Une liseuse pour la nouvelle année 2019

Ça fait plusieurs fois que je dis « c’est le dernier billet à ce sujet ». Je n’ai plus toujours en main toutes les liseuses qui sortent, et pas toujours pour y lire plusieurs romans, or lire un livre ça n’est pas le même ressenti que jouer avec un gadget pendant une demi-heure.

Et pourtant, on me pose encore la question et je n’ai pas trouvé de texte en ligne à jour avec une analyse sérieuse des liseuses. Faute de mieux, je préfère écrire ici ce que je sais plutôt que de laisser les gens lire moins informé ailleurs.

Recommandation confort

Ma recommandation par défaut c’est la TEA Touch HD Plus. La robe bronze est peu discrète mais on a une bonne liseuse 6″ interopérable avec un bon logiciel de lecture, une librairie française pour les achats, et le meilleur écran du marché ainsi qu’un très bon éclairage. 149 € mais il n’y a aucun risque de se tromper en prenant celle là.

L’équivalent chez Kobo est la Clara HD. Le confort de lecture (écran, éclairage, rendu logiciel) est similaire. J’ai tendance à préférer la TEA sur la position des touches pour changer les pages, la présence de boutons physiques dans certaines situations, et pour quelques détails d’intéropérabilité.

En face vous trouverez aussi la Cybook Muse HD et la Kobo Aura H2O. Toutes deux sont de très bonnes liseuses de l’année dernière donc ne seront pas des mauvais choix mais elles n’offrent pas vraiment d’avantage par rapport aux deux déjà citées, pas même sur le prix, tout en ayant un système d’éclairage avec une génération de retard.

Premier prix qualitatif

Si c’est une question de prix, on trouve encore des TEA Touch Lux 3 à 100 €. L’écran et l’éclairage datent de la génération précédente mais ça reste une bonne liseuse de qualité.

J’ai quand même envie de parler ici de la Bookeen Saga. On est sur une gamme similaire à la TEA Touch Lux 3 mais avec une couverture intégrée à un boitier plastique agréable. L’ensemble fait moins « sérieux » mais est très réussi à l’usage. Le prix la met plutôt en confrontation du haut de gamme TEA Touch Lux HD Plus mais il faut compter qu’elle intègre une couverture qui s’achète séparément pour une vingtaine d’euros sur les autres modèles

Toutes les liseuses qualitatives vendues en France l’ont toujours été à partir de 100 €. C’est encore vrai cette année et je déconseille de descendre en dessous de ce palier. Ça n’a aucun intérêt si c’est pour finir par ne pas l’utiliser.

En face vous trouverez aussi la Kobo Aura édition 2, la Cybook Muse Frontlight 2 et la TEA Touch Lux 4. Toutes trois sont très similaires à la Touch Lux 3 mais aucune ne justifie à mes yeux les 20 € supplémentaires qu’elles demandent. D’autant que quitte à se rapprocher du prix de la Touch Lux HD Plus, autant prendre cette dernière.

Haut de gamme 8″

Malgré son prix raisonnable, vous ne trouverez pas meilleure liseuse 6″ que la TEA Touch HD Plus citée en haut de billet.

Si vous utilisez votre liseuse de façon sédentaire ou si la taille de l’écran est un vrai critère, vous pouvez toutefois loucher vers la Kobo Forma ou la Kobo Aura One (*). Les écrans et éclairages sont top et vous bénéficiez d’une surface de 8″ plus proche d’un livre grand format que d’un livre de poche. Les prix sont par contre en conséquence et on monte entre 230 et 280 €. Ça commence à faire cher même pour du haut de gamme.

(*) Je parle de la Kobo Aura One, j’insiste, pas la Kobo Aura édition 2, qui est une liseuse similaire à la Touch Lux 3 mais pour plus cher.

En face vous aurez aussi l’Inkpad 3 de TEA. Je n’ai pas assez joué avec pour avoir un avis qualifié mais elle m’a moins convaincu et les générations d’Inkpad précédentes ne justifiaient à mon avis pas ce prix. À ces montants je joue la sécurité, sinon autant rester sur la Touch Lux HD Plus.

Ça vaut le coup ?

Le confort d’avoir ses livres partout avec soi, de les sortir facilement, de ne pas avoir 3 kg dans la valise, de pouvoir régler la taille des caractères… Je ne connais pas tant de monde qui soit revenu en arrière après avoir utilisé une liseuse de qualité pour quelques romans.

C’est un budget mais ça finit par se rembourser sur le prix des livres (mettez environ 20%), sans compter le fait que vous achèterez probablement aussi des livres différents (moins cher que les nouveautés grand format des librairies, voire que vous téléchargerez gratuitement des classiques libres de droits ou des livres numériques depuis le site de votre bibliothèque municipale.

Mon seul critère : Une liseuse de qualité avec éclairage. Les gens que j’ai vu abandonner leur liseuse sont surtout des gens qui avaient eu un modèle bas de gamme. Si c’est pour que l’expérience soit mauvaise, que la liseuse reste au placard, mieux vaut ne rien acheter.

Et les autres marques ?

Je fuis Kindle qui ne présente pas l’interopérabilité minimum et qui n’est désormais avantageux ni côté qualité ni côté prix.

Il y a d’autres marques, en général c’est de l’import avec un SAV que je ne connais pas. Sauf exception on est sur une qualité matérielle et logicielle significativement plus faible que les trois marques que je mets en avant ici (Kobo, TEA, Bookeen).

Pas de secret : Les marges ne sont pas énormes sur les ventes de liseuses. Ceux qui arrivent à s’en sortir jouent à la fois sur les volumes de vente et le fait de prendre une commission sur les livres achetés via l’appareil. Pour offrir un prix concurrentiel, il faut rogner significativement sur les composants et sur l’assemblage.

Et enfin, je le dis pour ceux qui lisent mes recommandations pour la première fois : Fuyez les tablettes LCD qui se font passer pour des liseuses. Le confort de lecture à l’écran n’a rien à voir, l’autonomie non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par OVH SAS, joignable par téléphone au +33 (0)9 72 10 10 07 et dont le siège social est au 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix, France.