’est pensé au second degré (c’est à dire pour regar­der le pourquoi, le comment et quelle réponse il donne plus que savoir s’il a donné la bonne réponse).

Je m’y essaye bête­ment :

Si vous avez 2 oeufs et que vous voulez savoir la hauteur maxi­male à laquelle vous pouvez lâcher un oeuf sans qu’il se brise, comment vous y pren­driez-vous ? Quelle est la solu­tion opti­male ? – poste de Soft­ware Engi­neer

Je cherche sur Inter­net. Et j’es­père qu’il n’at­tend pas « je le lâche de plus en plus haut jusqu’à ce que le premier casse » parce que même en alter­nant les deux œufs, non seule­ment on va les fragi­li­ser au fur et à mesure, mais en plus les résul­tats seraient bien trop aléa­toires en fonc­tion de comment ils atter­rissent pour prétendre avoir un résul­tat fiable.

Combien d’en­fants naissent chaque jour ? – poste de Global Supply Mana­ger

Je ne sais pas, mais je suis capable de trou­ver cette infor­ma­tion si besoin.

Vous dispo­sez de 100 pièces posées à plat devant vous sur une table, chacune avec un coté « face » et un coté « pile ». 10 d’entre-elles ont le côté « face » vers le haut, les 90 autres ont le côté « pile ». Vous ne pouvez d’au­cune manière voir ou sentir quelles pièces ont le côté « face » et quelles pièces ont le côté « pile ». Sépa­rez les pièces en 2 tas de manière à ce qu’il y ait le même nombre de pièces avec le côté « face » dans chaque tas. – poste de Soft­ware Engi­neer

Certains trou­ve­ront peut-être la solu­tion mais je crains que ça ne filtre surtout ceux qui connaissent le truc ou qui ont le déclic sur place. Le problème c’est que si ceux qui ont d’eux-même le déclic ont bien une capa­cité d’ana­lyse inté­res­sante, ça ne dit rien sur la majo­rité qui reste : ceux qui n’ont pas su trou­ver mais qui sont pour beau­coup tout aussi capables.

Je pense que j’au­rais triché, et proposé de mettre les piles hori­zon­tales, sur la tranche. Tricher c’est mal, mais ça s’ar­gu­mente : là je réponds au besoin réel­le­ment exprimé.

Il y a trois boîtes, une ne contient que des pommes, l’autre que des oranges et la dernière contient un mélange de pommes et d’oranges. Les boîtes ont mal été iden­ti­fiées, ce qui induit qu’au­cune d’entre elles n’a le nom corres­pon­dant à son véri­table contenu. En ouvrant une boîte unique­ment, et sans regar­der son contenu, vous prenez un fruit à l’in­té­rieur. En regar­dant le fruit que vous venez de prendre, comment pouvez-vous immé­dia­te­ment iden­ti­fier les trois boîtes ? – poste de Soft­ware Quality Assu­rance Engi­neer

Je la pose­rai à mon fils quand il sera en école primaire celle là. Je ne peux qu’es­pé­rer que ce que cherche ici le recru­teur c’est véri­fier qu’on sait expliquer et prou­ver que notre solu­tion couvre tous les cas au lieu de se baser sur notre compré­hen­sion intui­tive. Ce serait effec­ti­ve­ment une compé­tence très perti­nente pour un ingé­nieur QA.

Si par contre le recru­teur reste au premier degré et que c’est leur niveau d’exi­gence pour un ingé­nieur, ce sera sans moi. Le pire c’est qu’a­vec le stress ou simple­ment si on ne voit pas le truc, même quelqu’un de très intel­li­gent peut ne pas savoir répondre à une ques­tion basique. Très mauvaise ques­tion si c’est bien ça qu’on attend.

Comment pour­riez-vous répar­tir le coût de ce stylo ? – poste de Global Supply Mana­ger

Je ne suis pas certain de comprendre la ques­tion, savoir si on parle de répar­tir entre le coût d’achat, de trans­port, de stockage, de négo­cia­tion, etc. ou si on parle de répar­tir entre le bouchon, la bille, le tube, etc.

