Pacte de compé­ti­ti­vité


On retire des coti­sa­tions sociales (fami­liales) en échange d’in­ves­tis­se­ment qui sur le long terme crée­ront de l’em­ploi.

C’est oublier que l’objec­tif des entre­prises est de faire gagner de l’argent à leurs proprié­taires. Des écono­mies impliquent une meilleure rétri­bu­tion, rien de plus.

Rien de mieux que les chiffres pour le prou­ver. Regar­dez comment la part du profit augmente et comment la part des coti­sa­tions baisse. L’in­ves­tis­se­ment est lui constant globa­le­ment, avec des cycles qui ne dépendent en rien des baisses excep­tion­nelles qu’on peut lui faire.

cotisations, investissement, profits

Pacte de compé­ti­ti­vité ? On vient seule­ment d’aug­men­ter les profits du capi­tal, pas de libé­rer de l’in­ves­tis­se­ment et de l’em­ploi. C’est un choix qui peut se justi­fier, mais ne faisons pas passer des vessies pour des lanternes.

L’idée c’est juste que si les entre­prises font plus de béné­fices, on espère en atti­rer ou en rete­nir un peu plus. Bon, c’est oublier que nous ne serons jamais les moins disant au niveau fisca­lité (et tant mieux), donc que ce plan d’ac­tion est juste impos­sible à tenir.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.