Rendre publics des docu­ments prou­vant une fraude de l’État


L’ou­ver­ture des archives de l’État se fait progres­si­ve­ment depuis les années 70, dans les pays occi­den­taux. La Suède est très en avance : depuis une loi de 1776, les factures et fiches de payes des ministres sont publiques, et les fonc­tion­naires peuvent rendre publics des docu­ments prou­vant une fraude de l’État.

via

Rien de neuf mais toujours bon à rappe­ler. La seconde partie est aussi essen­tielle. On contraste telle­ment avec la France où les « ouver­tures » récentes se font en consul­ta­tion unique­ment sur place, sous surveillance, prise de note et copie inter­dites, publi­ca­tion des infor­ma­tions inter­dites même par la presse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.