Catégories
Vie personnelle

Qui suis-je ?

J’ai l’ha­bi­tude de dire que je suis discret, réservé à l’ex­trême, gêné en perma­nence.

C’était vrai, à un point que beau­coup n’ima­ginent pas. Par le passé je n’osais pas dire bonjour, que devoir prendre contact avec quelqu’un pouvait me mettre dans un stress malsain pendant des jours.

J’ai évolué, forcé­ment. C’est surtout vrai profes­sion­nel­le­ment où j’ai appris à me mettre en avant, à dépas­ser la timi­dité et à m’im­po­ser. Ce n’est pour autant toujours pas natu­rel, ou du moins je ne le vois pas comme natu­rel. Je sais le faire, mais comme un costume qu’on utilise consciem­ment dans des situa­tions précises, et je doute de faire illu­sion long­temps pour ceux qui me connaissent vrai­ment.


C’est un peu ma nature, ou du moins je le croyais. Suis-je en train de m’aveu­gler ?

En quelques semaines, deux personnes m’ont dit que je savais me mettre en avant, deux autres se sont partiel­le­ment éner­vées pour me dire que non c’est non et que je les gênait par mon insis­tance.

Une était une rela­tion profes­sion­nelle et me mettre en avant était tout à fait légi­time mais ce n’était pas conscient. Les autres fois c’était person­nel et jamais je ne me serais permis, jamais je n’avais pour inten­tion autre chose que de respec­ter au plus strict la personne en face de moi.

Bref, ça met une bonne claque.


Ai-je tant changé ? Qui suis-je désor­mais ? Celui qui provoque ces retours n’est pas qui je veux être.

Ce que je croyais être ma nature, ma façon d’être, j’y tiens malgré toutes diffi­cul­tés et les ques­tions perma­nentes que ça me pose au jour le jour. C’est presque une ques­tion de valeurs pour moi. Je ne veux pas être de ceux passent par dessus les autres. Vrai­ment, l’idée que je puisse deve­nir ainsi me fait déjà mal au ventre. Si je suis devenu celui-ci, ou si je suis en train de le deve­nir, il m’est impor­tant chan­ger au plus vite avant de ne plus me recon­naitre.

Pour l’ins­tant ce n’est qu’une réflexion en cours suite à des retours récents mais si vous me connais­sez bien, je suis preneur de vos retours et de votre aide sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *