Statis­tique géné­rale et cas parti­cu­lier


Rappel impor­tant : Les statis­tiques géné­rales ne permettent pas de conclure ou d’af­fir­mer quoi que ce soit sur des cas indi­vi­duels.

Oui, ça rend la réalité très complexe à décrire : devoir accep­ter 100 fois qu’on ne peut rien conclure, pas même une présomp­tion, tout en sachant que statis­tique­ment ça penche à 80, 90 ou 97% dans un cas plutôt que dans l’autre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.