L’in­ti­tulé du poste me fait penser qu’on est plutôt dans le premier type de répar­ti­tion. Dans ce cas un expé­ri­menté aura proba­ble­ment une idée des ordres de gran­deur. Sinon : « je cherche sur Inter­net ». Oui, c’est la réponse magique mais c’est réel­le­ment la réponse.

Êtes-vous intel­li­gent ? – poste de Build Engi­neer

Oui selon la défi­ni­tion la plus clas­sique de l’in­tel­li­gence et dans sa clas­si­fi­ca­tion rela­tive à la popu­la­tion humaine récente, mais est-ce cette défi­ni­tion et cette clas­si­fi­ca­tion qui est réel­le­ment recher­chée ?

J’ai peur que cette ques­tion soit plus une ques­tion humaine, donc la réponse varie telle­ment en fonc­tion du stress, de l’his­toire et du carac­tère de la personne qu’elle en devienne assez peu perti­nente – même s’il s’agit juste­ment de comprendre le carac­tère de la personne.

Qu’un recru­teur me demande ça est un point néga­tif dans l’in­ter­view.

Vous posez un verre rempli d’eau sur une platine vinyle et vous augmen­tez progres­si­ve­ment la vitesse. Qu’ar­rive-t-il en premier – est-ce que le verre tombe de la platine, se renverse dessus ou est-ce que de l’eau est éjec­tée du verre ? – poste de Mecha­ni­cal Engi­neer

Quel verre, quelle platine, quelle vitesse, quel niveau d’eau dans le verre, quelle progres­si­vité, quelle posi­tion initiale sur la platine ? Si c’est une ques­tion liée à un projet réel, la solu­tion la plus perti­nente est réel­le­ment de mettre en test, même si on a une réponse théo­rique à dispo­si­tion.

S’il faut faire une réponse au jeté, si on a une progres­si­vité parfaite avec une accé­lé­ra­tion constante la plus faible possible, sauf erreur de ma part le verre va glis­ser jusqu’à sortir de la platine.

Quelle est la chose la plus impor­tante entre régler le problème du client ou lui offrir une expé­rience client satis­fai­sante ? – poste d’Apple At Home Advi­sor

Je n’ima­gine pas que le client puisse consi­dé­rer avoir une expé­rience satis­fai­sante si son problème n’est pas réglé. Inver­se­ment, je ne vois pas pourquoi régler son problème indui­rait une mauvaise expé­rience.

Ques­tion au recru­teur : a-t-il un cas concret où il est néces­saire d’ar­bi­trer entre ces deux valeurs afin de pouvoir lui présen­ter une solu­tion adap­tée ?

Si l’on vous donne un bocal avec un mélange de pièce normale et de pièces truquées, que vous en piochez une, que vous la faites sauter 3 fois et que vous obte­nez comme séquence de résul­tats : face, face et pile, quelles sont les chances pour que la pièce que vous avez tirée au hasard soit normale ou truquée ? – poste de Lead Analyst

Ne sachant pas ce quel est le compor­te­ment d’une pièce truquée (est-ce qu’elle est censée donner plus de face ou plus de pile ? toujours ou simple­ment plus souvent ? si c’est juste plus souvent, quelles sont les proba­bi­li­tés asso­ciées ?) il n’y a pas de réponse.

À défaut de plus d’in­di­ca­tion, la proba­bi­lité dépend de la propor­tion de pièces truquées et normales.

Comment teste­riez-vous un grille-pain ? – poste de Soft­ware Quality Assu­rance Engi­neer

Quelles sont les qualité et niveau d’exi­gence atten­dus sur ce grille-pain ? Quels sont les défauts les plus courants ou corri­gés récem­ment ?

,

2 réponses à “10 ques­tions posées lors d’en­tre­tiens d’em­bauche chez Apple”

  1. Amusant.
    À la première question, j’aurais répondu : « Je lâche les 2 œufs à une hauteur d’1m80 (après il me faut un tabouret) et je passe à autre chose de plus pertinent. ».

  2. « Êtes-vous intelligent ? – poste de Build Engineer »

    Je réponds « oui, et c’est bien pour cela que je quitte cet entretien car je n’ai rien à faire ici avec des questions pareilles. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.