Catégories
Uncategorized

« POSSE » pour les photo­graphes

Tumblr, Face­book, Twit­ter, Insta­gram, 500px et autres. Les condi­tions changent, les comptes sont suppri­més parfois arbi­trai­re­ment, le modèle écono­mique devient un peu trop pesant. Ça a déjà eu lieu, et ça recom­men­cera. Le problème n’est pas celui de choi­sir la bonne plate­forme, mais de s’en rendre dépen­dant.

Publish (on your) Own Site, Syndi­cate Elsew­here

POSSE, Indie­web

POSSE c’est le mantra d’In­die­web.

Publiez chez vous

L’idée c’est d’avoir un espace à vous, pérenne, où vous êtes tota­le­ment libre. Quoi qu’il se passe, c’est votre point de réfé­rence.

D’un point de vue tech­nique c’est une adresse, un espace et un contenu :

  • L’adresse web c’est ce que vous tapez dans la barre d’adresse du navi­ga­teur, l’équi­valent de « insta­gram.com ». On trouve des noms de domaine (c’est ainsi que ça s’ap­pelle) pour entre 3 et 15 euros par an.
  • L’es­pace c’est le serveur et le disque. Les coûts sont variables suivant ce dont vous avez besoin. Ça va du gratuit, parfois inclut avec le nom de domaine, jusqu’à quelques dizaines d’eu­ros par an.
  • Pour gérer votre contenu le choix est vaste. Il y a plein de possi­bi­li­tés gratuites comme Piwigo ou Word­press, et les payantes ne sont pas forcé­ment meilleures.

Tout ça est un peu tech­nique mais vous trou­ve­rez des pres­ta­taires avec des solu­tions tout-en-un pour quelques dizaines d’eu­ros par an. Le cas échéant il y a souvent un ami infor­ma­ti­cien qui sera prêt à vous aider dans ce type de démarche de prise d’in­dé­pen­dance plutôt que de vous réins­tal­ler une énième fois votre impri­mante.

Véri­fiez juste que le nom de domaine vous appar­tient et que vous pour­rez le redi­ri­ger ailleurs si un jour vous souhai­tez chan­ger de pres­ta­taire.

Sur votre tout nouveau site il n’y a qu’une seule chose indis­pen­sable : Le flux RSS. C’est un proto­cole qui permet à des tiers de s’abon­ner à votre site et de suivre ce que vous y publiez, souvent asso­cié à une petite icône orange. Word­press et quasi­ment tous les logi­ciels de gestion de contenu en ont un. Si un ami vous fait votre site à la main, deman­dez-lui d’en faire un.

Mettez en avant l’adresse de ce flux RSS pour que les gens suivent votre fil pérenne plutôt que les comptes vola­tiles que vous avez sur les plate­formes.

Je laisse les lecteurs propo­ser des pres­ta­taires en commen­taire.

Diffu­sez partout

On est d’ac­cord, votre site web ne suffira proba­ble­ment pas. Il n’y a rien de mal à cher­cher une présence sur les diffé­rentes plate­formes.

L’idée est juste de consi­dé­rer que ce que vous postez n’est qu’un lien vers la page corres­pon­dante de votre site, éven­tuel­le­ment avec une image ou une copie du contenu pour s’in­té­grer à la plate­forme.

On vous supprime un contenu ou un compte sur une plate­forme ? Tout le monde a déjà le lien vers votre site web, partout. Ils pour­ront éven­tuel­le­ment retrou­ver votre nouveau compte à partir de là. Certains vous suivront déjà par votre site et ne verront même pas la diffé­rence.

Profi­tez des plate­formes décen­tra­li­sées

Si vous cher­chez à dimi­nuer la main mise des plate­formes tout en cher­chant une alter­na­tive « sociale », je vous encou­rage à trou­ver une instance Pixel­fed. C’est un réseau simi­laire à Insta­gram mais décen­tra­lisé. Vous avez aussi Masto­don, en alter­na­tive à Twit­ter.

Si un serveur se met à avoir un compor­te­ment qui ne vous corres­pond pas, il suffira d’en chan­ger. Vous pour­rez toujours inter­agir, like commen­taires et repar­tages, avec les gens situés sur d’autres serveurs.

Ok, il faudra recons­truire un réseau d’abon­nés et ces plate­formes ont globa­le­ment moins d’ins­crits, et pas forcé­ment qui vous cher­chez, mais on ne sortira pas de la dépen­dance aux plate­formes centra­li­sées sans faire un effort.

Si vous suivez le prin­cipe de POSSE il ne s’agit pas d’aban­don­ner les anciennes plate­formes, juste de faire l’ef­fort de four­nir une alter­na­tive pour amor­cer la pompe. Votre effort compte aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *