Premiers résul­tats : liseuse ou tablette ?


Avec 200 réponses, je peux commen­cer à trai­ter quelques infor­ma­tions. Je commence par le plus simple mais n’hé­si­tez pas à me propo­ser de véri­fier des corré­la­tions ou d’opé­rer des croi­se­ments/filtrages.

N’hé­si­tez pas non plus à conti­nuer à diffu­ser le lien vers le formu­laire. Plus il y a de parti­ci­pants, plus les résul­tats seront inté­res­sants.

Qui êtes vous ?

Bien entendu, ces résul­tats ne prétendent pas être repré­sen­ta­tifs des français, ou de quoi que ce soit d’autre que des gens qui ont répondu. J’ai touche un public précis, avec une orien­ta­tion spéci­fique, et via des canaux qui n’ont rien de géné­riques. J’ai proba­ble­ment dans mes résul­tats une majo­ri­tés de geeks, profes­sion­nels du web, ou profes­sion­nels du livre (voire les trois à la fois).

J’ai aussi une propor­tion non négli­geable de gens qui me lisaient déjà, poten­tiel­le­ment parce que juste­ment ils sont en accord avec mes opinions. C’est à prendre en compte.

Le public n’est pas d’ailleurs si tech­no­phile que je le crai­gnais puisque moins d’un tiers est équipé en tablette LCD, et majo­ri­tai­re­ment iPad (le stéréo­type geek cari­ca­tu­ral a tendance à plutôt avoir de l’An­droid).

À l’in­verse, ces résul­tats sont inté­res­sants parce qu’ils concernent des grands lecteurs et des gens qui ont souvent eu l’oc­ca­sion de tester la tech­no­lo­gie. Ainsi 80% lisent plus de 3 heures par semaine et 25% lisent plus de 15 heures par semaines. Nous sommes bien au dessus de la moyenne française. Ça se ressent dans l’équi­pe­ment : 40% sont déjà équi­pés en liseuse à encore élec­tro­nique et savent de quoi ils parlent.

Sur quoi souhai­tez-vous lire ?

Je regagne confiance sur mon crédo : le livre numé­rique ne passe pas par une tablette LCD. Même quand on offre l’ap­pa­reil, s’il s’agit de lire un livre, c’est l’encre élec­tro­nique et les liseuses légères qui gagnent haut la main : plus de 80%, le reste se répar­tis­sant entre les aficio­na­dos du papier et les tablettes LCD.

Mais ce qui est surtout inté­res­sant c’est de regar­der ce que les gens souhaitent en fonc­tion de ce qu’ils ont déjà, afin de voir l’ex­pé­rience réelle et élimi­ner quelques uns des biais de mon étude :

Ceux qui ont une tablette LCD voudraient lire pour moitié sur une liseuse. Ce peut être de l’in­sa­tis­fac­tion ou de la curio­sité, et l’échan­tillon est faible. Par contre ceux qui sont déjà sur liseuse n’ont aucune volonté de lecture sur tablette. Ça se confirme chez ceux qui ont déjà les deux : pour la lecture de livre c’est une liseuse qu’il faut.


3 réponses à “Premiers résul­tats : liseuse ou tablette ?”

  1. Tous les gros liseurs préfèrent la liseuse. Normal. Ce sont des lecteurs et ils favorisent l’outil de choix pour lire. Cependant je ne suis pas sûr que cela réalise un marché (sauf dans une intégration verticale d’un outil imposé comme dans le cas d’Amazon). Il est difficile de savoir quand et si le marché des liseuses va saturer. Les gens qui ne sont que des liseurs occasionnels ne passeront pas à l’acte d’achat à moins d’avoir quelque chose à très très bas prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.