Vidéo­sur­veillance : ce n’est pas parce que les camé­ras ne servent à rien qu’il ne faut pas en rajou­ter


Suivant qui fait les comptes, une caméra c’est entre 0,3 et 0,8 inter­pel­la­tions par an. L’his­toire ne dit pas si les inter­pel­la­tions auraient quand même pu être possible même sans la caméra.

Le Royaume Uni, précur­seur sur la mise en place de la vidéo­sur­veillance urbaine en avait déjà fait le constat : ça ne fonc­tionne pas et ça coûte outra­geu­se­ment cher. Il faut dire qu’il faut faire les bran­che­ments, la main­te­nance, avoir une pièce d’où faire la surveillance, des gens derrière les écrans, et une force d’in­ter­pel­la­tion présente sur le terrain pour faire le relai. Ça commence à faire beau­coup.

Malgré tout, ça peut donner un senti­ment de sécu­rité aux voisins proche (et un senti­ment d’in­sé­cu­rité aux autres). Le résul­tat c’est que pour la vidéo­sur­veillance : ce n’est pas parce que les came­ras ne servent à rien qu’il ne faut pas en rajou­ter.

L’ar­ticle fait un premier résumé mais n’hé­si­tez pas à fouiller un peu plus. Je me rappelle par exemple un repor­tage TV où l’équipe avait donné pour défi de repé­rer un collègue déguisé en énorme canari jaune accom­pa­gné d’une pompom girl qui s’agi­taient devant les camé­ras, en vain.

Repé­rer une agres­sion sur un machin comme ça ? il faudrait avoir énor­mé­ment de chances pour arri­ver à temps et que les images servent à quelque chose. D’ailleurs, que ce soit dans le métro pari­sien ou dans les petites villes, une bonne partie des camé­ras ne sont en fait reliées à aucun écran ou aucun enre­gis­tre­ment. Certaines sont même des fausses.

Par contre, outre le coût qui se chiffre faci­le­ment en millions, ces bêtes là ouvrent la voie plus tard à des systèmes connec­tés bien plus dange­reux. La recon­nais­sance faciale est tech­nique­ment à portée de main. Une fois que nous serons habi­tués à ces outils, la vision d’Or­well ne sera plus très loin. Nous aurons juste 30 ou 35 ans de retard sur 1984.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.