Quelle liseuse ache­ter pour le livre numé­rique ?

C’est une ques­tion à laquelle je n’aime pas répondre mais on me la pose trop souvent alors autant que je puisse poin­ter quelque part pour la réponse :

Si vous voulez ache­ter de quoi lire du livre numé­rique :

  • Évitez Kindle si vous affec­tion­nez les modèles ouverts, si vous voulez faci­le­ment pouvoir ache­ter vos livres n’im­porte où (et pas que chez Amazon), ou si vous voulez lire faci­le­ment vos livres n’im­porte où (et pas que dans les appli­ca­tions Amazon)

Dans l’ordre :

  1. Sony PRS-T1 ou Cybook Odys­sey. Le premier est plus abouti au niveau logi­ciel mais plus cher et sans boutique inté­grée (il oblige à passer par le PC). Le second souffre encore un peu de sa jeunesse mais les mises à jours sont régu­lières. Tout dépend si vous souhai­tez voulez du concret ou si vous pariez sur l’ave­nir.
    Pour le Cybook Odys­sey la version Virgin est moins chère que la version Bookeen mais elle ne permet pas d’uti­li­ser la couver­ture du livre quand l’ap­pa­reil est en veille (ce n’est rien mais c’est agréable).
  2. Si l’ac­cès au cata­logue anglais dans la liseuse est impor­tant pour vous (par oppo­si­tion à aller ache­ter sur le web pour trans­fé­rer ensuite) ou si vous deman­dez la garan­tie d’une grande enseigne, alors il vous reste le Kobo/Fnac

Je ne conseille­rai rien d’autre à l’heure actuelle (Oyo, marques premiers prix, etc.). J’en­tends toute­fois du bien de l’an­cien modèle de Sony, mais que vous risquez de ne plus trou­ver sur le marché.

Je décon­seille les tablettes LCD (à rétroé­clai­rage, type ipad, android) si vous voulez faire des lectures longues (lire des livres sur plus de 20 ou 30 minutes d’af­fi­lée), si vous souhai­tez lire en dépla­ce­ment (métro, bus, parc ou banc en exté­rieur), ou si vous avez tendance à vous lais­ser distraire trop faci­le­ment (je lis mais je véri­fie mes mails en même temps, puis un coup de twit­ter, fina­le­ment un peu d’An­gry Bird).

Rejoindre la conversation

17 commentaires

  1. Je suis plutôt d’accord avec toi, à un seul détail près : dans le 1) si vous achetez sur Web pour transférer, le problème d’USB rencontré par certains utilisateurs de l’Odyssey leur rend cette manipulation assez aléatoire …

    1. Disons que je vois cette question du problème USB mais je ne l’ai pas encore recontré et j’ai manipulé à plein temps ou à temps partiel 4 Cybook Odyssey différents achetés via des canaux différents et à des dates différentes.

      Je me dis que c’est soit une incompatibilité côté client, soit une mauvaise série. Dans ce second cas ça devrait être résolu pour les nouvelles ventes ou par un aller-retour au SAV

      Du coup je ne sais pas trop qu’en penser. Je reste la base : pour le solide aujourd’hui : Sony. Pour le probablement meilleur demain (y compris résolution du bug USB pour ceux qui en ont) : Odyssey.

  2. Quid de la lecture des fichiers PDF ?
    C’est très important pour moi de pouvoir lire des manuels, avec texte et image (manuels, formation en info…) qui ne soit pas dans le format natifs (genre spécial ebook)

    Sur un Kindle par exemple, il n’est pas possible d’ajuste la taille de la police de caractère. On se retrouve donc à devoir zoomer, et cette fonction n’est pas du tout pratique !

    Un retour sur l’ergonomie de lecture sur Odyssey ou le Kobo / FNAC ?

    1. C’est propre à ce qu’est un PDF.

      Soit c’est un PDF pur texte, et Sony PRS-T1 et la seule à savoir faire du « reflow » c’est à dire récupérer le texte pour en faire le rendu hors document de façon à pouvoir le traiter « normalement ».
      Ceci dit ça n’est pertinent que pour les documents PDF qui n’ont rien à faire en PDF. Sur tous les autres ça a plus de chances de détériorer les choses que les arranger (mais le Sony sait aussi l’afficher en mode « zoom » si on le souhaite)

      Soit c’est un PDF complet, avec une mise en page, et la page est à considérer comme un tout. On ne zoom pas le texte isolément du reste. C’est par dessein et lié au concept même du PDF. Ca risquerait de tout casser si on grossissait uniquement le texte.
      Toutes gèrent de la même façon : un niveau de zoom réglable.

      Si tu souhaites lire des PDF, que ce ne sont pas des PDF 6″ spécifiques liseuses, tu n’es simplement pas sur le bon matériel. Il vaut mieux alors trouver un appareil 10″ (voire couleur).

      1. Merci pour cette réponse. D’après ce que je comprends, le PDF ne s’adapte pas bien à ces liseuses. La liseuse qui le gère le mieux serait la Sony ?

        Le format ePub est-il plus adapté ?

        Pour ma part, en plus de lire correctement le PDF, l’idéal pour moi serait de pouvoir acheter les livres sur le Web, puis de les lire avec une liseuse qui n’est pas forcément attachée à une librairie donnée…

        Mais d’après ce que je comprends ce n’est pas trop possible, non ?
        Fnac : il faut le Kobo
        Amazon : Il faut un Kindle…

      2. le format Epub est toujours plus adapté pour les lisseuses les pdf il faut zoomer/dezoomer dans les pages en général pour lire… (kobo en tt cas). Toutes les lisseuses aurons le probléme car 7pouces c’est pas assez pour afficher du A4.

        Personnellement j’ai un kobo mais j’achéte mes livre sur Immateriel car la fnac donne parfois des kepub (epub avec des css géré différemment). Ce qui permet de changer plus tard de lisseuse sans bidouiller les ebook (conversions ect…)

      3. Le format epub est ce qu’il te faut pour les liseuses e-ink 6″, oui. Seul le Kindle est à éviter. Pour les autres il sauront tous lire un epub acheté sur le web, peu importe d’où il vient.

  3. Bonjour Éric,
    je m’apprête à acheter une liseuse mais il y a un truc que je ne comprends pas… À quoi ça sert si on ne peut, comme tu le précises, y lire des livres plus d’un quart d’heure ? C’est pourtant une durée typique pour la lecture du soir, non ?
    D’autre part, j’ai déjà un Ipad et je me demandais si ça serait redondant ?
    Merci d’avance de partager tes lumières !

    1. Bonjour,

      C’est uniquement la lecture sur tablette avec écran LCD (rétro-éclairé, type iPad, Android, Kindle Fire, Kobo Arc, Archos) qui fatigue les yeux. Pour les liseuses à encre électronique (Kindle Touch, Kobo Touch, Sony PRS, Cybook, etc.) je n’ai aucune contre-indication de durée : La lecture y est aussi confortable que sur papier.

  4. Je cherche une liseuse « ouverte » car je n’ai pas envie de me limiter, je dois parfois lire des chapitres de livres en pdf. et sinon je souhaite lire des livres en français et en anglais (roman, livres scientifiques, etc.) que me conseillez-vous ? Où devrais-je acheter les e-books ensuite ?

    Merci!

    1. Le PDF n’est généralement pas très adapté aux liseuses, mais si c’est pour lire de l’EPUB pas de problèmes, à peu près toutes peuvent fonctionner.

      Il y a de nouveaux appareils qui sortent pour la fin d’année, et les prix sont encore mouvants. Amazon vient par exemple de mettre à jour sa gamme. Si tu peux attendre mi-novembre, c’est plus sage.

      Sinon côté appareil les trois ouverts les plus répandus sont le Kobo, le Sony PRS-T1 ou T2, et le Cybook Odyssey. Personnellement je conseille cette dernière gamme, parce que c’est ce que vendent mes libraires clients.

      Pour acheter vos ebooks ensuite je dirais « peu importe » (hors Amazon), et c’est justement ça qui est important : ne pas être lié à une seule boutique. J’ai bien des noms mais je suis intéressé à vous renvoyer vers mes clients donc je préfère que vous trouviez votre bonheur sans que j’ai à fausser le choix. Une modération aussi pour les livres achetés chez Kobo, qui ont des versions modifiées des epub qui parfois ne sont pas lisibles partout.

  5. Bonjour,

    Merci pour vos notes sur les liseuses qui sont complètes et éclairantes. J’ai pour ma part une question concernant la Cybook Odyssey Frontlight. Coup de coeur pour cette liseuse en effet, mais le grand choix de livres en anglais qu’Amazon offre fait défaut ici. Lisant majoritairement en anglais, les formats des ebooks sur des sites qui vendent leurs propres liseuses comme Barnes & Noble ou la Fnac sont-il lisibles sur une Cybook Odyssey? Il existe bien d’autres plateformes pour acheter des livres en anglais, j’ai par exemple consulté Feedback, mais j’ai été très déçue quant au choix qu’elles offrent.

    Merci.

    1. L’Odyssey sait lire les EPUB standards, sans DRM ou avec le DRM Adobe (celui qui équipe quasiment toutes les boutiques).

      Pour B&N de mémoire ils utilisent leur propre DRM dérivé donc ne seront pas compatibles (mais ça demande vérification) s’ils sont protégés. Le problème risque aussi d’être la disponibilité des titres depuis la France (oui, malheureusement les frontières sont toujours là en numérique)

      Pour la FNAC/Kobo dans l’ensemble ce sera compatible mais il leur est arrivé que ce ne soit pas le cas pour cause de fichier trituré de façon incompatible.

