Catégories
Uncategorized

Vrac du 3 avril 2020

Poli­tique et société

Écono­mie

L’image animée est à regar­der jusqu’au bout.

Fisca­lité

Notez bien ce qu’il dit pour « des limites à ne pas dépas­ser ». Il parle de ne pas être imposé du tout sur ce qu’il gagne (les royal­ties) pendant 10 ans. Rien que ça…

Choix poli­tiques

Parole offi­cielle

C’est un vieux sujet. On se moque de l’équipe de Trump mais on a une porte-parole qui affirme ne pas hési­ter à mentir pour proté­ger le président, et qui n’est toujours pas exclue par la presse.

Le règne de la vérité alter­na­tive c’est aussi chez nous quand le ministre affirme que non il n’y a pas eu pénu­rie de masques alors que hôpi­taux, ehpad et méde­cins indé­pen­dants se plaignent de pénu­rie.

Le problème c’est que c’est sur tout, même ce qui est évident. Affir­mer avec suffi­sam­ment de force et de répé­ti­tion suffit. Par contre on casse tota­le­ment la confiance dans la parole, et ça c’est très dange­reux sur long terme, surtout en cas de crise.

Si vous vous deman­diez pourquoi autant de gens cherchent un sauveur en Raoult malgré un consen­sus assez large, c’est juste­ment parce que la parole offi­cielle n’a aucune valeur, voire parfois une valeur néga­tive.

On se moque du ministre Blanquer qui à chaque annonce avait déclaré avec aplomb expli­ci­te­ment l’op­posé une dizaine d’heures avant, mais c’est le même problème.

Comment accep­ter une situa­tion et des déci­sions quand on n’a plus confiance dans la parole offi­cielle ?

Liber­tés

https://mamot.fr/@cer­veaux­non­dis­po­nibles/103934076408431459

Pénu­rie

Police

La tendance auto­ri­taire du préfet de police qui se voit dans un camp opposé aux mani­fes­tant n’est pas neuve. Là on atteint des records. Je ne comprends déjà pas qu’on l’ait mis à un tel poste, mais encore moins qu’on l’y main­tienne.

Justice

Éduca­tion

Je n’ai pas mieux à propo­ser mais jouer son bac sur les notes en classe sur la première moitié de l’an­née, c’est assez moche. Je ne comprends pas non plus comment on peut main­te­nir l’oral mais pas l’écrit. Soit on annule tout, soit on laisse tout, quitte à adap­ter le contenu.

On a beau parler de jurys d’har­mo­ni­sa­tion, les diffé­rences entre lycées vont aussi jouer à plein.

Le bac tran­si­tionne de plus en plus d’une épreuve de niveau à un concours qui ne dit pas son nom avec un quota où les X premiers % d’une classe d’âge doivent obte­nir le diplôme.

Égalité

Tech­nique

Crypto

Langages infor­ma­tique

Tech­nos web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *