Petite revue de presse pour faire peur


Ou pour prendre conscience et cher­cher comment (ré)agir. Édition du 4 juillet 2019, après celle d’hier.

« Avant, personne n’au­rait jugé « radi­cal » de sauver quelqu’un en train de se noyer »

François, Méde­cin sans Fron­tière, via Libé­ra­tion

« On est dans un renver­se­ment [de valeurs]. Avant, on n’au­rait pas consi­déré comme « radi­cal » de sauver quelqu’un qui est en train de se noyer. Quiconque fait preuve de soli­da­rité est aujourd’­hui consi­déré comme un crimi­nel. […] »

Libé­ra­tion, 4 juillet 2019 via @libe sur Twit­ter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.