Ouvrir son angle de vue

Ouvrir son angle de vue

J’ai commencé à vrai­ment m’écla­ter en photo quand j’ai pu monter mon objec­tif 85mm. Avec mon capteur c’est l’équi­valent d’un 130mm. De quoi capter des visages et expres­sions en restant bien à distance, avec une ouver­ture magique de 1.8 pour déta­cher ces expres­sions de quasi­ment n’im­porte quel fond.

Aujourd’­hui non seule­ment ça ne sera pas adapté aux portraits et silhouettes que je recherche mais il y a autre chose. Je ressens à la fois le besoin de me rappro­cher et de prendre une vue et un contexte plus large, pas qu’un bout de visage. C’est un peu un manière de reve­nir dans l’image et de tisser une rela­tion avec le sujet.

Je pense m’être fixé pour tenter le 35mm ; de quoi prendre une personne en pied tout en restant rela­ti­ve­ment proche, et un buste en étant carré­ment à côté. J’es­père autant que je crains le grand chan­ge­ment. Hors pose fixe et prépa­rée, je ne sais pas encore bien ce que je vais faire de tout cet espace autour du sujet. Mais surtout, ça va me forcer à m’im­pliquer dans la photo au lieu de rester en dehors.

Je suis certain de ne pas être le premier à avoir fait ce chemin. Comment l’avez-vous abordé et vécu ?

Photo d’en­tête sous licence CC BY-NC par Kris­to­pher Chan­droo


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.