Refu­ser


Il y a un senti­ment de séré­nité indes­crip­tible à chaque fois que je refuse des contrats sur mon acti­vité de free­lance.

Je suis peu solli­cité et je dis encore plus rare­ment oui. J’ai­me­rais bien déve­lop­per plus cette acti­vité mais dire « je ne suis pas la bonne personne », que ce soit au niveau tarifs, compa­ti­bi­lité de carac­tère ou valeur ajou­tée, me donne l’im­pres­sion de faire les choses bien.

Ça me donne fina­le­ment bien plus de boost à l’égo que quand on me contacte pour quelque chose qui corres­pond parce que ça confirme mes valeurs et mon posi­tion­ne­ment.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.