      En fait le problème principal que tu trouveras ne sera pas tellement dans la compatibilité, partout ailleurs que les 4 gros Amazon/Kobo/Google/Apple, on utilise de l’EPUB et le DRM est celui d’Adobe. Le problème va éventuellement être celui de l’offre anglaise accessible depuis la France.

      1. Merci pour cette réponse rapide !

        Il est donc claire que je risque de me retrouver avec une liseuse de laquelle je ne me servirais que peu. Assez paradoxal quand même qu’on dise que l’information est l’un des éléments qui ne peut être contrôlé par les frontières et que finalement le numérique le soit. C’est assez décourageant…

      2. Oui et non, je suis peut être très négatif dans mes réponses.

        Le problème des frontières c’est essentiellement un problème de droits d’auteurs et de contrats d’édition. Historiquement ils sont faits par pays et les contrats numériques s’y sont collés.

        Tous les livres anglais ne sont pas indisponibles en France, loin de là. En fait le catalogue en langue anglaise disponible en France est peut être même plus important que celui en langue française. Simplement l’offre est plus éclatée, et pas forcément (pour l’instant) à chercher chez des libraires en français.

        Malheureusement, ne lisant pas moi-même en anglais, je ne sais pas où vous rediriger. Je ne connais que les mauvaises adresses, justement de par les actualités et les défauts publics de ces adresses (l’histoire du Kindle vidé semble trouver justement son origine dans le fait que la victime utilisait un compte Amazon UK sans habiter le Royaume Uni, de façon à profiter du catalogue local).

        Disons que je vous conseille de poser la question « où acheter mes livres en anglais » sur différents forums, par exemple sur http://lire-numerique.com/ avant de vous décider pour la liseuse. Ceci dit, sauf si vous vous résignez à vous laisser enfermer sur Kindle, la Cybook et les autres liseuses EPUB basées sur le DRM Adobe sont bien celles qui vont vous ouvrir le plus de portes. Si en plus vous évitez les livres sous DRM, vous ne devriez avoir vraiment aucun problème.

        Courage. Le livre numérique est là depuis quelques années mais il reste encore très jeune. Il se découvre encore et changer un modèle établit comme celui du livre papier peut se faire avec quelques dérapages au début. Malgré tout ça je connais très peu de grands lecteurs qui regrettent leur passage aux liseuses. Le côté pratique est imbattable.

      3. Merci pour les recommandations, je vais tenter de poser la question sur différents forums comme me l’avez suggéré.

        Finalement, c’est pas que je trouve les offres de livres en anglais inexistantes en France, mais c’est vrai qu’elles sont éclatées, il faut donc aller sur dix sites différents avant de trouver un livre… C’est aussi le fait que les livres proposés sont souvent des livres très peu connus. Non pas que je sois fermée aux jeunes auteurs, mais il me semble par exemple qu’un Tolkien est indispensable sur tout site de vente en anglais qui se respecte.

        J’étais vraiment décidée à acheter la Cybook, qualitativement elle me paraît bien meilleure (malgré les quelques défauts qu’a pu connaître la première Cybook, cette dernière version me semble bien plus au point). Cependant face au large choix de livres qu’offre Amazon je dois bien avouer que les grandes enseignes savent y faire.

        Quant au côté pratique, il est indéniable. Une petite liseuse versus dix livres dans la valise, le combat est en faite inexistant.

      4. Ah, mais le problème des livres connus est encore autre chose. Déjà parce que même en anglais, de nombreux livres ne sont simplement pas disponibles en numérique. Si toutes les nouvelles productions le sont, les anciens classiques n’ont pas forcément été numérisés parce qu’il faudrait établir de nouveaux contrats avec l’auteur. En français c’est une véritable torture parce que très peu des livres « anciens » qu’on considère tous comme indispensables ont fait l’objet d’une numérisation.

        Pour Tolkien le film en a refait une nouveauté donc c’est vrai que l’exemple devrait être partout (un peu comme le trône de fer) mais c’est loin d’être le cas pour tout le catalogue qui n’a pas cette visibilité ou pour lequel des héritiers refusent encore le numérique (même si ça devient de moins en moins fréquent).

        Ensuite quand tout va bien, il reste que ce catalogue doit être diffusé, et que si en France ce catalogue est suffisamment petit pour que tout le monde ait à peu près le même, en anglais c’est bien différent et tout le monde ne contracte pas avec tout le monde (Amazon compris, quand bien même il leur en manquerait moins que les petits).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par Scaleway, ONLINE SAS, joignable par téléphone au +33 (0)1 84 13 00 00 et joignable par courrier à l'adresse BP 438 - 75366 Paris Cedex 08.