Réjouis­sons-nous, un candi­dat FN sera élu


Il semble que candi­dat FN ait fait au moins 40% sur la dernière canto­nale partielle dans le Var. Au lieu de crier, mena­cer et faire peur, ne pour­rait-on pas se réjouir ?

Non, je ne parle pas de sombre calcul destiné à réveiller les consciences ou provoquer un sursaut « répu­bli­cain ». Il est simple­ment normal qu’il y ait des élus FN, et il devrait même y en avoir beau­coup plus. Ce serait juste et bien pour notre démo­cra­tie.

Le Front Natio­nal fait régu­liè­re­ment 15 voire 20% aux élec­tions natio­nales, avec une concen­tra­tion plus forte dans le sud proche de la Côte d’Azur.Avec un ancrage local fort, le FN n’a pour l’ins­tant qu’un seul conseiller géné­ral sur 3900, et qu’un unique député sur 577 (trois si on compte les dépu­tés appa­ren­tés à un mouve­ment dont les idées sont proches).

Oui, c’est le jeu des élec­tions majo­ri­taires, c’est ainsi. Il n’em­pêche que je ne peux me réjouir du résul­tat actuel, et qu’un élu FN de plus reste un pas impor­tant dans la bonne direc­tion. Comment donner l’im­pres­sion à ces 20% que la classe poli­tique est à même de les repré­sen­ter si un tel mouve­ment ne mène à rien ? Pourquoi n’y-a-t-il pas de débat d’idées au lieu de ce rejet pur et simple ?

La démo­cra­tie c’est discu­ter avec son voisin, et pas seule­ment ceux avec qui on partage les idées. Auriez-vous simple­ment peur de la démo­cra­tie ? Croyez-vous que la démo­cra­tie ne se fait qu’entre gens qui s’ap­pré­cient ? Et si vous pensez que les élec­teurs FN votent unique­ment par rejet, le meilleur moyen de les faire reprendre le jeu démo­cra­tique collec­tif, c’est bien de leur montrer qu’ils ont autant de voix que les autres.


4 réponses à “Réjouis­sons-nous, un candi­dat FN sera élu”

  1. Le problème n’es pas tant qu’ils aient des élus, mais surtout de savoir s’il est possible de discuter *sérieusement* avec. Je te donne un exemple :

    – alors votre programme, c’est d’interdire l’immigration ?
    – (ici le blabla habituel qui dit que l’immigration est la source de tous les maux de la terre)
    – et question économie, pour l’emploi ?
    – (ici le blabla habituel qui dit que l’immigration est la source de tous les maux de la terre)

    Etc.

    Par principe, je suis d’accord avec toi : on doit discuter avec tout le monde. En pratique, je me pose réellement la question : est-ce bien la peine de discuter avec quelqu’un de malhonnête, raciste, borné, etc. ?

    C’est un peu comme l’humour : on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.

    • On peut dire ça, mais franchement je n’ai pas l’impression que les autres représentants politiques jouent plus franc jeu ou répondent vraiment aux questions. Par contre j’ai entendu plusieurs fois ces mêmes responsables s’offusquer qu’on invite des représentants FN, ou refuser d’aller sur le plateau s’il y avait des représentants FN. Et les quelques fois où j’ai vu des vraies discussions avec le FN, ça tournait bien sûr beaucoup autour de l’immigration et de la sécurité, un peu autour de l’euro, mais aussi sur le reste.

      > En pratique, je me pose réellement la question : est-ce bien la peine de discuter avec quelqu’un de malhonnête, raciste, borné, etc. ?

      Le truc c’est « qui décide qui est malhonnête ou borné ? »

  2. Je suis entièrement d’accord avec toi : un parti qui récolte 20% des voix devrait être plus représenté. Cela permettrait notamment aux gens qui votent FN de se rendre compte de l’importance d’un vote. Car il n’y a rien que je méprise davantage que le vote-sanction : prendre le risque d’élire une personne avec laquelle on n’est profondément pas d’accord, uniquement pour signifier à des personnes avec qui on est un peu moins en désaccord que leurs propositions ne satisfont pas complètement… c’est ubuesque.

  3. Si on apprécie le système de la démocratie participative oui on peut se réjouir qu’un candidat quel qu’il soit puisse être élue. Seulement je n’apprécie pas la démocratie participative (élection) car elle ne sert qu’à l’oligarchie en place. (Lire Montesquieu, Rousseau, Guidicelli, Aristote etc … beaucoup on écrit sur les systèmes électifs je ne m’étalerait pas là dessus. ) La naissance du Front National a été orchestrée dans les années 80 par les médias comme outil électoral, qu’il fallait faire du vote utile. On a désigné un méchant pour créer des gentils. Aujourd’hui les partis Ump et PS sont à bout de souffle, et depuis quelques années les opérations de dédiabolisation ont débuté. Quand les médias appartenant aux grands groupes financiers nous vendent un parti ou un candidat on peut être sûr qu’on est loin de l’idéal démocratique.

    « Le peuple anglais pense être libre ; il se trompe fort, il ne l’est que durant l’élection des membres du parlement. Sitôt qu’ils sont élus, il est esclave, il n’est rien. » J J Rousseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.