Catégorie : Sexisme et féminisme

  • La fille et le taureau

      J’adore cette histoire parce qu’elle démontre merveilleu­se­ment qu’on peut voir tout et son contraire suivant le niveau d’in­for­ma­tion dont on dispose. Il faut dire que la statue est superbe. Elle s’ap­pelle « Fille sans peur » et est sous-titrée d’une plaque qui dit « Know the power of women in leader­ship. SHE makes a diffe­rence. » Clai­re­ment, quand […]

  • Vous m’em­mer­dez (et pas que moi)

    Vous m’em­mer­dez à écar­ter les jambes comme si les sièges à gauche et à droite n’étaient que des repose-genoux. Vous emmer­dez tout le monde en fait. Vous emmer­dez tout le monde et vous me faites honte à prétex­ter que c’est justi­fié par votre sexe et votre anato­mie. Vous croyez que les autres hommes font comment ? […]

  • Évidem­ment, ce n’est pas la voiture qui s’est vengée

    Lot : après une dispute, une femme meurt écra­sée par la voiture de son mari — Le Pari­sien Forcé­ment ça ironise. On se moque du titre avec la voiture possé­dée qui écrase seule la femme, par pure coïn­ci­dence après une dispute de couple. En réalité je trouve cette ironie assez moche. Évidem­ment, intui­ti­ve­ment on y lit […]

  • Pourquoi être un « cis het blanc » semble être une insulte ?

    Alors: être un (mec) « cis(genre) hétéro et blanc », ce n’est pas une insulte. C’est une liste de privi­lèges […] Ce n’est pas toujours facile/agréable de s’en­tendre dire (ou de lire) qu’on est privi­lé­gié(e) et notre premier réflexe est bien souvent de dire/penser « hey mais moi aussi j’ai des problèmes ». Personne ne le nie, mais je […]

  • De la diffi­culté d’évoquer le fémi­nisme

    Je ne comprends la logique à l’œuvre quand on affirme (ou qu’on sous-entend) que certaines causes ne peuvent pas être défen­dues par une personne à cause de son sexe, de son appa­rence ou d‘un quel­conque attri­but qui la classe ipso facto dans le clan des oppres­seurs. — De la diffi­culté d’évoquer le fémi­nis­me… Sujet récur­rent […]

  • On a décon­seillé à Emma Watson d’em­ployer le mot « fémi­nisme » dans son discours sur l’éga­lité

    Je ne sais que faire comme commen­taire. Indé­pen­dam­ment des opinions sur le meilleur terme à utili­ser dans tel ou tel contexte, qu’on puisse avoir peur d’uti­li­ser le terme de fémi­nisme ne peut certai­ne­ment pas être un signe posi­tif. Parce que c’est lié et inté­res­sant : Chaque mois, « Libé­ra­tion » fait le point sur les histoires qui ont […]