Pourquoi la France ne sera jamais acces­sible

Oui, ça parle d’ac­ces­si­bi­lité des maga­sins aux personnes handi­ca­pées. Ne fuyez pas, c’est percu­tant et abso­lu­ment pas donneur de leçons. Ça en dit plus sur notre façon de penser nos lois et règle­ments que sur le handi­cap.

Je crois que si j’étais commerçante, je lâche­rai l’af­faire, ça me dépri­me­rait.

Alors je voudrais deman­der pardon, pardon à tous les commerçants qui doivent nous haïr à l’idée de faire des travaux galères, mais je vous jure, c’est pas de notre faute. Moi je suis prête à vous offrir des planches gratos et à deve­nir vendeuse ambu­lante. Mais même ça, ça serait trop simple.

 

Le pire c’est que tout ça a de bonnes raisons d’être : La rampe qui dépasse sur le trot­toir empiète sur l’es­pace public. Il ne faut pas que ce soit la solu­tion de faci­lité, d’au­tant que si elle reste à demeure elle fera chuter des passants dans la rue (ça serait con de créer plus de handi­ca­pés, il faut bien avouer).

Je comprends aussi qu’une rampe mal posée à la va vite par quelqu’un qui n’y a pas réflé­chi ça peut se casser la gueule, poten­tiel­le­ment abîmer un fauteuil (rappel : ça peut couter le prix d’une belle voiture ces trucs là). Deux heures d’ex­pli­ca­tions seront peut être super­flues pour quasi­ment tout le monde mais si c’est celui qui vend la rampe qui dispense la chose, ça ne sera peut être pas inutile.

Main­te­nant il y a comme un truc qui ne fonc­tionne pas. À vouloir faire parfait on ne fait pas, et on met bien entendu les commerçants sur le dos des handi­ca­pés.

Allez lire.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Je commente et j’en fais un court billet après, tiens !
    La dernière fois que j’ai souri avec cette histoire d’accessibilité des petits commerce, c’était à Montsorreau, petit village le long de la Loire dans le saumurois. Je n’avais jamais imaginé une marche ou rampe rétractable n’empiétant pas sur le trottoir. La boulangerie du village dispose justement de ce système. J’ai trouvé ça génial et ça m’a filé un grand sourire intérieur ! J’ignore si c’est le mécanisme idéal, le plus performant, le mieux, le plus ergonomique, et j’en passe (ce n’est sans doute pas le moins cher et il peut tomber en panne aussi), mais voilà, c’est un système ingénieux qui a le mérite d’être en place ! Je ne l’ai pas photographié, mais Google Maps le montre : https://www.google.fr/maps/@47.216858,0.056337,3a,30y,207.93h,81.82t/data=!3m4!1e1!3m2!1skAp5iOcl-ysDFH9k6Z0SEw!2e0!6m1!1e1?hl=fr
    Bien sûr, je ne peux m’empêcher de penser qu’à cet endroit précis nous sommes sur un passage très touristique l’été et qu’il y a peut-être un avantage à ajouter cet accès pour les clients potentiel. Mais peut-être n’est-ce aussi que pour permettre aux petits vieux du coin de continuer à acheter leur baguette facilement.
    Et tu sais quoi : le boulanger était super sympa en prime :-)

  2. J’habite actuellement en Écosse avec des amis, et on s’est laissé surprendre au tout début par la quantité impressionnante d’équipement d’accès pour les handicapés : le contraste avec la France, sans doute…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par Scaleway, ONLINE SAS, joignable par téléphone au +33 (0)1 84 13 00 00 et joignable par courrier à l'adresse BP 438 - 75366 Paris Cedex 08.