[Photo] Mejika Setsu­naï


Je suis frus­tré par ces gens qui arrivent à faire des auto-portraits corrects. Les quelques fois où j’ai essayé, non seule­ment ça prend des heures mais impos­sible d’ar­ri­ver à quelque chose d’un mini­mum perti­nent. La tech­nique est ingé­rable quand on doit courir des deux côtés de l’objec­tif, et s’il faut en plus tenter de soi-même gérer sa propre émotion… c’est le désert.

Bref, allez voir les gale­ries de Mejika Setsu­naï

tumblr_nzj67vuD4v1uiwj2io1_1280


3 réponses à “[Photo] Mejika Setsu­naï”

  1. Mes conseils : s’acheter une télécommande (20€), et attendre un peu avant de regarder le résultat (c’est encore plus difficile de prendre du recul quand il s’agit de photos de soi).

    Et sinon, galerie ne prend qu’un l en français !

    • C’est fixé pour le français, merci :-)

      Effectivement j’ai tenté sans télécommande et les allers-retours ont tué ma motivation.

  2. C’est très difficile de réaliser un bon portrait. Cela dépend beaucoup de la façon dont le modèle se comporte avec la caméra. L’autoportrait est encore plus difficile car il signifie que tu imagines ce que ton visage peut devenir. C’est pour cela notamment que les autoportraits au miroir sont beaucoup plus faciles, c’est une forme de double-soi où l’on devient à la fois photographe et acteur de la photographie.

    Il y a également un autre type d’explorations du portrait. Rester très longtemps en face de l’objectif, jusqu’à ce que la conscience du jeu et de la photo disparaisse, jusqu’à ce que la lassitude donne la réalité de notre visage, alors seulement à ce moment et en tentant de ne pas changer d’expression prendre la photo. Parfois cela peut prendre vingt minutes ou plus. Un exercice presque bouddhique de vide intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.