Peut-on filmer un poli­cier ?


Je n’aime pas le copwatch-idf, dont les propos sont insul­tants, irres­pec­tueux, et font la promo­tion de valeurs qui ne sont pas les miennes. Pour autant le fond est juste. Il est impor­tant que le citoyen puisse contrô­ler la force publique, et qu’elle puisse au mini­mum témoi­gner des inter­ven­tions sur la voie publique.

La ques­tion était : Peut-on filmer un poli­cier ? Pour l’ins­tant certains avancent des ques­tions de vie privée et de sécu­rité pour les poli­ciers en couver­ture mais c’est taper à côté.

Le poli­cier en inter­ven­tion a un rôle public et n’est plus en sphère privée. Mieux : Les gens ne filment qu’à cause de la fonc­tion. L’as­pect public de la chose n’est pas vrai­ment contes­table. C’est d’au­tant plus vrai que dès qu’il y a inter­ven­tion il y a un fait d’ac­tua­lité public, et c’est juste­ment celui ci qui motive l’en­re­gis­tre­ment. D’au­cuns parlent de flou­ter les visages et de masquer les noms mais cela revient à dire qu’il faudrait aussi masquer le visage et le nom de nos élus, ou des préve­nus.

Quant aux poli­ciers en couver­ture, s’ils sont réel­le­ment en couver­ture on n’en connait pas le nom, on ne sait pas qu’ils sont poli­ciers, et en tout état de cause ils ne se retrou­ve­ront pas en opéra­tion publique. De toutes façons, ne nous leur­rons pas, dans tout ça on parle bien de contrôles d’iden­tité, de disper­sion publique dans des mani­fes­ta­tions, d’ar­res­ta­tions pour vol ou pour des faits de rue, pas d’ar­res­ta­tion de boss d’un trafic de drogue.

Mais plus que Copwatch, permettre au citoyen d’en­re­gis­trer c’est lui permettre de surveiller et remettre en ques­tion une inter­ven­tion de la force publique, ce qui est sain. La seule condi­tion est de ne pas inter­fé­rer avec la dite inter­ven­tion. L’al­ter­na­tive serait de consi­dé­rer que la force publique doit agir en secret et échap­per à toute possi­bi­lité de contes­ta­tion (faute d’en­re­gis­tre­ment). Ce ne serait pas ma démo­cra­tie.

Main­te­nant n’ou­blions pas : Si les video-surveillances ont pu parfois démon­ter le discours de la police, c’est certai­ne­ment extrê­me­ment mino­ri­taire.


2 réponses à “Peut-on filmer un poli­cier ?”

  1. Lors d’une arrestation pour avoir rouler quelques mètres sur une voie de bus à Paris j’ai filmé les 2 policiers qui m’ont verbalisé, car ils n’ont pas verbaliser une quarantaine de contrevenants sur le même passage, dois je flouter leur visage avant de mettre en ligne la video?

    • Je ne donne aucun conseil juridique. Je n’en ai ni les qualités ni les connaissances, et ne souhaite pas en assumer les responsabilités.

      J’ajouterai juste trois points :

      – Les policiers n’ont aucune obligation de verbaliser tous les contrevenants quand bien même ils vous verbalisent. Je ne vois du coup pas du tout l’intérêt de la vidéo en question, sauf à penser qu’il s’agit de harcèlement ou de racisme mais dans ce cas il faudra bien plus qu’une vidéo avec des policiers qui ne verbalisent pas des voitures sur une voie de bus.

      – Vous roulez sur une voie de bus. On peut reprocher aux policiers d’éventuellement ne pas verbaliser les autres mais vous l’avez été, suite à une faute que vous avez commise. Il n’y a rien là que de très normal. Si vous en reprochez la chose aux policiers au lieu de vous la reprocher à vous même, il va falloir que vous vous remettiez un peu plus en cause.

      – Si vous souhaitez filmer / publier sous forme de revanche, quand bien même filmer n’est en soi pas illégal, il est loin d’être impossible que ce que vous faites là puisse bien vous être reproché.

      L’intention de ce billet n’est pas, mais alors pas du tout, d’entrer dans une guerre contre les forces de l’ordre ou favoriser la lutte contre les contraventions justifiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.