Catégories
Livre numérique

Virgin et sa base client

Ça tourne en ce moment : Un lien vers un site d’en­chères présen­tant la vente de la base de client avec carte de fidé­lité Virgin, et un montant final de 126 €. Et ça s’em­balle assez vite.

TL;DR : Le montant de l’en­chère est proba­ble­ment faux ; le fait qu’il y a (eu) mise aux enchères est proba­ble­ment vrai ; cela ne repré­sente de toutes façons pas la valeur accor­dée à Virgin pour ces données.

Le montant est (certai­ne­ment) faux

Lecture rapide du texte : La parti­ci­pa­tion à l’en­chère se fait sous pli cacheté. Très proba­ble­ment le montant sur le site corres­pond aux enchères faites sur le site (et non rece­vables). Le montant d’achat n’est donc très proba­ble­ment pas 126 €. Rien ne dit qu’il ne soit pas moins cher remarquez, main­te­nant le prix de données quali­fiées est bien plus élevé que ça, donc sauf à ce que le liqui­da­teur ait bâclé le travail, je n’y crois pas.

L’en­chère est (proba­ble­ment) réelle

L’en­chère est cepen­dant proba­ble­ment réelle. Lors d’une liqui­da­tion on tente effec­ti­ve­ment de vendre ce qui peut être valo­risé, et les enchères est un mode d’ac­tion tout à fait fréquent. Vendre la base client me semble non seule­ment raison­nable mais en plus large­ment légi­time.

Un faux complet n’est pas à exclure mais je ne vois pas de raison de douter de la mise aux enchères. Un faux humo­ris­tique ou mani­pu­la­toire aurait proba­ble­ment été fait autre­ment.

En fait je pense que ce sont les robots du site qui ont extrait la mise aux enchères d’une de leur source et qui l’ont postée d’eux même sur le site afin de faire du volume et de la capta­tion de résul­tats dans les moteurs de recherche. De là vien­drait aussi le fait que le forma­tage soit mauvais et que l’offre n’ait pas de sens sur le site (enchère par cour­rier sur un site web). Un robot du liqui­da­teur qui poste à tout va sur tous les sites plus ou moins liés pour faire de la publi­cité à l’offre d’en­chère n’est pas à exclure non plus, mais cette méthode me semble­rait éton­nante pour une acti­vité aussi « sérieuse ».

Là où il y a peut être scan­dale, c’est plus sur le contenu de la vente. Grosso modo ça dit « on vent le fichier, proba­ble­ment sans les opt-in légaux pour cela, l’illé­ga­lité du fichier devient le problème de l’ache­teur ». Si vous voulez râler utile, c’est là dessus qu’il faut faire du bruit.

L’en­chère ne déter­mine pas la valeur accor­dée aux données par Virgin

En liqui­da­tion on vend tout ce qu’on peut, avec pour objec­tif de payer un maxi­mum de dettes. En théo­rie même si ça ne permet de prendre qu’un seul euro, ça vaut le coup (en pratique c’est plus prag­ma­tique que ça quand même).

Le but de l’en­chère pour le vendeur c’est d’ob­te­nir l’offre d’achat la plus élevée. Peu importe la valeur qu’af­fecte Virgin à cette base de données, le liqui­da­teur cher­chera le prix de vente le plus élevé, mais cèdera quel que soit le prix maxi­mum final (au pire on ne vend pas là et on réinjecte ça dans un lot groupé remis en vente plus tard).

Bref, quand bien même ces 126 € seraient le prix de vente, ça ne dit abso­lu­ment pas l’es­time qu’a Virgin pour vos adresses, mais plutôt la valeur que ces adresses valent pour les ache­teurs poten­tiels.

Un faible prix ça peut aussi dire que les ache­teurs savent qu’ils n’ont pas le droit d’ex­ploi­ter la base n’im­porte comment, et donc qu’ils n’y gagne­ront pas grand chose. OK, vous n’y croyez pas, moi non plus, mais ce serait plutôt un prix d’achat très élevé qui serait inquié­tant sur l’usage et la desti­na­tion des données.

Voilà, main­te­nant vous pouvez recom­men­cer à vous scan­da­li­ser pour rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *