SSH et mosh


Je résiste à tmux, screen et tous les trucs à la mode. Je n’ai pas de bonnes raisons, juste que j’ai appris sur le tas il y a long­temps et que les habi­tudes ont la vie dure quand il n’y a pas vrai­ment de besoin de chan­ger.

Il reste que mes sessions ssh étaient pénibles. Je suis sur laptop et j’ai l’ha­bi­tude d’en refer­mer le capot ou de le passer en veille dès que je m’éloigne, même 30 secondes. Et là c’est le désastre. La connexion SSH se ferme, le travail en cours est perdu.

Screen et tmux peuvent aider mais mosh semble corres­pondre parfai­te­ment à mes besoins. On ne créé pas un multi­plexeur, on se contente de lais­ser le shell ouvert et de se recon­nec­ter dessus sans relan­cer un tunnel ssh complet.

C’est trans­pa­rent et ça ne change rien aux habi­tudes. Que du béné­fice.


Une réponse à “SSH et mosh”

  1. Faut pas résister à tmux (plus moderne et mieux fait que screen je trouve), ce n’est pas le même usage. Persistance de la connexion vs persistance de la session.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.